Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 42
Invisible : 0
Total : 45
· ode3117 · PapillonMystere · Filiquier
13738 membres inscrits

Montréal: 31 juil 05:56:01
Paris: 31 juil 11:56:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Brulant Astéroïde Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
21 juin
  Publié: 6 août 2019 à 05:11
Modifié:  6 août 2019 à 07:31 par ori
Citer     Aller en bas de page

Au réveil matin, comme une évidence,
Une douceur qui de tout mon être irradie,
Fort, trop doux, mon coeur entre en dissidence,
Ne pas résister, un beau soleil ceint ma vie.

Ces rayons balaient, puissant souffle de chaleur,
Mon corps, ma peau, jusqu’à mon intérieur, mes os !
Comment d’une si belle et magnifique blancheur,
Emane autant de force, soin de mes maux ?

Et c’est à sa distance que je dois cela,
Car je sais que à trop vouloir m’en rapprocher,
Du magnifique Astre ardent, nommé Râ,

Je risquerai une seule chose, me brûler,
Choir à tous jamais dans l’infini au-delà,
Des affres, des limbes, enfer d’éternité.

  Ori
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
17066 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
29 juillet
  Publié: 6 août 2019 à 11:50 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
21 juin
  Publié: 7 août 2019 à 04:00 Citer     Aller en bas de page

Merci Rose-Amélie et Mido Ben pour ce retour sur ce petit sonnet calvacade de l'âme...
Amicalement
Philippe

  Ori
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
30 juillet
  Publié: 9 août 2019 à 04:33 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ori,
Une bien belle salutation au soleil, merci du partage !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
21 juin
  Publié: 9 août 2019 à 07:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chlamys
Bonjour Ori,
Une bien belle salutation au soleil, merci du partage !



Merci Chlamys pour cette référence stellaire ou l'ouverture à Anahata permet de trouver les voies de l'amour.
Amicalement
Philippe

  Ori
Brin d'harmonie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
534 commentaires
Membre depuis
15 juin 2017
Dernière connexion
17 août 2020
  Publié: 16 août 2019 à 06:52 Citer     Aller en bas de page

Et si le brasier du cœur ne consumait que ce qui n'a pas lieu d'être,

pour laisser place à l'essentiel, délester du superflu.
La lumière est de lux et de super flux, et sûrement notre façon de l'accueillir peut faire toute la différence sur ce qu'elle provoquera en nous.
J'ai particulièrement apprécié, Philippe, cette façon dont vous la revêtez et en exprimez la douceur envoûtante, et comprends cette peur si légitime, à trop s'en saisir, s'y abandonner.

Ne peut-on pas faire de tout, une arme ou une fleur.

Mes amitiés à vous cher Philippe.

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
21 juin
  Publié: 17 août 2019 à 03:22 Citer     Aller en bas de page

Citation de Brin d'harmonie
Et si le brasier du cœur ne consumait que ce qui n'a pas lieu d'être,

pour laisser place à l'essentiel, délester du superflu.
La lumière est de lux et de super flux, et sûrement notre façon de l'accueillir peut faire toute la différence sur ce qu'elle provoquera en nous.
J'ai particulièrement apprécié, Philippe, cette façon dont vous la revêtez et en exprimez la douceur envoûtante, et comprends cette peur si légitime, à trop s'en saisir, s'y abandonner.

Ne peut-on pas faire de tout, une arme ou une fleur.

Mes amitiés à vous cher Philippe.



Merci de votre lecture et du retour que vous en faites qui me touche et me renvoie au sens de ce que j'ai écrit… Vous me forcez à me relire avec attention sur "qu'est ce qui m'a échappé", comme dans tout texte c'est souvent là qu'est la vérité …
Par contre je crois que je n'y met aucune peur mais plutôt un regard qui différencie une amour charnel à un purement éthéré.
Amicalement
Philippe

  Ori
Argynne Aphrodite


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
837 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
21 juin
  Publié: 31 août 2019 à 05:51
Modifié:  31 août 2019 à 05:53 par Argynne Aphrodite
Citer     Aller en bas de page

Ce poème est très beau ori. On peut y voir une métaphore de la femme "magnifique blancheur" et ainsi lire un amour si Intense, si pur, et si pénétrant dans l'âme.
Ou autrement l'éveil en soi au petit jour de la flamme en soi, réveillée par la sensation du soleil sur la peau qui ne doit jamais cesser de nous réchauffer indépendamment des sources extérieures de chaleur.

Ou encore cette sensation de chaleur offerte par le soleil qui rappelle un amour que le vit.

Très belle inspiration

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
21 juin
  Publié: 1er sept 2019 à 04:08 Citer     Aller en bas de page

Citation de Argynne Aphrodite
Ce poème est très beau ori. On peut y voir une métaphore de la femme "magnifique blancheur" et ainsi lire un amour si Intense, si pur, et si pénétrant dans l'âme.
Ou autrement l'éveil en soi au petit jour de la flamme en soi, réveillée par la sensation du soleil sur la peau qui ne doit jamais cesser de nous réchauffer indépendamment des sources extérieures de chaleur.

Ou encore cette sensation de chaleur offerte par le soleil qui rappelle un amour que le vit.

Très belle inspiration



Bonjour Argynne,
Suis très impressionné par vos commentaires et vous mettez à mal ma modestie à apprécier mes poésies ainsi….
En tout cas merci beaucoup
Poétiquement vôtre
Philippe

  Ori
Argynne Aphrodite


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
837 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
21 juin
  Publié: 11 mars 2020 à 05:08 Citer     Aller en bas de page

Citation de ori

Citation de Argynne Aphrodite
Ce poème est très beau ori. On peut y voir une métaphore de la femme "magnifique blancheur" et ainsi lire un amour si Intense, si pur, et si pénétrant dans l'âme.
Ou autrement l'éveil en soi au petit jour de la flamme en soi, réveillée par la sensation du soleil sur la peau qui ne doit jamais cesser de nous réchauffer indépendamment des sources extérieures de chaleur.

Ou encore cette sensation de chaleur offerte par le soleil qui rappelle un amour que le vit.

Très belle inspiration



Bonjour Argynne,
Suis très impressionné par vos commentaires et vous mettez à mal ma modestie à apprécier mes poésies ainsi….
En tout cas merci beaucoup
Poétiquement vôtre
Philippe



Je le verrais tout aussi bien dans la catégorie "autres" ............

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 815
Réponses: 9
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0295] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.