Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 36
Invisible : 0
Total : 38
· zouzou31 · Avraham
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 02:18:57
Paris: 6 oct 08:18:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Présences vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4122 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
28 août
  Publié: 2 déc 2017 à 13:35
Modifié:  2 déc 2017 à 19:40 par RiagalenArtem
Citer vertical_align_bottom




L'hiver de clémentine glisse sur les matins
qui se ressemblent tous quand nous sommes trop loin ;
jeux de glace sur la vitre embuée où l'on trace
des figures fantaisistes à la pulpe des doigts ;
un modelé semblable des pommettes au front
sur lequel s'impriment nos couleurs, ton pour ton...

Dans un unique corps, dans une âme jumelle,
les mêmes traits d'esprit et ce sourire moqueur,
signe de non allégeance aux chagrins et aux peurs ;
ils fondent en décembre vaincus par cette Vie
dont tu es devenue et la source et le fruit...

Le sel de la terre et les rayons solaires
sont libres de toute entrave, aussi légers que l'air
comme cet océan qui t'enfanta, ma mère ;
proches jusqu'à se frôler, proches jusqu'à se confondre,
que serait ta lumière blonde sans mes ombres ?





Riagal, le 2 décembre 2017 -

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
6124 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 2 déc 2017 à 23:30 Citer vertical_align_bottom

J'aime beaucoup le voyage que je fais en te lisant.
Cette présence que je sens fille ou mère, cette fragilité du lien qui nous fait, nous berce et nous noue...
Merci pour le partage.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Shangri-La Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
457 poèmes Liste
15225 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 3 déc 2017 à 01:27 Citer vertical_align_bottom

Un poème à la féminité affleurante. J'ai aimé te lire Riaga.

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4122 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
28 août
  Publié: 3 déc 2017 à 04:38
Modifié:  3 déc 2017 à 04:47 par RiagalenArtem
Citer vertical_align_bottom

Citation de Lipstick Cindy
Whoua J'm trop la deuxième strophe


Ok, je te la prête....thks Cindy : -)


Citation de Lacase
J'aime beaucoup le voyage que je fais en te lisant.
Cette présence que je sens fille ou mère, cette fragilité du lien qui nous fait, nous berce et nous noue...
Merci pour le partage.


Merci, l'Oncle pour ton passage et ce com'...la lecture en est libre, ms en fait, il s'agit des mots d'un fils à....sa mère. Contastes et ressemblances, présences dans l'union au delà des distances, oui...entre autres choses...


Citation de Adamantine
Un poème à la féminité affleurante. J'ai aimé te lire Riaga.


Féminin-masculin, mélanges des genres...pour elle...merci ! : -)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
marchepascal


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
367 poèmes Liste
3039 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 3 déc 2017 à 04:51 Citer vertical_align_bottom

Que serait ta lumière blonde sans mes ombres ?

Un courant d’air, un nuage, une solitude de plus, un manque angoissant, oui entre autres...


marché

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
17507 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 3 déc 2017 à 10:21 Citer vertical_align_bottom

très plaisante lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4122 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
28 août
  Publié: 3 déc 2017 à 13:10
Modifié:  3 déc 2017 à 13:25 par RiagalenArtem
Citer vertical_align_bottom

Citation de marchepascal
Que serait ta lumière blonde sans mes ombres ?

Un courant d’air, un nuage, une solitude de plus, un manque angoissant, oui entre autres...


marché


Rien de plus vrai Marché...merci...


Citation de Drôle d'oiseau
Bonjour Riaga
Un superbe poème débordant de très belles métaphores.
Merci pour cela.
Coup de coeur...
Jiçé


Que dire Jiçé...sinon mon spassibo habituel pour ta présence et ces mots chaleureux...
Bonne soirée à toi ! : -)

Citation de mido ben
très plaisante lecture
amicalement


Ci-mer, Mido, pour ton passage ...: -)


Citation de ODIN
Voilà de la poésie


Je ne sais pas Odin (la "poésie" à tant de facettes, nul ne saurait la définir ou l'enfermer dans des "cases", ms c'est un vaste sujet)...anyway c'est un beau compliment...mérité ou pas ^^ et de ta part, il ne peut me laisser insensible .....Merci à toi et mes amitiés...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
5101 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 4 déc 2017 à 04:20 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Riaga,

Une riche création poétique, riche car elle empunte de beaux détours dans ces paysages avec présences et nous rapproche de l'insaisissable part de chacun.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
690 poèmes Liste
28026 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 4 déc 2017 à 15:54 Citer vertical_align_bottom

" Dont tu es devenue et la source et le fruit "
" Que serait ta lumière blonde, sans mes ombres "
Un poème qui me bouleverse et combien je me représente cette image cet amour que tu viens nous décrire, nous dévoiler.
Tes poèmes offrent tellement de sensibilité qu'il est difficile de ne pas les partager
Bisous RIAGA
CIGOGNE , prends soin de toi
Un coup de coeur

  OM
In Poésie


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
324 poèmes Liste
6891 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 12 déc 2017 à 00:55 Citer vertical_align_bottom

C'est amusant. En creux je lis plutôt l'absence dans cette présence.

Un être cher dont le cœur bat pour toi ? Je lui dis merci pour la poésie qu'elle (plutôt que il, je pense) t'inspire. Je ne sais pas si mère est à prendre au sens strict.

J'ai eu plaisir à te retrouver après ces (longues) vacances poétiques.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
baguette

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
256 commentaires
Membre depuis
26 août 2016
Dernière connexion
30 novembre 2019
  Publié: 15 déc 2017 à 15:34 Citer vertical_align_bottom


Très très beau poème plein de sensibilité mais aussi d'une certaine souffrance. mercipour ce beau partage RiagalenArtem.

Bien amicalement/

 
PA...

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février 2018
  Publié: 16 déc 2017 à 14:57 Citer vertical_align_bottom

Salutation RiagalenArtem

Une halte dans mes lectures vagabonde pour découvrir cette belle construction poétique
Des images comme

L'hiver de clémentine glisse sur les matins

Ou cette question

que serait ta lumière blonde sans mes ombres ?






PA…

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4122 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
28 août
  Publié: 9 jan 2018 à 15:16 Citer vertical_align_bottom

JB (tu es dans le vrai, à la question, oui), Baguette, (bien vu aussi : -), PA..., merci à vous trois...

Amitiés....

Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4122 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
28 août
  Publié: 9 jan 2018 à 15:19
Modifié:  9 jan 2018 à 15:24 par RiagalenArtem
Citer vertical_align_bottom

Citation de Jean-Louis
Bonjour Riaga,

Une riche création poétique, riche car elle empunte de beaux détours dans ces paysages avec présences et nous rapproche de l'insaisissable part de chacun.
Amitiés
jlouis


Sorry, j'ai failli louper ton com" Jean-Louis...
C'aurait été dommage....subtil, comme d'hab'...
Spassibo ...et mes amitiés...

Citation de ode3117
" Dont tu es devenue et la source et le fruit "
" Que serait ta lumière blonde, sans mes ombres "
Un poème qui me bouleverse et combien je me représente cette image cet amour que tu viens nous décrire, nous dévoiler.
Tes poèmes offrent tellement de sensibilité qu'il est difficile de ne pas les partager
Bisous RIAGA
CIGOGNE , prends soin de toi
Un coup de coeur


Que dire, ma Cigogne ? Mille MerciS et...
Et toi aussi...take care....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
311 commentaires
Membre depuis
21 août 2020
Dernière connexion
29 août
  Publié: 28 sept 2020 à 17:29 Citer vertical_align_bottom

Au dètour du croisé de nos doigts,
un poeme, une idile, une voix
qui se deroule se partage d'un monde
jusque dans nos vibrations profondes

Et puis ...

Amitiés d'apnéiste.

Gil

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4122 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
28 août
  Publié: 3 déc 2020 à 07:58 Citer vertical_align_bottom

Citation de Gylfi
Au dètour du croisé de nos doigts,
un poeme, une idile, une voix
qui se deroule se partage d'un monde
jusque dans nos vibrations profondes

Et puis ...

Amitiés d'apnéiste.

Gil


Merci Gil pour ce "rebond" sur des présences sont dans un autre lieu désormais. Et de les avoir aimées en leur donnant une raison d'être.

Amitié d'Ermite.
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1862
Réponses: 15
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Prière d'automne (Autres)
Auteur : Xenia
Haute couture (Tristes)
Auteur : Maschoune
Naissance du poète maudit (Autres)
Auteur : libellules
Quand ils... (Tristes)
Auteur : Shangri-La
(Autres)
Auteur :
Rendez-vous (Autres)
Auteur : Danalore
Quand la faim nous tenait prisonniers (Autres)
Auteur : In Poésie
Rébellion stellaire (Autres)
Auteur : Varh
Sur mes épaules nues (Autres)
Auteur : Shangri-La
(Tristes)
Auteur :
Où êtes-vous? (Amour)
Auteur : Varh
Les Flamboyants (Autres)
Auteur : RiagalenArtem

 

 
Cette page a été générée en [0,0452] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.