Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 260
Invisible : 0
Total : 261
· ode3117
13353 membres inscrits

Montréal: 24 sept 13:49:46
Paris: 24 sept 19:49:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Faire l’amour au plus près de la vérité Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Semeur d'Amour


En amour, il y a les jardiniers et les fleuristes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
2241 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
20 novembre 2016
  Publié: 21 févr 2013 à 05:41
Modifié:  21 févr 2013 à 08:39 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page


Partons à la découverte de ce monde inexpliqué
Paradis lointain que deux êtres veulent explorer
Dans l’Amour originel et la co-naissance du nous
Dans ce désir d’éternel, l’intensité du happy few.

Ils sont peut-être un énorme contre-pied
Celui ou celle qu’on aurait jamais imaginé
Ou encore la profession de foi du convaincu
Celui ou celle qu’on sait avoir toujours attendu.

Ils ont décidé de se donner mutuellement
Pour un instant ou pour l’éternité
Ils se désirent d’une telle intensité
Qu’ils échappent à tout, au monde, au temps.

L’innocence renaît quand on baisse ses défenses,
Quand on tombe l’armure et on ose faire confiance
Ils ont laissé derrière eux leurs mémoires,
Déposé le fardeau des douleurs, des espoirs
Il n’y a ni tabou, ni pression, plus de rôle, d’obligation
Juste un désir impérial et ce rêve fou de fusion.

À la fois si personnelle et si partagée,
Cette fusion indépendante de toute volonté
Interpelle l’intellect, initie l’émotion
Aux sourires de l’affect parcouru de frissons
Dans cet art de donner et recevoir pour mieux se retrouver
Un besoin de tendresse impose l’action, authentique insensée.

Chaque mot, chaque geste, chaque regard, chaque soupir
Est emprunt d’une telle justesse, d’un tel hymne au désir
Qu’il est simplement impossible de douter de leur vérité
Ils sont nus, libres, authentiques et entier... à égalité.

Chacun s’apprête à plonger en apnée dans l’immensité
Comme on tombe d’une falaise sans pouvoir se blesser,
On n’est plus centré sur soi car entièrement offert
On n’est plus vraiment soi quand la magie opère...

Ces premiers pas de danse, maladroits, hésitants
S’ajustent au fil des minutes sur des rythmes lancinants
Cette envie de s’offrir, faire plaisir, donner le meilleur de soi,
Devient chorégraphie improvisée d’artistes de l’immédiat.

Plus rien n’existe tant l’engagement est total
Dans l’omniprésence d’une promesse physique et mentale
Ils se veulent attentifs, attentionnés, insatiables
Loin des contraintes, de l’hypocrisie, du raisonnable
L’extase de l’impalpable, découvertes insoupçonnées
Comme l’aveugle dessine un visage au touché...

Sans un mot s’exprime la liberté d’expression
Ils lisent l’un en l’autre en décryptant l’émotion
Qu’elle soit excessive ou bien posée
Ils perçoivent le beau dans un soupir libéré.
Quand l’intensité d’un baiser dit tout en laissant sa trace
La douceur d’une caresse, elle, s’appuie puis s’efface
Pour hurler un je t’aime silencieux
Qui s’évapore dans les vapeurs d’autres cieux.

Ils déchiffrent les silences, répondent aux regards
Ils explorent en corps raccord les plaisirs cabochards.
Quand la communication devient communion
Ils comprennent sans s’exprimer, entendent sans un son
L’invitation à s’évader dans les plaisirs capiteux
Libres de s’envoler pour aller toucher Dieu.

Dans l’étreinte fulgurante quelque chose se transmet
Un nouvel espoir qu’on ne peut empêcher.
Les sens se décuplent dans une bulle de savon
Qui virevolte légère dans le feu des passions
Les différences s’embrassent dans la joie, le bonheur
Et l‘intellect s’embrase dans la profusion de ferveur.

De cette Union au plus près de la vérité
Naît un nouveau savoir qui ne peut s’enseigner.
On est le meilleur de soi dans cette irréelle fusion
On conjugue la bonté, générosité et l’Amour émotions
Sans pour autant s’en rendre compte.
Dans cette course contre la montre
Pas de compétition ou de comparaison possible
Pour ces âmes en perdition aux sens imprévisibles.

Il n’y a ni vainqueur ni perdant, juste la métamorphose
De deux âmes papillonnant dans la plus belle des osmoses
Plus vivants, plus vibrants dans l’emprise des délices
Plus aimants et plus grands dans l’ultime sacrifice.

Ils se perdent sans vouloir se retrouver, ils en veulent encore
Ils retardent le plus longtemps la séparation des corps
Synonyme de scission et de retour dans un réel ordinaire, casanier
Où les plaisirs sont partout sans pour autant avoir ce goût d’éternité.

Comme il est doux de vivre dans ces instants présents
Quand la Magie s’écrit, tout s’efface et l’on suspend le temps.



Inspiré d’un texte de Camille Laurens (Laurence Ruel de son vrai nom),
pour son dernier essai « Encore et jamais »,
Professeur à Sciences-Po, elle a obtenu le prix Femina
pour « Dans ces bras-là »

 
ploum123


Il y a des chagrins d'amour que le temps n'efface pas et qui laissent aux sourires des cicatrices
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
24 commentaires
Membre depuis
10 décembre 2011
Dernière connexion
2 septembre 2014
  Publié: 21 févr 2013 à 05:54 Citer     Aller en bas de page

Juste un mot un grand " MERCI " pour ce partage d'émotions.....

cordialement kat...

  Tempus edax rerum ! Le temps détruit tout...
L'or
Impossible d'afficher l'image
"on ne récolte que ceux que l'on s'aime"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
9 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2012
Dernière connexion
11 novembre 2013
  Publié: 21 févr 2013 à 05:57 Citer     Aller en bas de page

toujours agréable de lire ces lignes

 
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 21 févr 2013 à 09:21 Citer     Aller en bas de page

Semeur d'amour

Je trouve ce poème plein de vérité, c'est beau l'innocence en face de l'amour, toutes ces découvertes, et faire abstraction à tout ce qui est ou pourrait être. Pardon mais je le trouve froid, sinon bien sur c'est très bien écrit, comme à votre habitude...Merci pour ce partage....

Sélénaé Amitiés

 
Semeur d'Amour


En amour, il y a les jardiniers et les fleuristes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
2241 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
20 novembre 2016
  Publié: 21 févr 2013 à 09:43 Citer     Aller en bas de page

Sélénaé : ce texte se veut plus "analytique" que poétique même si il parle d'un moment magique et suspendu... je comprends donc la notion de froideur qu'il vous reste à sa lecture... Pour ma part, j'ai aimé les idées et les images ressenties qu'il décline, comme une invitation au voyage personnel que chacun fera, ou non. J'aurais aimé poser certaines vérités au plus fort de l'émotion... pour des raisons personnelles, j'ai préféré m'en détacher. Merci pour ce juste témoignage.

Papillonmystère: jolie image que ces instants de paradoxe... j'aime beaucoup votre formulation et l'idée qu'elle recèle. Merci

L'or : Merci pour votre passage et ravi de lire que vous ayez été sensible à ce texte lourd de sens (au moins pour moi).

Ploum123 : quel joli pseudo qui me replonge en enfance un grand merci d'avoir eu le courage de lire ce petit pavé dans ma marre aux canards.

Amicalement,

J'M




 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 22 févr 2013 à 04:32 Citer     Aller en bas de page


Cordialement,
Marcel.

  Marcel
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1428 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
26 août
  Publié: 24 févr 2013 à 11:04 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème, un texte finement écrit, l'émotion pour ma part domine.

Merci

Cordialement

Alweg

  alweg
Semeur d'Amour


En amour, il y a les jardiniers et les fleuristes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
2241 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
20 novembre 2016
  Publié: 4 mars 2013 à 17:09 Citer     Aller en bas de page

Marcel :

Alweg : l'émotion est présente dans la déclinaison de la pureté d'une fusion... Merci si tu as pu la lire et la ressentir.

Museline : Un irréel bien réel... c'est le côté délicieusement déstabilisant de la chose... faute de pouvoir le retenir, je vous conseille amicalement de plonger et replonger délicieusement dans cette source de jouvence... touchez à pleine main sans pour autant vous brûler les doigts.

Amitiés

J'M

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 6 avr 2014 à 11:47 Citer     Aller en bas de page

Bonjour

Une poésie très bien agencée et très fluide à lire
Merci de ce partage
Mes amitiés

James

  Membre de la Société des poètes Français.
Semeur d'Amour


En amour, il y a les jardiniers et les fleuristes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
2241 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
20 novembre 2016
  Publié: 25 juin 2014 à 05:43 Citer     Aller en bas de page

Merci James... ça fait longtemps... et j'avoue que vous m'avez tous manqué un peu ;-)
Au plaisir de te lire et de repasser sous vos lignes en général
Amitiés
J'M

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2045
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0271] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.