Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 174
Invisible : 0
Total : 176
· James · Jean-Claude
13211 membres inscrits

Montréal: 6 déc 05:44:55
Paris: 6 déc 11:44:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Résistance à l’amour Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adrien BDJ


"Je ne vais tout de même pas faire de ma vie une affaire personnelle!"
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
22 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2013
Dernière connexion
16 août 2013
  Publié: 27 jan 2013 à 07:30 Citer     Aller en bas de page

Résistance à l’Amour

Je te vois de ma fenêtre t’approcher du matin,
Dehors, dans le champ frais qu’encerclent les jardins.
L’œil attentif, je t’épie comme un mystère,
Observant sans relâche ce que te veut la terre
Et j’entends, d’accord avec ce que je vois, avec toi
Toujours et malgré moi,
Le murmure insistant d’une fausse idée que le bonheur déprime,
Et qui n’y croit pas, et qui voudrait qu’on t’arrête !
« Pauvre insensée ! Tu doutes du malheur le plus légitime ! »
(Ainsi le chuchotement persistant qui s’exprime)

« En quel honneur ? Par quelle étrangeté
Tu souris à l’aurore qui brûle ton cœur de folle ?
Ne sais-tu plus ta place : triste corps brisé
Meurtri cent fois aux cœurs creux des idoles ?
Ne sens-tu plus les peines, les regrets ?
Où se trouve la belle amertume que tu gardais ?
N’as-tu plus honte de ce bonheur parfait
Quand le monde souffre et le maudit d’un trait ? »

Ignorant ces questions, trop loin pour les entendre,
Tu inspires le calme air parfumé
Qu’exhale l’herbe haute mouillée par la rosée.
Droite, l’œil luisant défiant les premiers rayons
D’une sagesse tendre qui défie la raison;
Tu t’élèves en majesté, invincible
Afin de prouver à ceux qui se sont pris pour cible
Qu’en ce monde, et au delà enfin - le bonheur est possible ;
Et qu’oubliant, pour un peu, les rêves inaccessibles
L’esprit Ancien dévoré, laisse place à un doux Cœur paisible.

Alors, ta sainteté revigorée par ton appel
Se démultiplie à l’infini, puisque telle
Est son infinie nature : Grande déesse
Nouée aux cous de ceux qu’elle berce,
Ses tendres enfants qui ont rêvé la mort
Qui on subit le temps, la perte, les torts
À qui elle chante, gentille, aimante,
La même chanson toujours vivante :

« Réveille-toi doux cœur patient
Je te vois, je t’aime, je t’attends
Baisse tes armes doucement
Oublie la peur mon enfant. »

Alors de ma fenêtre d’où j’entends la chanson
Chantée par les arbres, le vent et puis toi qui revient,
Je rends grâce.

 
Black Daemon


Le seul vrai Mal est de connaître le Bien et de l'ignorer
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
642 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2013
Dernière connexion
23 janvier 2014
  Publié: 27 jan 2013 à 12:22 Citer     Aller en bas de page

Ton deuxième poème est aussi magnifique que le premier, voir plus

  Prends une feuille de papier, froisses-la, défroisses-la et essayes de l’aplanir. Y arrives-tu? A méditer.
Adrien BDJ


"Je ne vais tout de même pas faire de ma vie une affaire personnelle!"
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
22 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2013
Dernière connexion
16 août 2013
  Publié: 27 jan 2013 à 16:56 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Black Daemon.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1004
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0166] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.