Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 29
· Jean-Claude · AllantVers
13358 membres inscrits

Montréal: 26 sept 11:05:30
Paris: 26 sept 17:05:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: Mère Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
ALPETE LION


La poésie pour m'affirmer, la poésie pour vivre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
534 commentaires
Membre depuis
14 août 2009
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 16 juin à 12:20
Modifié:  17 juin à 09:53 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Mère

Mère ! J’ouvre un asile de mon enfance
Pour me souvenir de tes douces souffrances
Éduquer un enfant turbulent est comme la mer à boire
Combien ils sont ceux de mon rang qui ont des déboires ?
Pourquoi tu as réussi là où d’autres ont échoué
Pourquoi toujours sur ta tête le Gava dont tu aimais te venger
En cette femme il y a un cœur que l'on ne trouve guère
Soumise, docile, mère ! Tes dons inondent mes paupières
N’est pas plus généreux Le pauvre qui partage
Tue l’arbre servant de repos dont tout monde goûte l’ombrage



Mère ! Nul n'a de reproche à te faire
Toi qui règnes en reine dans l’immortalité que tout humain espère
Je te vois aujourd'hui toujours plus belle, en toute tranquillité
Et j’immobilise ma jeunesse pour assister ta vieillesse en toute humilité
Tu as dans mon cœur un admirable palais
Que seuls embellissent tes services que j’ai réalisés
La couleur de colombe de tes cheveux, me rappelle la brièveté de la vie
Elle donne et retire en un temps record ! Quelle fausse amie
Je ne connais pas plus rapide dans ce monde le chemin
De la grâce ; qu’une mère à chanter, à croire à aimer

  Ma plume eet une réponse aux détracteurs et une caresses pour les gentils
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
170 poèmes Liste
3868 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 16 juin à 12:41 Citer     Aller en bas de page

Tu as eu de la chance....et elle aussi pour cet hommage. Où qu'elle soit...je le suppose dans ce palais que tu lui as érigé, en toi.
Une belle déclaration d'un amour bien vivant...

Amitiés...
Riagal....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
ALPETE LION


La poésie pour m'affirmer, la poésie pour vivre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
534 commentaires
Membre depuis
14 août 2009
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 16 juin à 15:24 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup. Ton commentaire me va droit au coeur
Amitié

  Ma plume eet une réponse aux détracteurs et une caresses pour les gentils
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
344 poèmes Liste
6228 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 19 juin à 11:21 Citer     Aller en bas de page

Bel hommage - merci pour ce partage. On ne dira jamais assez l'importance de la mère pour l'enfant.

Yvon

  YD
ALPETE LION


La poésie pour m'affirmer, la poésie pour vivre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
534 commentaires
Membre depuis
14 août 2009
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 19 juin à 18:17 Citer     Aller en bas de page

Merci. Je suis content de ton commentaire

  Ma plume eet une réponse aux détracteurs et une caresses pour les gentils
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 120
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0218] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.