Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 33
Invisible : 0
Total : 35
· Lou Malou · Bombadil
13187 membres inscrits

Montréal: 28 nov 09:16:29
Paris: 28 nov 15:16:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes érotiques :: Chère Amante Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 31 mars 2020 à 13:14
Modifié:  31 mars 2020 à 13:22 par ori
Citer     Aller en bas de page

Quand j’ai perçu cette verge dans votre main,
Belle amante, mon sang, d’un coup, ne fit qu’un tour,
Ce jeune amant, au membre, si long, si fin,
Vous le réserviez, pour un savoureux labour !

Me suis approché, toute à mon émotion,
Vous adressant ce fort regard de reproche,
Que vous sentiez ce malaise de spoliation,
Vous compreniez l’erreur, cette anicroche.

Triste, agenouillé, ma bouche j’ai ouvert,
Et de ce sourire que vous m’avez offert,
D’un coup compris, vous aviez dressé le couvert,
Pour nous deux, subtils vampires d’amour si vert.

Pour vous remercier de la jolie attention,
Tout de go, ai englouti le membre tendu,
Le bel hédoniste gémit de la succion,
Pendant que votre main l’agitait, assidue.

Sentie votre regard excité par la scène,
Vous offrez l’or des lèvres de votre vulve,
A sa bouche qui l’ingurgite sans peine,
D’un coup vos yeux chavirent, vos joues avivent.

Faisant monter, haut, ma propre excitation,
Alors pour offrir mon pilonne tout gonflé,
A vos effleurements toutes en translation,
Me suis lubrifié, sur lui me suis empalé.

Quel beau tableau chamarré nous offrions là,
De l’action synchrone survint ce qui devait,
Dans des spasmes éructaient, au cœur de l’aula,
Nos jouissances simultanées se déclenchaient.

Ce fut un immense séisme Kafkaïen,
Qui dans son accomplissement fit tant de bien,
Qu’il nous fallut continuer jusqu’au matin,
A multiplier nos assemblages sans fin.

  Ori
Argynne Aphrodite


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
842 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 31 mars 2020 à 13:40
Modifié:  31 mars 2020 à 16:29 par Argynne Aphrodite
Citer     Aller en bas de page

Eh bien ! Voilà un tableau que je verrai bien accroché dans un boudoir XVIIIè siècle, style baroque... Élégance d'écriture, ton de liberté, que ce poème ouvre l'imagination ou qu'il se reflète à une frontière des envies, il est d'un esthétisme remarquable.
Je le trouve ici drôle, là touchant, plus loin titillant... quoi ? à voir, en fonction du lecteur...

Mais c'est droit dans le but que l'envie de narrer hors des habituels cadres, marque.

Bravo, Ori ! Et merci pour ce divertissement de qualité...

Poétiquement vôtre Aphrodite.


  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
10 octobre
  Publié: 31 mars 2020 à 15:56 Citer     Aller en bas de page

Un poème original qui incite à imaginer toutes ces possibilités d'assemblages ...

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 1er avr 2020 à 03:03 Citer     Aller en bas de page

Merci Argynne pour ce commentaire trrès complet, cette analyse très dans les détails de mon texte... Cela me fait grand plaisir que vous l'ayez apprécié et qu'il vous ait diverti, dans l'idée regarder ailleurs.

Merci Chlamys et heureux que cette petite nouvelle est éveillée votre imaginaire.
Amicalement
Philippe

  Ori
HF.TELLER
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
364 commentaires
Membre depuis
24 décembre 2019
Dernière connexion
1er juillet 2020
  Publié: 2 avr 2020 à 03:16 Citer     Aller en bas de page

Bravo !
Du poème érotique "pur jus" (si j'ose dire)...
A réitérer sans modération.
HFT

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 2 avr 2020 à 05:27 Citer     Aller en bas de page

Citation de HF.TELLER
Bravo !
Du poème érotique "pur jus" (si j'ose dire)...
A réitérer sans modération.
HFT



Merci je viens de vous retourner le compliment, en toute sincérité, sur votre dernière poésie.
Amicalement
Philippe

  Ori
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 2 avr 2020 à 18:12 Citer     Aller en bas de page

Merci Adria pour ce retour. Effectivement me suis laché pour le plaisir de continuer d'affirmer, dans cette époque que je trouve, malgré les apparences, extrêmement pudibonde et conservatrice, que la bisexualité est le propre de l'être humain.
Suis d'accord que cela reste d'époque mais la référence XVIIIème d'Argynne je l'ai lu comme une référence à la lumière, celle des bougies, qui je trouve convient bien à mon tableau.
Que mon texte éveille des désirs me touche au plus haut point.
Amicalement
Philippe

  Ori
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1445
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0208] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.