Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 79
Invisible : 0
Total : 79
13742 membres inscrits

Montréal: 3 août 23:42:03
Paris: 4 août 05:42:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Bonjour... vide Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
frank .T


ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaines
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
348 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2011
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 4 oct 2012 à 13:24
Modifié:  18 oct 2012 à 16:42 par frank .T
Citer     Aller en bas de page

Et comment ça va faire
Quand tes yeux auront fui,
Comment je comprendrai
Qu'ils ne sauront plus taire
Le vide de ces nuits
Où tu recherches en vain
Les traces de ta vie.

Ils sont sourds les échos
De ces moments passés
La brume s'est posée
Sur les visages qu'hier
Tu aimais regarder...

Il n'y a plus d'étincelle
Au fond de ton regard
Juste un trou rond et noir
Qui mange tes prunelles
Et un peu chaque jour
Disparaît cet amour
Qu'il savait nous donner.
Que peut il arriver
Quand tout sera éteint...?

Je resterai bien seul
A me ressouvenir
Témoin sans auditoire
D'une vie sans histoire
J'aurai dedans mon coeur
Les secrets de tes pleurs
Et le vide de l'oubli...

Un livre se referme
Il ne s'ouvrira plus
Juste sur sa quatrième
Resteront, imparfaits,
En pauvre résumé
Des mots pour rappeler
Qu'il est dur d'oublier...




  Au plaisir de vous lire...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
744 poèmes Liste
15875 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
3 août
  Publié: 4 oct 2012 à 13:35 Citer     Aller en bas de page

Je resterai bien seul
A me ressouvenir
Témoin sans auditoire
D'une vie sans histoire
J'aurai dedans mon coeur
Les secrets de tes pleurs
Et le vide de l'oubli...

Un livre se referme
Il ne s'ouvrira plus
Juste sur sa quatrième
Resteront imparfaits
En pauvre résumé
Des mots pour rappeler
Qu'il est dur d'oublier...

Si je comprends Frank...
j'ai tout un hameau dans cette condition et c'est dur , dur retrouver ma mère et les vielles tantes , ses amies transformées en vieilles dames dépendantes...

Mais il faut vivre cette phase aussi avec amour et dignité...


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 5 oct 2012 à 09:08 Citer     Aller en bas de page


Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 19 oct 2012 à 16:39 Citer     Aller en bas de page

Frank,
Un poème sensible et touchant qui suggère à pas feutrés...
Sans doute est-il une voie pour surmonter cette peine immense et préserver ce qui peut l'être :
c'est d 'écrire ...écrire les pages qui restent, ces petites traces de vie demeurant lumineuses, ces infimes instants de mémoire, ces petits échanges faits de regards et de gestes qui perdurent, d'une voix qui existe toujours avec ses mots et ses intonations bien à elle... et, cette mélodie là inscrite, accepter d'en découvrir peu à peu une autre et de faire face à l'inconnu...

Blottie

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 968
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0215] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.