Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 57
Invisible : 0
Total : 59
· Xuyozi · Claude Tessier
13353 membres inscrits

Montréal: 16 oct 18:17:14
Paris: 17 oct 00:17:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Secrets de mansarde Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1163 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
5 août
  Publié: 8 oct 2020 à 08:48 Citer     Aller en bas de page



Secrets de mansarde

La mangue éclatée de l’aurore vacille
Dans la clarté frugale de la lumière qui point,
Où de noires décalcomanies,
Boucles brunes des feuillages,
S’impriment aux vitres bleuies des mansardes
Célestes où logent les petits matins.
Dans notre chambre sous les toits
Où le papier démodé a de rococos dessins,
Sous les draps froissés brodés d’églantines
Tes petits seins s’éveillent hors de leur pourpoint
De soie et bourgeonnent encor des derniers plaisirs.
Courtisane alanguie, tu t’étires entre les grands plis creux
Des cotonnades fleuries et tu soupires
D’aise, le visage enfoui dans le beau fouillis de tes cheveux.
Puis, provocante, tu dévoiles la blanche grécité d’une jambe féline ;
Une jambe marbrée qui sinue et rayonne
Tel ce chemin que j’aperçois, par la fenêtre, là-bas,
Et qui se perd, espiègle, à la hanche des collines.

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26141 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 8 oct 2020 à 11:43 Citer     Aller en bas de page

Une très belle description de cette personne et je me régale des vers de la fin.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
17141 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 8 oct 2020 à 12:16 Citer     Aller en bas de page

De très belles images
poétiques

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13090 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 9 oct 2020 à 02:20 Citer     Aller en bas de page

Bon ben j'adore, il n'y a pas d'autre mot !

Merci JMJ pour cette balade au pays des monts et merveilles

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
341 poèmes Liste
10947 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 9 oct 2020 à 03:12 Citer     Aller en bas de page

surpris mais j'ai beaucoup aimé,

Où de noires décalcomanies,
Boucles brunes des feuillages,
S’impriment aux vitres bleuies des mansardes
Célestes où logent les petits matins.

à bientôt JMJ de SAM

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
3029 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
17 août
  Publié: 9 oct 2020 à 13:45 Citer     Aller en bas de page

Jacques-Marie,

Un "secret de mansarde" superbement dévoilé pour notre plus grand plaisir de lecture... mais chut !

Merci pour ce délicieux partage



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Hector L'archer
Impossible d'afficher l'image
On trouve toujours une solution, quand on a l'envie et le courage.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
13 août 2020
Dernière connexion
12 octobre
  Publié: 10 oct 2020 à 01:52 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jaques-Marie,
Quel beau réveil divinement accompagné! Merci de l'avoir partagé.
A bientôt

 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
1925 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
30 août
  Publié: 10 oct 2020 à 14:10 Citer     Aller en bas de page

Jacques-Marie JAHEL,
Une très belle écriture et une fusion entre l'apparence de la femme et le paysage extérieur qui rend le poème original et fait un peu penser au peintre Dali qui superpose plusieurs images dans certaines de ses peintures.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1163 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
5 août
  Publié: 14 oct 2020 à 11:00 Citer     Aller en bas de page



Merci à toutes et à tous pour vos sympathiques commentaires :

- ODE
- mido ben
- Isabelle
- Samamuse
- Mawr
- Hector
- SienKieWicz
- Flora

Avec ma sincère amitié.
JMJ

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
169 poèmes Liste
5015 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 17 oct 2020 à 17:07 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Jacques-Marie,

Il y aura toujours avec nous un certain Francis Jammes... Ce poème, empreint d'une si douce attention, me rencontre et m'émeut. Il en est ainsi de ceux qui, pareils aux vôtres, font intensément sentir ce qui respire et vit.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1163 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
5 août
  Publié: 20 oct 2020 à 12:35 Citer     Aller en bas de page


Bonsoir Jean-Louis,

Oui, Francis Jammes ! Ses mânes paternels m'accompagneront toujours. Son influence fut grande chez bien des auteurs qui, sans lui, peut-être n'auraient pas osé se libérer de contraintes poétiques ou littéraires qui les auraient fait exister en dehors d'eux-mêmes.

Merci à vous Jean-Louis.
Avec ma sincère amitié.
JMJ

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 415
Réponses: 10
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0239] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.