Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 43
· Le phoenix poete · Filiquier
Équipe de gestion
· Ashimati
13738 membres inscrits

Montréal: 31 juil 05:25:36
Paris: 31 juil 11:25:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Est-il Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
704 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 13 mars à 12:19
Modifié:  13 mars à 13:13 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Es-tu le reflet éblouissant

En surface de miroir.

Es-tu ce baume caressant

Dont je maquille mes soirs.


Es-tu cet éclair foudroyant

Dont l’œil nu, dans sa lenteur

Interdit de s’approprier les couleurs.

Furtif, fugitif, oh combien flamboyant !


Es-tu ce Pierrot accroché à la lune

Celui qui fait briller, dans l'obscurité

La magie de certaines antiques runes.

Elevant mes désirs par toi glorifiés.


Es-tu au-delà, il te faudra y croire

Puisque ma raison à tes soupirs

S’efface comme craie sur tableau noir

Donnant le ton à la passion qui empire.

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
576 poèmes Liste
25622 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 13 mars à 13:21 Citer     Aller en bas de page

Je pense qu'il saura répondre à ces belles paroles dont tu lui fais cadeau.
Le dernier quatrain nous mène loin, c'est plein de choses à venir
J'ai bien apprécié cette interrogation.
Merci PAPILLON
Bises ODE 31 - 17

  OM
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
526 poèmes Liste
10527 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
30 juillet
  Publié: 13 mars à 16:24 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
Puisqu'il s'agit de passion, puisse-t-il aussi être d'un peu de raison avec de beaux sentiments.

🌹

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
17066 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
29 juillet
  Publié: 14 mars à 12:32 Citer     Aller en bas de page

Beaucoup d'émotion

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Jean-Claude Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
295 commentaires
Membre depuis
4 mars
Dernière connexion
30 juillet
  Publié: 14 mars à 18:27 Citer     Aller en bas de page

Beauté naturelle vaut bien mieux que toute copie...Amitiés poétiques...Jc

 
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
704 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 20 mars à 12:53 Citer     Aller en bas de page

Ode
l'avenir nous ne le connaissons pas, vivons le présent comme un cadeau. Merci de tes mots!

Catwoman
Oui les deux sont le mieux.
Merci de ton passage

Mido
l'émotion, le sel de la vie merci à toi

Jean Claude
le rêve sublime quelques beautés naturelles
Merci à toi

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
André


La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
414 commentaires
Membre depuis
7 avril
Dernière connexion
30 juillet
  Publié: 18 avr à 04:51
Modifié:  20 avr à 05:05 par  André
Citer     Aller en bas de page

Bonjour, PAPILLON MYSTÈRE,

Comprendre, c'est le reflet de créer, toute chose étant le miroir d'une pensée. Et rien n'est plus artistique que le reflet de l'imagination, quand les sentiments sont exacerbés par les mots mesurés et objectifs du poème.

Oui, combien est juste cette réflexion : "L'avenir nous ne le connaissons pas, vivons le présent comme un cadeau". Comme disait le Duc de LÉVIS : "Le passé est soldé, le présent vous échappe, soyez à l'avenir".

Une bien agréable lecture.

Bon dimanche, PAPILLONMYSTÉRE.

Ma bien chaleureuse Amitié de plume.

ANDRÉ



  ANDRÉ
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
704 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 20 avr à 03:05 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup André de votre passage sous mes lignes.

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 345
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0240] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.