Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 38
Invisible : 0
Total : 39
· samamuse
13335 membres inscrits

Montréal: 20 jan 05:52:43
Paris: 20 jan 11:52:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Absence Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
28 octobre 2021
  Publié: 28 juin 2002 à 05:54
Modifié:  1er avr 2008 à 08:35 par (...)
Citer     Aller en bas de page

Aujourd'hui tu te demandes ce que je ressens
Sache que je suis tout et rien en même temps
Le brin d'herbe d'une prairie prête à disparaître
Car le feu avance poussé par un vent traître
Une pierre dans les hauteurs glacées d'une montagne
Que l'érosion de l'eau, du froid et du gel gagne
Une feuille de papier avec laquelle tu prends plaisir
A entendre le bruit que je fais quand tu me déchires

Cette neige si pure qui tombe lors de ces nuits d'hiver
Que tu fais fondre pour qu'elle devienne noire de terre
Une plage de sable blanc, ce rêve que l'on nous donne
Salie par les déchets des vagues après un cyclone
Un oiseau qui lors de son tout premier vol
Tête la première prend la direction du sol
Une petite fleur dont les pétales se servent surtout
A jouer à "je t'aime, un peu, pas du tout"

Une larme suicidaire qui emprunte la route
Des déserts arides du désespoir qui m'envoûte
L'ultime battement d'un coeur se demandant pourquoi
est il puni de n'avoir voulu battre que pour toi
Une question dont le sens s'interroge
Sur la raison de notre union que tu abroges
Le temps que l'on voit s'écouler inexorablement
Vers la fin d'une vie si courte et pourtant

Ils avaient un goût d'infini tous ces moments
Et tout l'amour que pour toi je ressens
Je suis devenu transparent au point d'être invisible
Car tu es partie sans un mot, comment est-ce possible ?
Me serais-je trompé au point de n'être qu'un inconnu
Dans ton coeur malgré tous nos instants vécus
Suis-je juste les mots d'un de ces écrits
Qui devient celèbre une fois que tout est fini

Est-ce que je fais partie d'un des ces tableaux
Que l'on trouve beau rien que pour ses défauts
Les innombrables regrets que tu as fait naître
De tout ce que pour toi, je ne pourrais plus être
Tantôt ami, amant, tantôt ennemi, confident
Bientôt les pleurs, souvenirs et durs moments
Je suis une étoile arrivée au terme de sa vie
Supernova qui signe une dernière fois la nuit

L'anti-matière car intérieurement je suis vide
Je m'enlise un peu plus dans ce trou noir avide
Le néant, c'est tout ce que je veux devenir
Peut-être qu'ainsi ton absence ne me fera plus souffrir.

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Fée coquelicot

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
257 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2003
Dernière connexion
15 mars 2005
  Publié: 8 jan 2004 à 09:26 Citer     Aller en bas de page

Dieu que l'absence peut prendre de la place!
Mais jamais ne traversera sa carapace...

Le manque l'absence, tout y est

A toi Idem

Petite fée

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3075
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0181] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.