Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 46
Invisible : 0
Total : 48
· In Poésie · samamuse
13516 membres inscrits

Montréal: 19 juin 02:39:08
Paris: 19 juin 08:39:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: serment d'amour... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
frank .T


ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaines
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
347 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2011
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 21 nov 2011 à 12:11
Modifié:  1er déc 2011 à 16:07 par frank .T
Citer     Aller en bas de page

Dire je t’aime à l’envie, comme coule une source
Laisser passer les mots au goût de sucre d’orge
Donner de son amour comme on ouvre sa bourse
Et garder tant de larmes dans le fond de la gorge.

Dire je t’aime comme on prie pour avoir la vie sauve
Un matin contre un mur les yeux bandés de noir
Et pouvoir sur ton cœur écrire à l’encre mauve
La douceur de ces mots qui disent mon espoir.

Dire je t’aime sans regret, les yeux au fond des yeux
Pour ne pas oublier, pour ne pas détester
Ces moments qui ont fait de nous des gens heureux
Alors que tant de peines nous aient tant affecté

Dire je t’aime à la vie alors que devenu vieux
Les gestes de nos sens ne seront que souvenirs
Et malgré l’envie de ne pas se dire adieu
Nous préparions nos cœurs un beau jour à partir.

  Au plaisir de vous lire...
Martine la poètesse
Impossible d'afficher l'image
Bien faire et laisser dire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2011
Dernière connexion
30 novembre 2012
  Publié: 21 nov 2011 à 13:48 Citer     Aller en bas de page

De très belles rimes très touchantes.
Amicalement.
martine la poétesse

  Martine la poètesse
ephemere99

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
309 commentaires
Membre depuis
5 décembre 2009
Dernière connexion
17 novembre 2012
  Publié: 21 nov 2011 à 15:33 Citer     Aller en bas de page

dire que simplement j'ai aimé, ça ne suffira pas.

j'ai beaucoup apprécié, tant le fond, que la forme.

FMR

 
frank .T


ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaines
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
347 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2011
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 22 nov 2011 à 12:58 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir à tous,
merci de votre visite et surtout de votre gentillesse.
Pour répondre à la question de F.A ....et bien ... je t'expliquerai...plus tard, par un autre écrit

  Au plaisir de vous lire...
frank .T


ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaines
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
347 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2011
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 19 déc 2011 à 15:42 Citer     Aller en bas de page

Merci Mag pour votre visite, je suis heureux que vous ayez aimé ces mots qui ont eu tellement d'importance pour ma vie lorsque je les ai écrits...
Je vous souhaite de passer d'excellentes fêtes de Noël et de fin d'année et à bientôt sous vos lignes
Frank

  Au plaisir de vous lire...
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
26 août 2020
  Publié: 13 avr 2012 à 12:52 Citer     Aller en bas de page

Comme c'est beau...et difficile à dire....

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1546
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0183] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.