Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 36
Invisible : 0
Total : 36
13217 membres inscrits

Montréal: 2 déc 15:15:47
Paris: 2 déc 21:15:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Citations personnelles & Formes courtes :: Tolosa ! Toulouse... vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 29 mars 2012 à 19:17
Modifié:  31 mars 2012 à 17:12 par lastexit
Citer vertical_align_bottom






Oeil pour Oeil,
Dent pour Dent,
pour un Innocent...






 un Coupable !






(Cent lectures étant passées, faite Ctrl+A pour la réponse).


  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 30 mars 2012 à 08:45 Citer vertical_align_bottom

La non-violence est une arme puissante et juste, qui tranche sans blesser et ennoblit l'homme qui la manie. C'est une épée qui guérit .... (M L King)

amicalement

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Chevalier Liqueur


Je ne suis pas là pour être aimé...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2478 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2007
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 30 mars 2012 à 08:50 Citer vertical_align_bottom

La loi du Talion

  N'attends pas que je sois tombé pour la France...
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
4363 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 30 mars 2012 à 10:56 Citer vertical_align_bottom

"La justice, c'est l'injustice équitablement partagée."
Citation de Maurice Chapelan

  Ma dernière parution "Confidences d'un piano" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 30 mars 2012 à 14:49
Modifié:  31 mars 2012 à 02:36 par lastexit
Citer vertical_align_bottom


 Merci, Pierre !

 J'apprécie ton commentaire.


« Tout ce que nous voyons n'est qu'une ombre projetée par les choses que nous ne voyons pas (Everything that we see is a shadow cast by that which we do not see). [MLK] »
.
« Rien n'est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse (Nothing in the world is more dangerous than sincere ignorance and conscientious stupidity). [MLK] »

« Cherche et tu trouveras » « Demande et tu recevras »
(un MP peut-être ?!)

 Très Amicalement, éric
.
*
.
 Chevalier Liqueur !

(Pour dissiper toute confusion)

« Œil pour œil, dent pour dent, » (Exode 21, 23-25 ; Lévitique, 24,17-22 et Deutéronome, 19,21 - Pentateuque) n’est pas ici « la Loi du Talion » et ne saurait être pris à la Lettre. Ce commandement est, dans l’Esprit de la Loi, un axiome de justice de rétribution qui assure que la punition ne dépasse pas le crime en ne permettant pas d'exiger autre chose qu'une juste compensation.
.
Nos lois pénales actuelles, qui, comme alors, prennent en compte l’intention et le contexte, ne dérogent en rien à cette assurance qui est d’ailleurs une des pierres angulaires de notre Justice.

« Que dit la loi ? Tu ne tueras pas ! » (l’Esprit).
« Comment le dit-elle ? En tuant ! » (la Lettre).
.

« la Loi du Talion » : le Code d’Hammourabi, antérieur à l’écriture du Pentateuque, fut le premier code juridique (du moins la plus ancienne trace écrite) à établir un lien symbolique entre le délit et la peine visant la juste proportionnalité de la peine au délit, comme principe d’équité et de justice.
.
Deux jurisprudences rapportées au code, font respectivement référence à « Œil pour œil » et « dent pour dent » dans une syntaxe tout à fait différente :
.
- Si un homme met hors d’usage l'œil d'un autre homme, son regard doit être éteint.
- Si un homme casse les dents de son égal, ses dents doivent être cassées.
.
Il faut remettre ce Code dans son contexte historique : ce qu’on appelle « la Loi du Talion », héritée de ce code, consistait en l’exécution des peines « maximales » prévues par la loi, peines corporelles en l’occurrence. Elle était, de surcroît, en ce temps-là, essentiellement prononcée à l’encontre des exactions de « l’élite » : vendettas de familles, de clans ou de tribus, héritées d’un droit coutumier.
.
Autant le Code d’Hammourabi que le Pentateuque avait le souci de restreindre et proscrire toute forme de vengeances.
.
Il est toutefois malheureux que la rhétorique, la tropologie du Pentateuque (l’emploi figuré, conséquemment symbolique, du langage et l’interprétation morale qui en découle), comme de tant d’autres livres, ne soit évidente au premier coup.


 Amicalement, éric
.
*
.
 Nadèta !

 À chacun selon sa « peine ».

 Tu m'as bien deviné, fille ! (MPs) : il y a toujours moyen de moyenner ...

BiZzz, éric

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 31 mars 2012 à 16:35
Modifié:  1er avr 2012 à 14:59 par lastexit
Citer vertical_align_bottom


Merci, Poil !



Martin a aussi fait (re)copie de la parole de Mohandas :
« The old law of an eye for an eye leaves everyone blind » [MLK]

Autant y être de la mienne ; à défaut de Justice, un peu de Justesse :

 « Œil pour Œil laisse le monde borgne ».



Amitiés, éric


  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Chevalier Liqueur


Je ne suis pas là pour être aimé...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2478 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2007
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 2 avr 2012 à 16:33 Citer vertical_align_bottom

Merci pour l'éclairement... mes yeux verront encore mieux!

Bises.

  N'attends pas que je sois tombé pour la France...
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 3 avr 2012 à 08:58 Citer vertical_align_bottom


! Chevalier Liqueur !


« éclairement », son emploi est si rare en son sens figuré du XIIe s. d' « explication » (éclaircissement) qu'il mérite d'être souligné ! Au propre, il désignait la « clarté du jour naissant ».

Aujourd'hui il s'emploie encore au figuré, mais aussi rarement, au sens de « révélation soudaine » (intuition ou discernement).

Quelque chose comme six siècles d'absence avant qu'il ne réapparaissent dans la littérature au XIXes.





Bises, éric


(J'ai vécu un an à Tolosa)

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1233
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0285] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.