Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 116
Invisible : 0
Total : 117
· Flora Lynn
13551 membres inscrits

Montréal: 20 juin 20:13:41
Paris: 21 juin 02:13:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Une île est morte ...à Pâques Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
frank .T


ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaines
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
347 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2011
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 12 déc 2011 à 16:20
Modifié:  22 févr 2012 à 00:37 par frank .T
Citer     Aller en bas de page

Ils veillaient, soldats immobiles,
Sur ces rivages étrangers
Ils étaient les gardiens de l’ile
Et nul n’aurait dû accoster

Elle est arrivée par la mer
Une nuit où pleuraient les étoiles
Ils ont tous cru à la chimère
C’est la mort que cachait ses voiles

Dans un éclair elle s’est levée
Alors leurs yeux se sont ouverts
Ils ont lutté tête levée
Mais la cendre les a recouverts

Et la femme sans compassion
Laissant de côté les chevaux
En signe pur d’aliénation
Voulut enfermer les oiseaux

La femme oiseau s’est envolée
Laissant la terre éprouvée
Sur les basaltes où elle dormait
Un goéland nacré pleurait

Des cendres elle a ranimé,
Caresse d’aile sur un camail,
Et des gardiens qu’elle a touchés
Naquirent ce jour les Moaï


Statue oblique sous le vent
Le dos tourné à l’océan
Ils hantent seuls ce continent
La terre où marchaient les géants












  Au plaisir de vous lire...
Ava55


Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
1516 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
1er août 2018
  Publié: 13 déc 2011 à 14:58 Citer     Aller en bas de page

Un poème magnifique !
J'aime votre vision de l'apparition de ces statues si mystérieuses...
Bises

  La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour... Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles...
frank .T


ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaines
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
347 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2011
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 14 déc 2011 à 01:04 Citer     Aller en bas de page

Pour citer VIAN, cette histoire est complètement vraie puisque je l'ai inventée...
Merci à vous deux pour votre passage sur l'ile
A bientôt sous nos mots ...ou ailleurs
Frank

  Au plaisir de vous lire...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 972
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0388] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.