Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 22
· Plume d'amour · Avraham · Lou Malou
13678 membres inscrits

Montréal: 28 oct 01:54:10
Paris: 28 oct 07:54:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: À la tombée du jour... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
849 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 23 sept 2020 à 06:26
Modifié:  29 juin à 12:58 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

À la tombée du jour...


Je voulais te dédier un poème troublant
Qui aurait fait vibrer ton cœur un long instant,
Un chant d’amour sublime aux échos frémissants
Écrit pour t’éblouir, en vers étincelants.

Je voulais t’envoûter de versets langoureux,
Accrocher des éclats d’hématite à tes yeux,
Attiser tes désirs d’images enflammées,
Secouer d’un frisson ta peau d’ambre musqué.

J’aurais pu déposer sur un papier gaufré
De fines arabesques calligraphiées,
Ou sur un parchemin te faire découvrir
Des lettres poudrées d’or sous un cachet de cire.

J’y aurais enfermé la chaleur de tes mains,
La saveur de nos nuits, la douceur des matins.
Je t’aurais murmuré nos ardeurs impatientes,
Nos baisers passionnés, nos étreintes brûlantes.

Je t’aurais raconté le bonheur d’être deux,
Nos rires si nombreux, nos partages précieux
Et je t’aurais parlé de cet amour immense
Qui enchante ma vie, efface mes souffrances.

À la tombée du jour, j’essayais de polir
Ce délicat bijou que je voulais t’offrir.
Une intense émotion embrumait mes idées
Et mon inspiration s’envolait en fumée.

Dans le soir rayonnaient les feux de notre histoire
Mais tout disparaissait, happé par un trou noir.
Une tendre pensée aussitôt esquissée,
Les lignes se brouillaient sur ma feuille froissée.

Ma plume bousculait quelques mots griffonnés,
Mes phrases sonnaient creux, sans cesse corrigées…
Un génie m’a soufflé que tu méritais mieux,
J’ai déchiré ma page… et tout jeté au feu.


Lucie Granville
Tous droits réservés

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
601 poèmes Liste
26162 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 23 sept 2020 à 09:29 Citer     Aller en bas de page

C'est un merveilleux poème d'amour, tu as jeté la feuille au feu, peut-être que ce n'était pas le moment pour écrire cela, recommence à la levée du jour, l'aurore te conviendra le mieux.
Je pense moi aussi comme TYCHILIOS au poème de Marcelline Desbordes Valmore, c'est tout empreint de cet amour triste, mais si beau.
Bises ODE 31 - 17

  OM
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
346 poèmes Liste
6261 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 23 sept 2020 à 11:56 Citer     Aller en bas de page

Georges m'a coupé l'herbe sous le pieds, en lisant ton poème je pensais aussi à Marceline Desbordes que je suis en train de découvrir " la liberté sans effroi". Ce n'est pas possible elle doit être à la mode (rire).
Ton poème est superbe, je suis toujours émerveillé par ta finesse d'écriture.

Amitiés

Yvon

  YD
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
17155 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 23 sept 2020 à 12:03 Citer     Aller en bas de page

Un poème bouleversant
coup de coeur

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
849 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 23 sept 2020 à 12:05
Modifié:  2 oct à 11:02 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

- Merci Georges, ton commentaire me touche, tu trouves toujours les mots justes, et ton analyse est toujours aussi fine... Tu as raison, on baigne un peu ici dans l'univers de Marcelline Desbordes Valmore, l'Amour en général s'y prête sans doute... Lucie

- Merci petite cigogne pour ton commentaire, toujours bienveillant. Le contexte de ce texte peut effectivement se rapprocher de certaines poésies de Marcelline Desbordes Valmore ("les séparés", par exemple)... Lucie

- Merci Yvon, ton commentaire m'a fait sourire et tes compliments m'ont touchée. Oui, Marcelline Desbordes Valmore est à l'honneur à travers ton commentaire et les deux précédents. Mais bien sûr, je me sens toute petite à côté... Lucie

- Merci Mido, ton passage sur mes textes me fait toujours plaisir... Lucie

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
3029 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
17 août
  Publié: 23 sept 2020 à 13:02 Citer     Aller en bas de page

Lucie !

Tout simplement sublime et point n'est besoin parfois d'aller chercher des mots compliqués pour exprimer l'Amour profond et sincère...

Ne change rien car tu as tout juste dans tes écrits, la finesse, la sensibilité et cette âme si belle qui est tienne que personne ne pourra t'enlever !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
849 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 23 sept 2020 à 14:12
Modifié:  20 avr à 08:36 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

- T'es trop gentille Mawr... Merci pour ton commentaire si enthousiaste et bienveillant... Tu as raison, parfois, un simple mot suffit, mais je ne trouve pas toujours les termes pour traduire l'intensité de ce que je ressens... Bon, d'une manière ou d'une autre, je crois que le message est passé ... ... Lucie

- Merci Lucas d'être passé sur mes lignes et d'y avoir déposé ce gentil commentaire. Lucie

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3895 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 24 sept 2020 à 10:50 Citer     Aller en bas de page

"Je voulais écrire un poème troublant"...c'est fait ! D'autant plus qu'une image immédiate m'est venue à la lecture (hors ce qui a été dit). Les papiers nourrissant les flammes...la flamme d'une déclaration, en somme qui n'est pas de cendres…ainsi tu as donné plus que tu ne le penses.
Amitiés…
Riaga….

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
849 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 24 sept 2020 à 12:56 Citer     Aller en bas de page

Merci Riaga pour ta lecture et ton joli commentaire autour de la flamme et du papier. Je crois que tu as raison, et finalement, cette poésie que je n'arrivais pas à écrire m'a permis d'en composer une autre... Lucie

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
303 poèmes Liste
19098 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 25 sept 2020 à 16:09 Citer     Aller en bas de page

Un texte touchant. On a parfois (moi la première) un mal fou à écrire sur le bonheur, tant il est à vivre plutôt qu'à figer... Mais là c'est un joli brasier de sentiments

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
849 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 26 sept 2020 à 06:29
Modifié:  26 sept 2020 à 06:29 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

Merci Vinie pour ton passage sur cette poésie qui me tient à cœur, tes mots reflètent bien la réalité. Lucie

 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
1925 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
30 août
  Publié: 29 sept 2020 à 12:42 Citer     Aller en bas de page

Lucie,
J'apprécie beaucoup la très belle écriture tout en délicatesse de votre magnifique poème.On pourrait croire qu'il y a une contradiction entre le début et la fin car vous projetez d'offrir un sublime poème à celui que vous aimez et finalement, il ne reçoit rien car vous jetez tout au feu.Mais cette contradiction se résout par le fait que rien n'est digne de lui, tant il a de qualités et finalement ce sont vos sentiments qui vous submergent d'émotion, que vous lui offrez en cadeau, ce qui lui donnera encore davantage de bonheur.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
849 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 29 sept 2020 à 13:49
Modifié:  20 avr à 08:36 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

Merci Flora Lynn pour votre gentil commentaire et votre analyse toujours aussi fine. Vous avez raison, ne pas réussir à écrire ce poème d'amour m'a permis d'en composer un autre... Lucie

 
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
798 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 6 oct 2020 à 11:53 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lucie,

Chaque vers vibre d'un amour inconditionnel...La passion portée à incandescence semble rétive au mots, et de cette impuissance tu as tiré un superbe poème...

Mes amitiés,
Pierre-Emmanuel

 
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
849 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 6 oct 2020 à 23:55
Modifié:  11 oct 2020 à 13:25 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

Merci Pierre-Emmanuel pour ce joli commentaire, tes mots sur ce poème qui me tient à cœur me touchent particulièrement. Lucie

 
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 7 oct 2020 à 10:19
Modifié:  9 oct 2020 à 04:40 par Filiquier
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lucie,
J'ai lu ce poème, tout en souplesse, tout en finesse, tout en douceur, au meilleur moment : "A la tombée du jour". Et je l'ai relu, plusieurs fois, pour me plonger dans tes alexandrins parfaits, imprégnés d'une belle mélancolie.
J'aime cet enchâssement de conditionnels exprimant un souhait, une volonté, dans une série d'imparfaits (je parle du temps, bien sûr) qui énoncent une velléité d'accomplissement non achevé pour aboutir à un renoncement. C'est tendrement dramatique. La chute est particulièrement bien amenée.
Je vois dans ton poème, au-delà du thème traité, comme une allégorie magistrale de la relation du poète ( je n'aime pas le mot
poétesse ) à son travail. Ah! comme nos corbeilles à papier sont vite pleines !
J'aime, absolument.
Filiquier

  TF
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
1119 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 9 oct 2020 à 02:16 Citer     Aller en bas de page

J'aime toujours autant ta plume, si sensible, limpide, soignée.
Tu voulais lui écrire un poème troublant, et comme l'a souligné Riaga, c'est fait !
Au moins n'as-tu pas mis au feu celui-ci, pour notre plus grand plaisir.

Bibises.
MariePaule

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
849 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 11 oct 2020 à 13:39
Modifié:  20 avr à 08:37 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

- Merci Filiquier pour ton commentaire toujours aussi bienveillant et détaillé, tes mots sont à la fois rassurants et encourageants. Ton analyse des conditionnels et des imparfaits est très fine, et ta remarque sur la chute me fait plaisir. Tu as raison, on peut voir également dans cette poésie la relation du poète à son travail. Lucie

- Merci MariePaule pour ton gentil commentaire, tes mots me touchent, surtout par les temps qui courent... Je vois que j'ai bien fait de ne pas détruire ce poème, qui semble être apprécié par certaines et certains ... Lucie

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
169 poèmes Liste
5016 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 18 oct 2020 à 11:27 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lucie,

Beaucoup absent, je peux vous dire aujourd'hui tout le bien que je pense de votre poème. Avec tous ces commentaires louangeurs, auxquels je souscris, j'aurais bien du mal à dire autrement et en mieux. Une belle composition rehausse joliment le propos amoureux.

Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
849 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 18 oct 2020 à 13:59 Citer     Aller en bas de page

Merci Jean-Louis pour ce beau commentaire, tes mots et ton appréciation me touchent... Lucie

 
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
908 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 29 oct 2020 à 03:34 Citer     Aller en bas de page

Rooo mais je ne l'avais pas lu celui-là :-)

On attendrai la suite car si l'élu de ton cœur n'a pas pas droit au poème tu vas devoir être deux fois plus douce avec lui.
J'aime beaucoup
Bravo

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1176
Réponses: 27
Réponses uniques: 16
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2
Poèmes de l'année 2020
Décerné le 29 juin
10e position dans le choix des membres.
Poèmes de l'année 2020
Décerné le 29 juin
10e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0390] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.