Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 8
Invisible : 0
Total : 9
· pirate24
13225 membres inscrits

Montréal: 29 jan 01:32:38
Paris: 29 jan 07:32:38
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Au creux de tes mots vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
29 avril 2020
  Publié: 13 avr 2017 à 00:38 Citer vertical_align_bottom

Au creux de tes mots


J’avais accroché quelques vers de bien piètres haillons
qui se voulaient paillettes à la page nue de mon cœur
pour me masquer ma peur

J’avais planté la douleur lamentable épouvantail
d’un passé révolu sur ce champ de bataille
pour me protéger d’un leurre

J’avais brandi l’étendard penaud de l’amitié
pour mieux m’isoler
mais tu ne m’as pas écoutée
et, au creux de tes mots, chaque jour,
je sens sourdre un indicible discours
et chanter un parfum de tendresse
qui résonnent encore en moi

  Libellules
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a aucun sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
2459 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
7 mars 2022
  Publié: 13 avr 2017 à 01:03 Citer vertical_align_bottom

Dans ce cas chasse ta peur et ouvre ton coeur.

Beau texte. J'aime

Salut belle Libellules

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 13 avr 2017 à 01:30 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Libellules...

Magnifique texte.... Je rejoins le commentaire de Margo.....
La témérité est souvent plus récompensée que la prudence cependant peut-être qu'un juste milieu est conseillé... le coeur doit rester toujours un peu ouvert mais lorsqu'il résonne avec l'esprit alors il doit s'ouvrir plus largement...
Merci beaucoup pour ce poème avec lequel ma journée débute

Ma sincère amitié
Bonne nuit

V

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13576 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 13 avr 2017 à 02:56 Citer vertical_align_bottom

Je voulais tout d'abord ne retenir que la 1ère strophe ... et puis non... finalement ton poème dans son entier me parle

Belle écriture LIBELLULES, merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
775 poèmes Liste
16465 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 13 avr 2017 à 04:55 Citer vertical_align_bottom




Haillons, leurre, penaud...trois mots que je retiens et qui ne me feront pas oublier ce beau poème, Libellules !




lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
17606 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 13 avr 2017 à 11:13 Citer vertical_align_bottom

j'aime beaucoup
bonne soiree

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
29 avril 2020
  Publié: 13 avr 2017 à 11:29
Modifié:  13 avr 2017 à 11:33 par libellules
Citer vertical_align_bottom

Grand merci à vous de vos encouragements et commentaires.

Margo, que c'est beau l'enthousiasme pur et franc de la jeunesse!

Varh, que de sagesse dans ces quelques lignes: "Le coeur doit toujours rester un peu ouvert cependant quand il résonne avec l'esprit alors il doit s'ouvrir plus largement . . ."

Isabelle, merci d'avoir su écouter . . . j'aime ton hésitation et ta franchise. Disons que, lorsque le mur de Berlin est tombé, la réunification ne s'est pas faite en un jour et pas sans douleur. Mais le mur de Berlin est tombé.

Lilia, 'haillons, leurre, penaud' ces trois-là peuvent nous tenir compagnie pendant longtemps mais ils ne nous réchauffent pas exactement le coeur, ni l'âme non plus.

Odin, tu dis:"Delta, un beau texte". Merci, mais je ne plane pas très haut, je vole juste au-dessus des champs fleuris qui embaument le printemps, car vois-tu, le hic avec le Deltaplane c'est que quand on ne sait pas bien comment en faire on risque de se casser la figure et je préfère ne pas tomber de haut et s'il faut tomber, il est toujours agréable d'amortir sa chute dans un champs de fleurs. (sauf pour les pauvres fleurs bien-sûr)

Mido, merci d'être passé par là et d'avoir apprécié.

Amitiés

  Libellules
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
174 poèmes Liste
5160 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 14 avr 2017 à 04:07 Citer vertical_align_bottom

Bonjour libellules,

Ah ! l'amour qui bouscule,
Jamais lisse,mais jamais perdu...
amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 mai 2021
  Publié: 14 avr 2017 à 11:58 Citer vertical_align_bottom

magnifique poème, plein d'amour et de tendresse!

merci LIBELLULES, pour ce merveilleux et délicat partage,

délicieuse soirée,

sincères amitiés,

Josette



 
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
29 avril 2020
  Publié: 15 avr 2017 à 11:33 Citer vertical_align_bottom

Merci Jean-Louis et Josette de vos amicales pensées

Amitiés

  Libellules
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
716 poèmes Liste
28962 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 16 avr 2017 à 12:18 Citer vertical_align_bottom

Merci LIBELLULES, un poème qui accroche, comme tu le dis si bien, il y a des paillettes je crois dans tes mots, la sensibilité de ton coeur les font ressortir. Brandis encore l'étendard, le vent t'aidera...
Bises ODE 31 - 17

  OM
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d’oser !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
336 poèmes Liste
7104 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 19 avr 2017 à 04:19 Citer vertical_align_bottom

Je vais être court. Ça fait un bien joli creux.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
29 avril 2020
  Publié: 20 avr 2017 à 00:07 Citer vertical_align_bottom

Merci, Ode et JB de vos chaleureuses paroles.

Amitiés,
Libellules

  Libellules
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
117 poèmes Liste
2061 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 22 avr 2017 à 02:28 Citer vertical_align_bottom

bonjour
j'aime beaucoup cette façon d'écrire sur un ressenti qui prend naissance au creux des mots, en évitant les mots creux,
Amicalement

  Critiques acceptées
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
29 avril 2020
  Publié: 23 avr 2017 à 02:31 Citer vertical_align_bottom

Merci à vous deux lepoètedelune et Xenia
d'être passés sur mes vers et d'avoir laissés
de gentils commentaires.

Amitiés

  Libellules
Adamantine Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
460 poèmes Liste
15254 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 3 juin 2017 à 10:13 Citer vertical_align_bottom

Des mots dits en douceur qui ne peuvent que toucher.

C'est un très beau poème.

 
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
29 avril 2020
  Publié: 6 juin 2017 à 09:37
Modifié:  6 juin 2017 à 09:39 par libellules
Citer vertical_align_bottom

Merci Nico et Adamantine d'être passés par là et d'avoir apprécié.

Amitiés

  Libellules
Dominique Bouy

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
1111 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 28 avr 2020 à 23:33 Citer vertical_align_bottom

Vraiment magnifique. Merci

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1937
Réponses: 17
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Fendre l'armure (Amour)
Auteur : Maschoune
Ce soir je suis invitée par ma mémoire (Tristes)
Auteur : Xenia
Dernière nuit (Amour)
Auteur : Jaikri
J'aimais bien ton baratin (Amour)
Auteur : Xenia
(Autres)
Auteur :
(Amour)
Auteur :
Les amours lointaines (Amour)
Auteur : Xenia
Oh Monsieur si j'osais! (Amour)
Auteur : mayainca
Je t'écris de nos "trop-tard" (Tristes)
Auteur : Xenia
(Amour)
Auteur :
Le test de Cupidon (Amour)
Auteur : PA...
(Autres)
Auteur :

 

 
Cette page a été générée en [0,0494] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.