Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 51
Invisible : 0
Total : 53
· Xuyozi · RiagalenArtem
13353 membres inscrits

Montréal: 16 oct 17:39:38
Paris: 16 oct 23:39:38
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Je ne peux qu'en aimer une seule. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
28 juillet 2019
  Publié: 10 juil 2015 à 21:22
Modifié:  12 juil 2015 à 03:29 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Je ne peux qu’en aimer une seule

Je ne peux qu’en aimer une seule.
Je ne suis qu’un amoureux condamné.
Je ne pourrais pas fermer ma gueule,
sans t’avoir, ma douce, à mes côtés.
Sans toi je ne serai pas complété.
Je passe d’une à l’autre amour
sans jamais m’arrêter dans les détours,
sans jamais réussir quoi que ce soit.
Je m’améliore de jour en jour.
Je trébuche souvent, non, quelques fois.

Je ne peux qu’en aimer une seule.
Je ne suis qu’un amoureux condamné.
Comme une tisane au tilleul,
je vis ces amours volatilisées.
Anéanties avant de commencer.
Parfois trop lent, parfois à la bourre
rarement dans le tempo du bon jour.
Je finirai par construire mon toit.
J’aurai fini de te faire la cour.
Je trébuche souvent, non, quelques fois.

Je ne peux qu’en aimer une seule.
Je ne suis qu’un amoureux condamné.
Je me sens écrasé sur la meule.
Je ne peux taire toutes ces pensées.
Je ne fuis que l’amour marginalisé.
Si trop facile, sans défi, sans pour,
sans contre, ô, j’abandonne mon tour.
Je ne joue que très peu, comme un roi
vivant avec ses idéaux trop lourds.
Je trébuche souvent, non, quelques fois.

Je me perçois parfois comme un sourd,
sourd d’avis du monde qui m’entoure.
Ces amours inexistantes me noient.
J’attendrai mon heure tel le vautour.
Je trébuche souvent, non, quelques fois.

Grande ballade composé le 9 juillet 2015

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26141 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 12 juil 2015 à 03:31 Citer     Aller en bas de page

Une très belle ballade sentimentale, mais arrête de trébucher, tu vas finir par tomber à ne plus pouvoir te relever.
Un jour viendra où tu retrouveras ton équilibre, elle sera la seule, vraiment
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
28 juillet 2019
  Publié: 14 juil 2015 à 19:11 Citer     Aller en bas de page

merci beaucoup Ode pour ton passage. Heureux que ce texte t'ai plu. o c'est sûr à force de tomber un jour on fini par ne plus être capable de se relever, vu que ça fait de plus en plus mal à chaque fois.

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15026 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
2 août
  Publié: 19 juil 2015 à 11:30 Citer     Aller en bas de page



Bonjour Aigle royal,

Merci pour le partage de tes émotions et bon courage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
28 juillet 2019
  Publié: 29 juil 2015 à 21:00 Citer     Aller en bas de page

heureux que ce texte t'ai plu sybilla!

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1150
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0175] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.