Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 14
Invisible : 0
Total : 15
· Xingu
13358 membres inscrits

Montréal: 19 oct 16:46:15
Paris: 19 oct 22:46:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Citations personnelles & Formes courtes :: Pour la planète Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 23 juin à 10:07 Citer     Aller en bas de page

"D'étangs" anciens on peut en parler comme les "rives hier" dont on savait que rien n'était pollué et que tout le monde savait respirer "des deux narines"
ODE 31 - 17.

  OM
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
17142 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 23 juin à 11:29 Citer     Aller en bas de page

A bon entendeur

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 23 juin à 13:49 Citer     Aller en bas de page

Merci cher MIDO, oui à bon entendeur, plutôt aux bons entendeurs qui politisent tout, ce n'est pas défendre la planète, tous les uns ou les autres se bagarrent pour la bonne place, celle qui rapporte. On respire tous le même air, malheureusement la pollution est là et on continue à fabriquer des pesticides .
Bises ODE 31 - 17

  OM
Jean-Claude Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
58 poèmes Liste
424 commentaires
Membre depuis
4 mars
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 23 juin à 14:49
Modifié:  23 juin à 14:59 par Jean-Claude
Citer     Aller en bas de page

Merci ODE pour cette bouteille à la mer, heureusement qu'elle est biodégradable et qu'on aura le temps de lire le message...Amitiés JC ( j'ai répondu à votre message que vous avez laissé dans mon poème : "Seigneur" ...l'avez-vous aperçu? merci aussi à mido ben

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
346 poèmes Liste
2936 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 24 juin à 01:33
Modifié:  24 juin à 01:39 par marchepascal
Citer     Aller en bas de page

Ingérable comme situation aujourd'hui !
Nous sommes trop impliqués, trop enfoncés dans les méandres de la surconsommation...
Seule possibilité pour arrêter la machine à bousiller !
Un cataclysme ravageur, qui pourra éliminer une bonne partie de l'homme sur la planète ...
Et encore, il y aura un éternel recommencement...
Cette terre est un lieu de souffrance, et de solutions à trouver pour lui rendre son état d'origine.

Bon, profitons de nos amis, familles, nous, réfléchissons à la question, et agissons ! " retardons les échéances le plus possible..."

Mais aucune illusion, sa dégringolade a déjà commencé...

marchepascal

Bonne journée chère Ode

Au sinon tout va bien

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 24 juin à 03:10 Citer     Aller en bas de page

Merci cher MARCHEPASCAL, je sais bien que nous sommes à la limite de la catastrophe, les plantes, les animaux, le ciel, la terre, ne font pas de politique, c'est là tout le drame de savoir qu'on les implique dans un pouvoir d'argent.
Tout le monde crie "moi, j'aime la nature, l'air que je respire" mais ils sont pour la plupart je m'en foutistes.
L'humain s'approprie des rôles qui n'aboutissent à rien;
Je te remercie d'a voir participé à ce qui me tient à coeur.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 24 juin à 04:15 Citer     Aller en bas de page

JEAN-CLAUDE, merci pour la bouteille à la mer, je vais voir le message non répondu
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
341 poèmes Liste
10965 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 26 juin à 05:17 Citer     Aller en bas de page

merci ODE
- j'ai songé à cette bouteille virtuelle.
- aux cheminements virtuels aussi, que son message protégé a pu vivre.
- alors je me suis mis en méditation, d'où ces mots. devine ce que je crois y avoir lu ?
- un point d'interrogation, égal, le signe de l'infini. et bien tu ne me croiras peut-être pas, mais je cherche toujours quels sont les mots qui peuvent traduire ce message.
il en est de même de tes quelques lignes de départ.
"D'étangs" anciens
on peut en parler comme les "rives hier"
dont on savait que rien n'était pollué
et que tout le monde savait respirer "des deux narines" (des ans bruns qui nous semblaient vagues)
- dis ODE où vas-tu chercher tous ces questionnements ?
grosses bises de SAM

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 26 juin à 07:01 Citer     Aller en bas de page

Coucou SAM, merci pour le jeu de mots des "ans bruns qui nous semblaient vagues"
Je vais chercher tous ces questionnements quand les " temps pètent " J'ai bien dit les deux narines, pas les deux marines, quoi que l'on nous mène en bateau.
Bises SAM
ODE 31 - 17

  OM
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
1925 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
30 août
  Publié: 13 juil à 21:56 Citer     Aller en bas de page

Chère Ode,
En effet,on ne peut s"empêcher de penser avec nostalgie au "bon vieux temps" où les cours d'eau n'étaient pas encore pollués par l'industrie, en particulier les usines chimiques et on peut se dire que le véritable progrès serait de retrouver une nature épurée comme celle des origines.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 14 juil à 06:13 Citer     Aller en bas de page

Merci de ton soutien chère FLORA, espérons que cela ne va pas augmenter cette destruction de la planète, quel désastre.
Bises ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 257
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0251] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.