Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 123
Invisible : 0
Total : 125
· ode3117
Équipe de gestion
· Ashimati
13741 membres inscrits

Montréal: 3 août 12:56:05
Paris: 3 août 18:56:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Le prélude du frisson Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pipa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
850 commentaires
Membre depuis
22 février 2012
Dernière connexion
31 octobre 2020
  Publié: 4 sept 2019 à 15:54
Modifié:  5 sept 2019 à 04:51 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Elle coiffe ses cheveux, coulant sur ses épaules,

Douces vagues d’ébène, de ses doigts délicats,

Puis souligne ses yeux d’un large trait de khol,

Enlumine ses lèvres d’un rouge vif aux éclats.



Une fois maquillée, elle tire ses cheveux

Les remonte en chignon serré et arrogant

Qui dégage son cou de velours voluptueux

Et ses épaules nues en un galbe élégant



Penchant son buste souple, elle enfile ses bas,

Les glissant sur sa cuisse aux reflets de cannelle

Tendue comme une lame d’acier de Cordoba

Dans un fourreau de soie, de chair et de dentelle



Dénouant la ceinture du satin protecteur

Qui recelait son corps et ses courbes parfaites,

Elle divulgue ses formes aux yeux de ce voyeur

Embusqué, silencieux, au fond de sa cachette.



De son bras élancé, dirigé vers cet homme

Elle l’invite près d’elle, car elle sait qui il est :

Son dieu, son guitariste, son amant métronome

Le pilier de sa vie qui la fait danser.



Le gadjo lui saisit ses hanches généreuses

Croupe contre son glaive qui n’en puis plus d’attendre

Caresses ses seins nus, et ses fesses aguicheuses

Couvrant son cou soyeux de mille baisers tendres



Et, comme sur la scène, imposant sa cadence

Il emplit son calice sur un rythme insensé

Des accords et des notes d’une fougueuse danse

Musicien averti qu'est son membre tout entier



Dans un cri étouffé par une main protectrice

Elle s’accroche à son cou comme pour mieux savourer

Cette carrerilla*, ce délicieux supplice

Que ce spasme d’amour, vient de lui procurer



Il lui passe sa robe et ferme les boutons,

La prenant par la main, il la guide sur scène

L’auditoire t’attend pour encore un frisson

Danse, gitane danse, car c’est ainsi qu’il t’aime.


carrerilla : chant d'amour gitan

  la vie est belle, même si....
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22980 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 5 sept 2019 à 01:58 Citer     Aller en bas de page

Je suis ravie de ton retour avec ce beau texte, Pipa

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
13049 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
2 août
  Publié: 5 sept 2019 à 04:53 Citer     Aller en bas de page

Tout en sensualité !

Merci à toi !

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
907 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 6 sept 2019 à 03:21 Citer     Aller en bas de page

Un joli rythme sensuel pour cette superbe poésie qui porte le feu du flamenco.

 
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
979 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 10 sept 2019 à 05:53 Citer     Aller en bas de page

Merci Pipa de nous offrir ce très beau poème Il est tendu comme un arc de bout en bout et décrit bien la danse amoureuse entre les deux amants, ainsi que le coté spectacle. C'est super ! J'aime particulièrement ces deux strophes :

Citation de Pipa
De son bras élancé, dirigé vers cet homme
Elle l’invite près d’elle, car elle sait qui il est :
Son dieu, son guitariste, son amant métronome
Le pilier de sa vie qui la fait danser.

[...]

Et, comme sur la scène, imposant sa cadence
Il emplit son calice sur un rythme insensé
Des accords et des notes d’une fougueuse danse
Musicien averti qu'est son membre tout entier

Au plaisir de vous lire,

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 848
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0211] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.