Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 14
Invisible : 0
Total : 15
· Personne0
13268 membres inscrits

Montréal: 19 jan 12:07:43
Paris: 19 jan 18:07:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Lumière profonde Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ancre d'écho


Il faut la nuit pour apercevoir les étoiles
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
19 commentaires
Membre depuis
15 décembre 2019
Dernière connexion
16 mai 2021
  Publié: 28 déc 2020 à 11:43
Modifié:  30 déc 2020 à 02:00 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Encore partir ce matin
Quitter les cendres d’un chemin
que je retrouve devant moi
dès que je m’éloigne d’un pas.

Est-ce toi qui m’appelles ?
Ou bien ton simple souvenir ?
Le vent de ta voix ou celle 
de la longueur de mes soupirs ?

Est-ce ta profonde lumière
qui m’appelle sans cesse ?
Cette musique dont l’air
est mon unique caresse

Je me rappelle avoir tes yeux
me parler d’un autre langage
celui qui trouve les mots bleus
de l’absolu qui n’a pas d’âge,

Je me rappelle avoir tes yeux
que je retrouve devant moi
dès que je regarde les cieux
Ce chemin ne t’éloigne pas

Encore partir cette nuit
aux profondeurs aériennes,
trouver ta vérité qui luit
et mon âme qui est la tienne.

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
6395 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
10 janvier
  Publié: 30 déc 2020 à 07:40 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ancre d’écho

Beaucoup de nostalgie dans tes mots et symbiose même
Amicalement
JC

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
Ancre d'écho


Il faut la nuit pour apercevoir les étoiles
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
19 commentaires
Membre depuis
15 décembre 2019
Dernière connexion
16 mai 2021
  Publié: 30 déc 2020 à 16:52 Citer     Aller en bas de page

Merci JC de ta visite , effectivement nostalgie qui souffle comme un rêve, nous effleure parfois et ne nous blesse pas, au plaisir de te lire

 
AIMA


Ne vous inquiétez donc pas du lendemain car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
65 commentaires
Membre depuis
22 juin 2020
Dernière connexion
26 avril 2021
  Publié: 30 déc 2020 à 23:07 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé lire ce texte faisant écho en moi. De cet être cher qui me manque, d'où résonne encore en moi sa voix et son amour.
Merci pour cette lecture.


Mes amitiés

Aima (Matthieu)

 
Ancre d'écho


Il faut la nuit pour apercevoir les étoiles
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
19 commentaires
Membre depuis
15 décembre 2019
Dernière connexion
16 mai 2021
  Publié: 1er jan 2021 à 16:17 Citer     Aller en bas de page

Oui l'amour personnifié est un cadeau précieux , il faut apprendre à le recevoir pour réussir à vivre avec et sans . Mais le pire est peut être de n'en porter aucun ? difficile de le savoir , .. alors aussi douloureuses soient ces épreuves , c'est un cadeau précieux.. Merci de ton retour Aima Amitiés

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 266
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0213] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.