Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 24
· mido ben
13358 membres inscrits

Montréal: 26 sept 12:37:00
Paris: 26 sept 18:37:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amitié :: Nuit de kadior Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ALPETE LION


La poésie pour m'affirmer, la poésie pour vivre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
534 commentaires
Membre depuis
14 août 2009
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 9 juin à 05:05
Modifié:  9 juin à 15:07 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

Nuit de kadior

Le roi brûlant se balance dans l’horizon
Telle une lampe d’or, il jette ses derniers sourires sur les gazons
Fier de nous avoir fait marcher et courir
Dans le jour qu’il nous donne, que ses rayons aiment alourdir
Enfin ! Te voilà partir, pénible moment
Enfin voilà un des instruments
De la nuit, le repos ! Ô nuit paisible dont l’obscurité engloutit la lueur du jour
Cette plus belle nuit de mes nuits ! Nuit du kadior, nuit d’amour

Kadior ma terre, la terre de mes aïeux
J’ai juré de ne plus rester longtemps sans venir téter , me prendre joyeux
Vivre dans tes bras, goûter les plus merveilleux fruits de ma vie
Je suis venu répandre ce que les cieux me gratifient
Cette poésie , ces mots musicalisés dont mon cœur est dépositaire
Je retourne chez moi dire l’honneur des Ceddo aux seuils des sanctuaires
Le retour me fait à la fois et homme et sage ; je porte dans les mains
de mon cœur, l’héritage de tout un peuple. Je suis béni à la fois et Aujourd’hui et demain
Je bénis à la fois et les valets et les rois de la conduite qu’ils avaient su choisir
La bonne conduite qui nous donna cette image que les mains du temps n’ont pas su ternir


Kadior, je me rappelle
Je me rappelle d’une enfance qu’une mère, qu’une famille ont remplie
De bonnes choses, et que mes compagnons, mon peuple ont embellie
Sous la bénédiction des ancêtres qui depuis l’au-delà voient tout ce qui se fait ici
Ici l’âme se plonge dans une sagesse mêlée au courage du génie
Ici l’âme se plonge dans une franchise et une honnêteté à nulles autres pareilles
Ici l’âme est pour le meilleur et pour le pur mariée à la paix, Quelle merveille
Cette paix qui n’est pas La paix des cimetières
Ici le soleil est plus vivant, il est plus haut, Quel mystère !
Et du haut des cieux il donne vie et aux humains et à la nature
Gloire à ce dieu qui se met aux rayons du soleil pour corriger ses humbles créatures
Kadior ! Tout ce qui ternit l’image de homme n’atterrit point dans ton port
Tout ce qui est inhumain comme du beurre sous ta chaleur s’évapore
Gloire à ce dieu qui loin de se balancer dans son trône
Regardant le monde avec dédain, veille et surveille même les mones
Partout on se prosterne, le feu des ancêtres toujours s’embrase
Leurs parfums donne à ma muse plus d’extase
Frères et sœurs ! A vous mes mots
Ma jeunesse s’en est allée, la vôtre est en cours, vous avez le flambeau
Alors apportez les palais en vous, vos cœurs
Je les remplis de la sagesse dont j’ai hérité, Quel honneur



kadior ! Qui va te mêler à son chant si ce n’est moi ton enfant
Ton enfant d’âme, ton enfant noir de sang
L’errance que la vie nécessite n’a pas su rompre nos liens
Je vis mon destin et je ne me tromperai jamais de chemin
La distance m’a appris ta beauté, ta bonté
Tu es inondé de tout ce qu’un cœur adore, la gloire et la vérité


Note:
Kadior : anciensm royaume du Sénégal
Ceddo: Guerrier du kadior














  Ma plume eet une réponse aux détracteurs et une caresses pour les gentils
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
340 poèmes Liste
10840 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 11 août à 03:50 Citer     Aller en bas de page

KADIOR a de la chance de t'avoir comme CEDDO
j'aimerai que la FRANCE puisse m'avoir comme présence de nos anciennes traditions. je deviens minoritaire parmi les cultures qui vivent autour de moi.
à bientôt ALPETE LION de SAM

 
ALPETE LION


La poésie pour m'affirmer, la poésie pour vivre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
534 commentaires
Membre depuis
14 août 2009
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 28 août à 07:10 Citer     Aller en bas de page

merci cher ami pour ce commentaire qui me va droit au coeur
amitié

  Ma plume eet une réponse aux détracteurs et une caresses pour les gentils
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 139
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0291] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.