Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 10
Invisible : 0
Total : 10
13678 membres inscrits

Montréal: 28 oct 00:24:32
Paris: 28 oct 06:24:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Rejoins moi Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
claireee


aime, rêve, désire et souffre! (J. Lahor)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
159 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2003
Dernière connexion
13 novembre 2012
  Publié: 7 déc 2003 à 02:15 Citer     Aller en bas de page



Rejoins-moi



Un chemin sans issue parsemé de crevasses
Et son panorama dont les hommes se lassent
Toujours les mêmes gestes et les mêmes souffrances
Ni répit ni repos quand s’installe la démence

Ma vie est cette image qui n’offre aucun recours
Pour ceux qui, comme moi, croient encore en l’amour
L’abîme est si présente que je m’y perds parfois
Quand le réel me mord, c’est mon sang que je bois

Mes mots gorgés de peines n’ont pas trouvé écho
Ni même laissé une trace comme la brume aux carreaux
Et seule parmi la foule, seule parmi l’oppressant
L’ennui mis à l’écart, le mal est mon amant

Quand je repense à ceux qui sur un ton léger
Et le regard serein, m’affirment sans broncher
Que c’est bon de souffrir et que ça nous grandit
Je voudrais ranimer leur pitié affaiblie

S’ils présentaient leur cœur aux douleurs de l’amour
Et leurs idées aux murs qui se dressent comme des tours
Et leur vie aux remous d’un lendemain de fête
Peut-être toucheraient-ils du bout des doigts mon être

Souffrir n’est pas grandir ou bien j’ai trop mûri
Baignant dans un contraste de brefs et d’infinis
Et l’enfant agonise de voir son âme perdue
Noyée dans la cohue des mensonges qui affluent

Cet enfant je l’étais, il est mort en silence,
C’est dans les querelles d’hommes que disparaît l’enfance
Et si je tends l’oreille ne serait-ce qu’une seule fois
C’est l’enfant que j’entends qui me dit rejoins moi

 
NeVeR


Ecrire, c'est se taire, c'est hurler sans bruit...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1120 commentaires
Membre depuis
4 décembre 2002
Dernière connexion
4 juin 2015
  Publié: 13 déc 2003 à 05:06 Citer     Aller en bas de page

J'ai écrit des choses de ce genre tu sais...

Ton poême est magnifique.

NeVeR

  L'amour est votre plus grand sacrifice.
PAPEMICH


Dans le regard du poète, se consument les mots de l'âme
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
1676 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2002
Dernière connexion
4 avril 2011
  Publié: 19 jan 2004 à 08:48 Citer     Aller en bas de page

"C’est dans les querelles d’hommes que disparaît l’enfance"

Juste pour découvrir ce vers, la lecture en valait la peine..

Et en prime, il a tous les autres...

Absolument magnifique

je nomine

Papemich

  http://papemich.free.fr/
l'ange noir


Ecrire c'est ne jamais mourir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
32 commentaires
Membre depuis
1er janvier 2004
Dernière connexion
13 janvier 2006
  Publié: 19 jan 2004 à 10:25 Citer     Aller en bas de page

tres beau poeme,qui mérite une nomination bien entendu

  l'ange noir
sandrine


What a strange star to live on!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
75 commentaires
Membre depuis
30 décembre 2003
Dernière connexion
26 mars 2009
  Publié: 19 jan 2004 à 11:36 Citer     Aller en bas de page

tt d'abord bravo!!! J'aime beaucoup ces vers, et comme dis lacrima, après l'orage le soleil!!! Ne baisse jamais les bras, je crois que malgré la souffrance la vie est la plus belle chose qu'on est!!! Et (point de vue totalement personel) je suis contente que la souffrance existe, quand on en sors, tout paraît plus beau!!!
Je nomine,
Bisous
SAndrine

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 13 avr 2008 à 15:51 Citer     Aller en bas de page

Une perle remontée des oubliettes.... (merci à dom de l'avoir cueillie)...

Un réel plaisir ... une belle découverte que cette fine plume ..

Merci...


"Souffrir n’est pas grandir ou bien j’ai trop mûri"

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 23 juin 2008 à 18:07 Citer     Aller en bas de page

très ...magnifique...vraiment...
la poésie (presque )parfaite....
un grand merci pour cette lecture poétesse

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Tysha'Na

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2006
Dernière connexion
4 avril 2016
  Publié: 3 juil 2008 à 14:25 Citer     Aller en bas de page

waw, j'ai été choquée (dans le bon sens du terme ^^) par ton poème. Il est..
Les images qu'il fait naître sont uniques, splendides, et j'aime tant le dernier vers !

C’est l’enfant que j’entends qui me dit rejoins moi

un vrai bijou !

  un paradigme, c'est la même chose qu'un edengme ?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2052
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0200] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.