Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 21
Invisible : 1
Total : 26
· Fried · JYL · titouan35 · Suprême JTM
13217 membres inscrits

Montréal: 2 déc 13:48:20
Paris: 2 déc 19:48:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Éclosion vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 7 nov 2021 à 14:39 Citer vertical_align_bottom

Je suis un lac plane et si lisse
Qu’on le dirait presque gelé
Aucune pierre ne me plisse
Le vent n’a pas encor soufflé

Aucune volonté n’anime
L’espace vide de lumière
L’ultime dort et ne s’exprime
Que dans l’absence de matière

Mais quand le vent embrasse l’onde
C’est tout le cosmos qui frémit
Et sur la surface féconde
Un univers naît sans un bruit

Lorsque le grand esprit s’éveille
C’est une fontaine d’atomes
Une cascade de merveilles
Qui ne s’écrit qu’en plusieurs tomes

Mes reflets constellent d’étoiles
Le flot arrondi qui moutonne
Comme une galaxie spirale
Dans le remou qui tourbillonne

Chaque vortex ouvre une porte
Sur un vertige virginal
La moindre émotion nous emporte
Dans un périple sidéral

Je suis un baiser galactique
Sous la nuisette évaporée
Une tornade magnétique
Berceau instable des ondées

Je suis le lac où naît la source
Celui où verse l’embouchure
Je tourne en rond et dans ma course
Naissent de brillantes parures

Autour de moi tourne une ellipse
Sur une orbite rapprochée
Chaque caresse est une éclipse
Dans la haute voûte étoilée

Je suis partout et nulle part
Car ma nature est la vapeur
L’embrun qu’illumine le phare
Et la rosée qu’aiment les fleurs

Je suis le pendule céleste
Où se bercent les firmaments
Et chaque cycle n’a de cesse
Que l’or se loge dans l’aimant

Je suis cet arbre universel
Où fructifient les oeufs cosmiques
Le croisement des arcs-en-ciel
D’où jaillit l’orage électrique

Je suis le fleuve qui avance
Quand la fée lance ses éclairs
Sous les secousses de la transe
L’eau roule comme le tonnerre

Je suis la carte légendaire
Où passent les lignes du temps
Et chaque histoire lavandière
Se peut dessiner sur l’étang

Je suis la rivière et la source
Je suis la musique et la danse
Et quand j’inspire et que je souffle
Tout un univers se condense

  La musique danse, la poésie chante
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19522 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 7 nov 2021 à 16:21
Modifié:  7 nov 2021 à 16:21 par Bestiole
Citer vertical_align_bottom

Et encore bien plus que cela, quand l'essentiel est invisible pour les yeux, tes mots le sussure à la conscience.
Merci pour ce texte mon cher

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Sol_M


« Le poème - cette hésitation prolongée entre le son et le sens ». Paul Valéry
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
598 commentaires
Membre depuis
29 août 2019
Dernière connexion
30 juin
  Publié: 7 nov 2021 à 16:26 Citer vertical_align_bottom

Joli manège de tableaux bucoliques qui prennent vie en quelques lignes et d'un souffle poétique divin et rafraichissant !

  Leo du 85
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
769 poèmes Liste
16381 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 7 nov 2021 à 16:30 Citer vertical_align_bottom



La nature qui parle et le plaisir de l' écouter!


Galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 8 nov 2021 à 07:23 Citer vertical_align_bottom

j'essaie de l'entrevoir, merci Vinie

---

ce souffle devant lequel on se sent tout petit, merci Sol_M

---

elle a beaucoup à nous apprendre, merci Galatea

  La musique danse, la poésie chante
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
348 poèmes Liste
6794 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 8 nov 2021 à 12:12 Citer vertical_align_bottom

Très beau - j'ai apprécié ma lecture Bravo!!!

Yvon

  YD
doux18 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
271 poèmes Liste
933 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 9 nov 2021 à 01:54 Citer vertical_align_bottom


Un très beau poème, suspendu entre la terre et l'univers, où l'eau plane semble frémir sous les ondes venues du cosmos...

Merci de ce partage.
Pierre-Emmanuel

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
6674 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 9 nov 2021 à 04:54
Modifié:  9 nov 2021 à 17:24 par rimarien
Citer vertical_align_bottom

Salut le revenant

Heureux le bot Chimay a fait si beau voyage
Ou comme cestuy-là conquis par la boisson
Aux Ulis retourné plein de bière à foison
Passion des poèmes et bon goût du breuvage.

Rimarien Du Balai( noble par le manche)!


Bon alors c’était comment le cosmos pendant ton retour vers LPDP n’aurais tu pas croisé par hasard T Pesquet qui lui aussi revenait en faisant sa rentrée
Dans l’atmosphère pas plus tard que ce matin!
Tu voyages toujours avec ton vieux Renault Espace TD que tu avais transformé en soucoupe volante sidérale et surtout sidérante.
Et le gros cumulus que tu avais acheté à la brocante de Bruxelles tu l’habites toujours ou tu l’as revendu avec moins value bien sûr vu qu’il a du se dégonfler comme une baudruche depuis tout ce temps!
En tout cas c’est certain tu embrasses bien…
Le cosmos hein d’un amour uni vers celles qui sont au club en orbite GO stationnaires!
Ah cette belle nature quand tu penses qu’avec un seul pet cosmique, un pet tueur impétueux à même de créer une nouvelle galaxie, a star is born et éclot pet une étoile irrémédiable au corps!
Euh le doute m’habite tu l’as mis en rubrique amour, mais c’est bien sûr tu es un amoureux de la nature qui après avoir écumé la Chimay vient se mettre un peu au vert ici!
Si tu arrives à trouver un lien entre mon commentaire et ton poème ben t’es fortiche quoique et là je redeviens sérieux :
Il y a de l’esprit shintoïste dans ton poème
Amicalement
JC

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
Syrille

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
630 commentaires
Membre depuis
25 août 2021
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 9 nov 2021 à 13:46 Citer vertical_align_bottom

Un grand poème sur la place de l'homme au milieu de l'univers.

Du lac si plane et lisse, le mouvement part en orbite pour finir par retourner à la source, au dernier quatrain. Nous sommes faits de poussières d'étoile. Quelles portes ouvrir? Suivre les lignes du temps pour trouver des réponses ou poser de meilleures questions?

Amitiés

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
391 poèmes Liste
7819 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 11 nov 2021 à 08:43 Citer vertical_align_bottom

Beau choix de mots, belles rimes, belle cadence, belle musicalité...

Tout un ensemble de quatrains où la beauté éclate...

Cela donne l'infiniment beau de l'écriture, le naturel de l'inspiration lumineuse...

Amicalement...

Hubix.

 
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 12 nov 2021 à 12:45 Citer vertical_align_bottom

merci Yvon !

---

et l'eau elle-meme est une onde, merci Pierre-Emmanuel

---

lol, salut RImarien, ou atout qui pique, le trèfle entre les dents !

je garde le cumulus, quoique les cumulonimbus c'est bien aussi
pour qui ne craint les secousses nocturnes.

disons qu'il y a aussi un parallèle entre amour cosmique et planétaire ...

taoiste aussi, ou quantique

merci à toi JC

---

mais ne sommes-nous pas à chaque seconde en train de choisir dans les carrefours temporels ?

merci Cyrille

---

et aussi une profonde humilité devant les portes qu'elle nous ouvre

merci Hubix

  La musique danse, la poésie chante
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 515
Réponses: 10
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0285] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.