Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 32
· Xuyozi · ATLAS · ode3117 · Bombadil
13738 membres inscrits

Montréal: 28 juil 07:16:14
Paris: 28 juil 13:16:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Misère sentimentale Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 16 avr 2012 à 12:37
Modifié:  16 avr 2012 à 12:39 par Balzak
Citer     Aller en bas de page

Misère sentimentale



Monumentale est ma misère sentimentale
J’entame un hiver à la froideur continentale
Les entailles s’entassent dans ce quotidien lamentable
A cause d’échecs amoureux dont je suis responsable

Douce Comtesse vous m’avez offert une pièce d’amour
J’avoue qu’alors j’étais à bout de souffle
Vous arriviez après une série d’échecs en boucle
Je fus chanceux de vous rencontrer à ce carrefour

Le souvenir de vous reste à jamais tatoué
Clochard affamé, ce plat d’amour fut savoureux
Mais notre histoire a fini par échouer
Et votre départ fut pour moi douloureux

Votre aumône a prolongé ma misère jusqu’au lendemain
Aujourd’hui je me retrouve sans amour comme un orphelin
M’injectant un venin de haine, ayant échoué comme Gamelin
Souffrant de ne plus être dans votre cœur le souverain

Ce soir, j’ai froid, assis sur le trottoir en train de boire
Sans amour, j’ai froid. Glacé, je ne peux plus me mouvoir
Je suis un enfoiré dont le seul espoir est de quitter ce dépotoir
Saoul, ma bouteille à la main, je dois être un repoussoir

Il se met à pleuvoir, je nage dans mon désespoir
Est-ce qu’il y a encore de l’amour à recevoir
Le trouver me semble maintenant illusoire
Je m’accroche à sa mémoire, seule lueur dans ce noir.

Ô, jeunes femmes qui passez, venez m’embrasser
Cette haine j’aimerais la chasser, de la peine me débarrasser
Ô, jeunes femmes qui passez, venez me décadenasser
Jeunes femmes, venez m’enlacer, venez me déglacer

Vide est votre cœur, il y a de la place pour moi à l’intérieur
N’ayez point peur, même si je semble ravagé de l’extérieur
Sillons de pleurs, avant ces erreurs autrefois j’étais grand rieur
Sortez-moi de cette froideur, partagez votre chaleur

Assis sur mon trottoir, je vais mourir de froid …
Donnez-moi une pièce d’amour
Pour que je tienne encore un jour
Je sens en moi cette horrible faim qui aboie

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22980 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 16 avr 2012 à 12:48 Citer     Aller en bas de page

Il n'y a pas de honte à être le mendiant de l'amour

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
San Flyga


La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non à recevoir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
9 février 2012
Dernière connexion
9 février 2019
  Publié: 16 avr 2012 à 14:58 Citer     Aller en bas de page

Touchant ton poème Balzak...j'espère qu'une jeune femme s'arrêtera partager un peu de chaleur avec toi!

Amicalement,
San Flyga

 
devil may cry


l'amour n'est jamais triste.il se mouille de pleurs pour que poussent ses fleurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
880 commentaires
Membre depuis
20 juillet 2010
Dernière connexion
19 mars 2019
  Publié: 16 avr 2012 à 15:29
Modifié:  16 avr 2012 à 15:50 par devil may cry
Citer     Aller en bas de page

Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux. Sourire
Je sais elle est conne cette phrase, je préfère Goldman, D'accord pour les enfers pour un peu de paradis sur terre.
Maintenant sans plaisanter, j'ai aimé ces mots.

  Si l'on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut s'exprimer qu'en répondant : « Parce que c'était elle, parce que c'était moi. » Montaigne/Godetia 68
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22980 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 16 avr 2012 à 16:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de San Flyga
Touchant ton poème Balzak...j'espère qu'une jeune femme s'arrêtera partager un peu de chaleur avec toi!

Amicalement,
San Flyga



Méfie toi il fait ça pour attirer les filles.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 17 avr 2012 à 02:29 Citer     Aller en bas de page

Généreux.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 17 avr 2012 à 03:26
Modifié:  17 avr 2012 à 03:26 par Balzak
Citer     Aller en bas de page

Merci à tous pour votre passage et vos commentaires.

San Flyga Merci bien, merci bien ... J'espère aussi

Aude Doiderose Waw ! Comment t'as deviné ? Ce poème était mon ancienne annonce Meetic.

Marcel41 Merci du passage.

 
Ikaro


Et j'y crois dur comme fer / C'est au bout du rouleau que j'échouerai sur de belles plages
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
526 commentaires
Membre depuis
15 septembre 2011
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 17 avr 2012 à 07:45 Citer     Aller en bas de page

"Boulimie de douleur, anorexie de bonheur" Kery James - Pleure en silence.
J'ai beaucoup aimé cette horrible faim d'amour provenant de ton coeur car elle me rappelle pas mal de choses...
Courage.

 
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 17 avr 2012 à 18:01 Citer     Aller en bas de page

Aude Merci d'avoir fait découvrir cette chanson

devil may cry C'est pipa qui a cet effet sur toi ? Merci d'avoir aimé

Vénusia Mais de rien, mon rêve est d'écrire des poèmes qui ont la perfection des tiens

Ikaro Tu gères Ikaro le breton du 78 avec cette citation de Kery James. Merci pour ton commentaire

Cat à Strophe Ravi que lecture fut agréable pour toi, chère Cat à Strophe. J’accepterais volontiers une tartine de nutella venant de toi mais j'ai comprendre le sens métaphorique de cette tartine ... ^^

leelan Merci pour ton commentaire et ce petit rappel.

 
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
4606 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
10 février
  Publié: 18 avr 2012 à 06:30 Citer     Aller en bas de page

Ils sont magnifiques ces mots Zak !

Merci pour cette émouvante lecture Gros bisous

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Naoned

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
31 commentaires
Membre depuis
9 mars 2012
Dernière connexion
11 octobre 2013
  Publié: 18 avr 2012 à 06:54 Citer     Aller en bas de page

oui, magnifique et émouvant. Merci

 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril 2020
  Publié: 18 avr 2012 à 09:18 Citer     Aller en bas de page

un mendiant en quete d'amour dont les mots seront entendus je l'espere


Mystic

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
4122 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 18 avr 2012 à 16:44 Citer     Aller en bas de page

"Stendhalienne, cette plume" ........Quelle lueur dans cette misère....C'est prenant et plein de charme


Emouvant au fond de l'âme !


  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 18 avr 2012 à 17:30
Modifié:  19 avr 2012 à 07:51 par Balzak
Citer     Aller en bas de page

ballandine Merci bien pour tous ces compliments mais je n'oserais jamais me comparer à Stendhal, jamais !

Mystic4Ever Je l'espère

Naoned Merci bien !

Anna Je suis touché par ton commentaire, merci

 
Pipa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
850 commentaires
Membre depuis
22 février 2012
Dernière connexion
31 octobre 2020
  Publié: 21 avr 2012 à 10:07 Citer     Aller en bas de page

On en manque toujours de cette nourriture là, jamais on n en est rassasié

  la vie est belle, même si....
hfedition
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
39 commentaires
Membre depuis
14 avril 2012
Dernière connexion
12 novembre 2013
  Publié: 23 avr 2012 à 04:18 Citer     Aller en bas de page

Ce poeme est touchant et je te remrcie de nous avoir fait partager cela. Je crois qu'il y a bien des choses en souvenir.
lorsque tu dis "Il se met à pleuvoir, je nage dans mon désespoir
", je trouve grandiose cette image, et le choix des mots, il se met à pleuvoir très fort, et tu nages dans le désespoir, l'allusion la nage et l'eau (liquide) dans lequelle on peut nager fait des images dans ma tête.
Bravo à toi

 
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 1er mai 2012 à 07:07 Citer     Aller en bas de page

Ô, jeunes femmes qui passez, venez m’embrasser

comment ne pas s'arrêter à ce voeu d'ivresse ... que je te souhaite envoûtant !

  Seirén - ©
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1888
Réponses: 16
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0337] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.