Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 78
Invisible : 0
Total : 79
· In Poésie
13382 membres inscrits

Montréal: 15 juin 08:10:32
Paris: 15 juin 14:10:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Vraiment ! Vous faites du sport ! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
167 poèmes Liste
4960 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 6 avr 2016 à 16:27
Modifié:  9 avr 2016 à 08:13 par Jean-Louis
Citer     Aller en bas de page

Vraiment ! Vous faites du sport !

Je vieillis, j'ai la peau qui plisse
Aussi devant la glace mon regard glisse
Et je songe maintenant : qui fait la peau lisse ?
J'ai essayé de nombreux artifices
Enduré et supporté bien des sévices
Et même porté, à titre d'essai, le cilice,
Sans y voir un quelconque bénéfice.
J'ai finalement décidé sous les auspices
Du sport de fréquenter, tout d'abord en novice,
Une salle de gymnastique pour exercices.

Ce n'était pas ce que l'on appellerait un hospice
Et l'on y travaillait ferme le muscle et les cuisses
Egalement, je l'appris plus tard, les entrecuisses.
Je pensais bien remplir les prémisses
D'un rétablissement sans trop de supplice
Jusqu'au jour où cette personne, la directrice,
Lança : Eh ! mesdames, je ne veux pas faire la police
Mais enlevez cette barre et ses disques du service.

C'était une petite barre (30Kg) que je travaillais oh hisse !
Vexé par cette injustice je me suis rapproché avec malice
Du groupe féminin sans préjudice
Du temps passé à établir une relation avec Alice
Adepte des œillades, bientôt ma complice.
Elle devint, en remuement de fonte, mon initiatrice,
Puis, à ma grande surprise, ma première supportrice
Et les jours passant, progressant, mon admiratrice.

Un soir je l'ai raccompagnée, moment propice
Où de sport il ne fut plus question, complète armistice
Sauf pour de chauds corps à corps pas factices
Qui me conduisirent vers une passion dévastatrice.
Entre musculation et kama-sutra plus besoin de notice
Quels épices avions-nous mis dans notre vie ! Quel délice !

J'ai retrouvé une silhouette de bon aloi et ce nouveau vice
Du sport n'est plus une lubie mais la chose la plus propice
À me faire retrouver rapidement partout une nouvelle peau lisse.




















  Poésie, la vie entière
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13011 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 7 avr 2016 à 02:18 Citer     Aller en bas de page

Excellente loufoquerie JEAN-LOUIS


Tu as raison, tiens-toi en forme, tous les moyens sont bons

Amicales pensées

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22971 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
13 juin
  Publié: 7 avr 2016 à 04:46 Citer     Aller en bas de page

Une prouesse monorimes qui m'a fait sourire.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
167 poèmes Liste
4960 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 7 avr 2016 à 08:14 Citer     Aller en bas de page

Bonjour
Isabelle
Merci pour l'appréciation que tu portes sur ces personnages qui décident de prendre leur affaire en main.
J'ai tout ce qu'il faut à la maison; je n'ai pas décidé de la date du démarrage des travaux....

Léo
Bien sûr que je m'attendais à de fines allusions (développé-couché) la barre (bien en main) mais un coca des haltères alors là
Plus sérieux , merci pour tes commentaires il n'est pas trop tard pour s'y mettre (au sport)

Aude
Merci pour la remarque et pour un sourire que j'essaierai de faire revenir

Amicalement

  Poésie, la vie entière
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
336 poèmes Liste
6083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 7 avr 2016 à 09:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Une prouesse monorimes qui m'a fait sourire.




La même appréciation m'est venue à l'esprit, bel exercice mais qui a frôlé à mon sens presque que l'abus...

Amitiés

Yvon

  YD
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
167 poèmes Liste
4960 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 7 avr 2016 à 09:39 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Y.D,

Désolé d'avoir mis ce surplus de mes rimes
A cette histoire loufoque qui n'en méritait pas
Seule et sans belles rimes elle aurait ton estime
Tout du moins je l'espère, elle n'est pas sans appât.

Amicalement
jean-louis

  Poésie, la vie entière
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
562 poèmes Liste
25128 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 7 avr 2016 à 10:04 Citer     Aller en bas de page

Un loufoque bien apprécié
Sacré TRISTANIC, avec son coca qui désaltère
J'ajouterai en moins bien ça va de " paire ok " un pastis bien frais ( pastis plus menthe )
un deux trois apéros...Tu dévisses
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
167 poèmes Liste
4960 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 7 avr 2016 à 10:56 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ode 31 17
Merci pour ta bonne humeur contagieuse. Ces "poèmes loufoques" doivent faire sourire
c'est le moins qu'on puisse (tiens une autre rime en isse...) en attendre. Avec Léo vous pourriez constituer
un duo d'enfer pour un sublime loufoque je pense.
Amitiés

  Poésie, la vie entière
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
562 poèmes Liste
25128 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 7 avr 2016 à 15:18 Citer     Aller en bas de page

Il faut que je m'investisse, sauf si " Léo part " Il a de la classe, du pelage .de la pelisse et j'admire sa griffe.
Bises amicales ODE 31 - 17
Peut être un jour...

  OM
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
167 poèmes Liste
4960 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 7 avr 2016 à 16:51 Citer     Aller en bas de page

Oui c'est vrai ; il est redoutable parfois.
J'espère qu'il lira; cela pourrait lui plaire.
Belle nuit

  Poésie, la vie entière
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
167 poèmes Liste
4960 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 9 avr 2016 à 08:11 Citer     Aller en bas de page

Il faut s'y mettre ou s'y remettre avec assiduité et persévérance (au sport)
C'est bien ce que j'ai compris......45 jours suffisent pour redessiner votre silhouette !!
Amitiés

  Poésie, la vie entière
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1465
Réponses: 10
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

La révolte des sept nains (Loufoques)
Auteur : Pichardin
Ce n'est pas une histoire d'Ô (Loufoques)
Auteur : Pichardin
Chat alors ! (Autres)
Auteur : Vincendix
Démon de midi (Loufoques)
Auteur : Pichardin
La Pie et le Corbeau (fable) (Autres)
Auteur : josette
Adieu (Amour)
Auteur : mido ben
Dans les bras de l'onde (Autres)
Auteur : Xenia
Harcèlement (Tristes)
Auteur : mido ben
Le sacrifice du tendre Thon (fable) (Autres)
Auteur : josette
Ma séance de yoga (Loufoques)
Auteur : Catwoman
Un violon dans le soir (sonnet) (Autres)
Auteur : josette
La mongole fière (Loufoques)
Auteur : Pichardin
Ramène ta fraise (Poèmes par thèmes)
Auteur : Valérie Bessat
Les talibans de l'écriture (Loufoques)
Auteur : Adamantine
La fille du meunier (Loufoques)
Auteur : josette

 

 
Cette page a été générée en [0,0340] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.