Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 18
Invisible : 0
Total : 18
13381 membres inscrits

Montréal: 14 juin 23:11:54
Paris: 15 juin 05:11:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Je crois en lui Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ava55


Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
1516 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
1er août 2018
  Publié: 20 févr 2014 à 13:06
Modifié:  21 févr 2014 à 06:21 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Il ne croyait plus en la chance
Il avait eu une triste enfance
Il se fichait bien du destin
Mais je l’aimais ça ne faisait rien
Il n’avait plus foi en l’amour
Alors que j’y croyais toujours

Comme il se foutait bien de la magie
Il m’a laissée, appelant un taxi
Puisqu’il ne croyait plus en l’amitié
Sans dire au revoir, il m’a abandonnée
C’était une machine, un robot
Seulement comment lui dire en quelques mots ?
Les sentiments que j’éprouvais
Ce serait comme apprendre à marcher à un oiseau
Il n’y arriverait jamais

J’ai erré des heures dans la nuit
Comment lui apprendre la vie ?
Lui qui ne possédait pas de cœur
Je voulais lui offrir le mien sur l’heure

La pluie commençait à tomber
Des sanglots m’avaient échappé
La flamme va bientôt s’éteindre
Mon âme alors en deux, se scinde
Un grincement soudain m’interpella
Je me suis retournée, n’y croyant pas
Le voilà qui courais vers moi
A ses yeux, des larmes de joie

Soudain je lui tendis la main
Et lui qui ne croyait en rien
Ce jour-là eu confiance en moi
Et jamais plus ne me quitta
Il portait peut-être en lui un ordinateur
Pourquoi n’aurait-il pas droit au bonheur ?
On disait qu’il était devenu incontrôlable
Mais il menait une existence misérable
Depuis ce jour, nous deux, sommes inséparables
Peu m’importe qu’il soit fait de câbles

On ne peut régner sur les autres
Sous peine qu’ils soient différents
Inutile de dire : ce n’est pas ma faute !
La vérité : il n’y a que l’humain qui ment !
Un robot serait-il plus intelligent ?
Il n'a que l'apparence d'un homme
Traqué comme une bête de somme
Quoi qu'il en soit je crois en lui
Main dans la main nous sommes partis...

  La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour... Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles...
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
245 poèmes Liste
4678 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 20 févr 2014 à 13:33 Citer     Aller en bas de page

Wah ! Sexe machine ?
Ah non, love machine.
Bonheur aux amoureux
Chantons pour eux.

 
Ava55


Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
1516 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
1er août 2018
  Publié: 20 févr 2014 à 14:52 Citer     Aller en bas de page

Merci de ton passage qui m'a fait sourire !

Bonne soirée

  La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour... Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 20 févr 2014 à 15:42 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir

Une très belle poésie à lire.bel écrit
Toutes mes amitiés

James

  Membre de la Société des poètes Français.
Ava55


Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
1516 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
1er août 2018
  Publié: 21 févr 2014 à 11:06 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup d'être passé et d'avoir aimé cette histoire !
Bises

  La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour... Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 675
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0320] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.