Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 361
Invisible : 0
Total : 363
· Laur'Ha
Équipe de gestion
· Catwoman
13192 membres inscrits

Montréal: 6 déc 04:04:19
Paris: 6 déc 10:04:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amitié :: Ce ne sont que mes vœux... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
frank .T


ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaines
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
349 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2011
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 6 jan 2019 à 06:28 Citer     Aller en bas de page

A l’heure d’afficher un nouveau millésime
Qui doucement s’approche comme chat en maraude
Me vient cette question qui chaque an me taraude
Et creuse sous mes pas un dangereux abime :
Faudrait -il, oui ou non, sans trembler se réjouir
D’ajouter à nos âges un nouvel élément,
Un poids supplémentaire, un lest incontinent
En un mot une année qui nous pousse à vieillir ?

En ne considérant que la seule amertume
De se rapprocher trop de la dame à la faux
Il paraîtrait normal de laisser dans les brumes
Ce passage semblable à un noir échafaud
Tant de fêtes ajoutées à celles trop nombreuses
Qui nous séparent tous de nos belles jeunesses
Encouragent par trop la détestable gueuse
À trancher sans trembler le fil de la vieillesse.

Par contre, et c’est heureux, il y a un avers
À ce cruel revers qu’est cette trouble fête.
Un aspect agréable, un côté moins pervers
Qui m’incline à aimer cette journée parfaite.

Entouré de mes proches, fille, femme et amis,
Cette épreuve que fut, il y a encore naguère,
D’affronter cette fuite imparable de la vie
Le temps me paraît doux enfin sur cette terre
D’alanguir un peu mon pas et de goûter le fruit
Des amours conjuguées de ceux que j’affectionne...
Ainsi, en ces instants où cette année s’enfuit,
Alors qu’émois, plaisirs et joie entre nous tous foisonnent
Je veux m’arrêter là et vous souhaiter enfin
Une heureuse existence, une vie très intense
Et que longtemps encore nos regards et nos mains
S’accordent à s’unir, comme pour une danse,
Un joli mouvement qui soit éternité...















  Au plaisir de vous lire...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
753 poèmes Liste
16052 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 6 jan 2019 à 06:47 Citer     Aller en bas de page




Quand on danse et on pense à l'eternité moi je suis là, ça c' est sur!

Buon anno !




Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
169 poèmes Liste
5017 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 6 jan 2019 à 11:04 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Frank

Voici en vers et contre tout de quoi nous faire aimer cette nouvelle année.
Je vous souhaite une meilleure année.

Cordialement
jlouis

  Poésie, la vie entière
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1062
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0173] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.