Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 38
· ode3117 · Avraham
Équipe de gestion
· Nitrox
13516 membres inscrits

Montréal: 19 juin 01:23:48
Paris: 19 juin 07:23:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Et tout s'est arrêté Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
frank .T


ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaines
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
347 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2011
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 10 jan 2012 à 16:19
Modifié:  10 jan 2012 à 16:50 par frank .T
Citer     Aller en bas de page

J'ai vu ma vie passer
Un soir devant mes yeux et tout s'est arrêté,
Comme en entrant dans l'eau quand le froid te saisit
Et que tu n'oses plus quand la chaleur te fuit
Ni aimer ni quitter cette étreinte glacée.
J'ai vu ma vie venir
Avec tout son cortège d'envies et de tristesses,
Toutes les trahisons et toutes les promesses
Les regrets, les serments et puis la mort déjà
J’ai regardé passer ce train de cinéma.
J’ai vu ma vie bouillir
Un semblant d'aventure, un grouillement sans but,
De pauvres sensations, l’impression d'exister,
Et ces déchirements comme des uppercuts
De voir dans les miroirs mes regards mensongers
J’ai vu ma vie me dire,
Qu’elle ne supportait plus de me voir me renier
En lui donnant à croire à tant gesticuler
Que je suis celui ci mais aussi celui là
Qui va de l'une à l'autre comme on change de drap.
J’ai vu ma vie mentir … et tout s’est arrêté.


  Au plaisir de vous lire...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
741 poèmes Liste
15804 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 10 jan 2012 à 16:47 Citer     Aller en bas de page


Tu sais Frank ...récemment j'ai mis au chômage un peu des personnages que j'aimais impersonner avant.

Peu à peu il faut jeter la masque et jouer seulement la comédie qu'on préfère le plus, même si les autres acteurs de la compagnie ne l'aiment pas autant que nous... .


J’ai vu ma vie bouillir
Un semblant d'aventure, un grouillement sans but,
De pauvres sensations, l’impression d'exister,
Et ces déchirements comme des uppercuts
De voir dans les miroirs mon regard mensonger
J’ai vu ma vie me dire,
Qu’elle ne supportait plus de me voir me renier
En lui donnant à croire à tant gesticuler
Que je suis celui ci mais aussi celui là
Qui va de l'une à l'autre comme on change de drap.
J’ai vu ma vie mentir … et tout s’est arrêté.




gala additionnée

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15582 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 10 jan 2012 à 17:22 Citer     Aller en bas de page

Il faut parfois regarder de l'autre côté du miroir...

Alex

 
frank .T


ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaines
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
347 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2011
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 12 jan 2012 à 01:20
Modifié:  13 jan 2012 à 06:29 par frank .T
Citer     Aller en bas de page

[citation=Galatea belga]
Peu à peu il faut jeter la masque et jouer seulement la comédie qu'on préfère le plus, même si les autres acteurs de la compagnie ne l'aiment pas autant que nous... .
Jeter le masque, ne pas le ramasser et surtout ne pas l'oublier...pour ne pas le remettre
Merci beaucoup de ton passage
Bacci
[citation=Alphonse BLAISE.]Il faut parfois regarder de l'autre côté du miroir...:méditer
En regardant de l'autre coté du miroir j'ai vu ...le mur et pour ne pas m'y écraser j'ai fait ce demi tour
Merci de l'attention que tu as portée à ces mots
Bonne journée
Bises
Frank

[citation=Forgotten Angel]
Une belle introspection. Certains mettent plus de temps que d'autres à se trouver,
l'important, c'est de finir par y arriver. Et de s'accepter tel que l'on est.
Pour citer le grand Georges, "le temps ne fait rien à l'affaire..." , mais si s'accepter est bien se bonifier est mieux...à voir à l'usage
Merci de ton passage et de ton analyse
Had a good day

[citation=Hindira]
...c'est intéressant la manière dont tu te penches sur ton existence...je devrais m'y mettre à l'occasion
A force de me pencher j'aurai bien pu tomber . Comme pourrait dire la belle Galatée è pericoloso sporgersi...
Je te remercie de ta venue sous ces mots, à bientôt sous les tiens
Bises

Frank[citation=*Marianne*]
"Le principal au bout du compte est de ne pas se mentir afin d'être toujours égal à soi-même cela permet de trouver sa sérénité personnelle "
Très heureux de ton passage, douce Marianne
Il est important ne pas se mentir certes mais le plus difficile est bien de s'en rendre compte, le reste n'est que discours
Je te souhaite une bonne journée pleine de bonnes émotions
Bisoussss
Frank


  Au plaisir de vous lire...
Bernylys


"L'écriture déploie ses ailes là où l'âme prend son envol" Bernadette Edelweiss
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
4346 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 21 jan 2012 à 07:10 Citer     Aller en bas de page

Bel écrit, d'une belle franchise. Merci Frank.

Amitiés

  Mes deux recueils : "Aux tréfonds de mon âme" et "Sérénade à la vie" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 23 jan 2012 à 05:21 Citer     Aller en bas de page

Franck

La seule chose qui ne c'est pas arrêtée, c'est celle d'écrire

Très beau partage ...Merci

Sélénaé

 
frank .T


ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaines
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
347 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2011
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 25 jan 2012 à 00:56 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux de votre passage et de vos compliments,
Tanti bacci a tutti
Frank

  Au plaisir de vous lire...
reset
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
198 commentaires
Membre depuis
16 octobre 2009
Dernière connexion
7 mai 2019
  Publié: 29 févr 2012 à 15:13 Citer     Aller en bas de page

"J’ai vu ma vie mentir … et tout s’est arrêté."

Je crois que tout le monde ment. Et avec une telle constance qu'on ne voit que des vérités ... fausses bien sûr.

 
Dr3aMG|rL
Impossible d'afficher l'image
on cherche tous la liberté,de penser de rever,dexister
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
129 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2002
Dernière connexion
2 décembre 2013
  Publié: 1er mars 2012 à 01:01 Citer     Aller en bas de page

Merci et bravo
Ton choix de mots m'a fait vibrer...Tu a su bien illustrer ce qui se passe a l'intérieur , ce qui ne se perçoit pas toujours mais qui vit tout de meme.Ces sentiments,ces incompréhensions...Au plaisir de te lire dans d'autre écrit

  Dr3aMG|rL
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
26 août 2020
  Publié: 12 juil 2012 à 17:43 Citer     Aller en bas de page

Ton poème me parle ... et j'en reste sans voix ...

Blottie

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1265
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0423] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.