Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 12
Invisible : 0
Total : 12
13192 membres inscrits

Montréal: 2 mars 21:31:00
Paris: 3 mars 03:31:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Il y a des lumières dans les nuages Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
6 février
  Publié: 20 juin 2011 à 15:32
Modifié:  20 juin 2011 à 15:40 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Lorsque je dis ton nom je vois le ciel au-dessus des nuages
Et comme tombé du soleil un être flou plonge en piqué vers la terre
Retenu un instant par les nuages, il y laisse ses larmes et ferme les yeux
Il sent passer la frontière du brouillard autour
La paix naît toute confuse en lui, aussi vertigineuse que tardive
L’air se réchauffe, fait bouillir son sang
La paix étend son royaume et il ne dit mot
Ses cheveux prennent feu et sa peau commence à fondre
Il reste silencieux et terrible
Se désintégrant petit à petit gardant son mince et calme sourire
Puis vient la spire immense au milieu de l’océan
Plantant son sommet pointu dans sa cage thoracique
Éperonnant au passage son cœur qui ne bat plus
L’être ouvre brusquement les yeux alors que tu ouvres ta main
Pour prendre celle de ton amoureux
Deux gouttes viennent y finir leur course
Et tu lèves la tête pour examiner le ciel
Et tu dis nonchalamment :
«Je crois qu’il va pleuvoir… Il vaut mieux rentrer.»

Lorsque je dis ton nom je vois le ciel au-dessus des nuages
Et il fait beau quelques instants.

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
6 février
  Publié: 21 juin 2011 à 16:13 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Chris Charmeur

Ça fait plaisir à lire!

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
Little girl
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
28 commentaires
Membre depuis
7 mars 2010
Dernière connexion
12 janvier 2016
  Publié: 29 août 2011 à 10:45 Citer     Aller en bas de page

Je te l'ai déjà écrit, mais ... je sais pas ce que tes poèmes me font... mais ils me fonde dans tous les cas...

Et si on parlait plus du sujet que ce qui est écrit : Je suis de tout coeur avec toi , mes condoléances pour ses femmes aveugles ! Tiens bon

 
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
6 février
  Publié: 1er sept 2011 à 14:29 Citer     Aller en bas de page

Oui je tiens bon, ne t'en fais pas :p


Je suis fier que tu les aime autant Isabel. Peut-être étaient-elles aveugles, peut-être n'étaient-elles pas faites pour moi... C'est une vieille histoire qui a tourné au vinaigre il y a quelques années. Triangle amoureux. Elle a choisit mon ami. J'ai pu faire la paix avec l'histoire au fil du temps. Je suis même encore ami avec eux. Aujourd'hui, je sens surtout de la mélancolie quand j'y pense... et je suis content que ce soit derrière moi.

On a tous ce genre d'histoire. Il faut pouvoir faire la paix sinon, on n'avance plus nous-même...

Fais attention à toi Isabel!
À la prochaine

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
Chevalier Liqueur


Je ne suis pas là pour être aimé...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
2477 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2007
Dernière connexion
24 février
  Publié: 13 sept 2011 à 00:29 Citer     Aller en bas de page



Les mots m'ont parlé et je ne sais plus quoi dire...

  N'attends pas que je sois tombé pour la France...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 881
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0212] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.