Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 58
Invisible : 0
Total : 58
13208 membres inscrits

Montréal: 24 sept 19:46:22
Paris: 25 sept 01:46:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: La petite fille aux feuilles mortes - Mélusine et Ashimati vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] 2 :: Répondre
Ashimati

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
369 poèmes Liste
7755 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 9 sept 2008 à 04:26
Modifié:  7 sept 2010 à 22:20 par Ashimati
Citer vertical_align_bottom




La petite fille aux feuilles mortes


Je l'ai rencontré à l'aube d'un café frileux
Ses paroles étaient à boire avec délice
Tombée d'un nid, en robe froissée bleue
Elle portait à son cou un collier de narcisses.

Arpentant la grande salle des pas perdus
Elle me gratifia d'un sourire farouche,
Je vis son visage tendu, si ambigu,
Lorsque mes lèvres frôlèrent sa bouche.

Puis elle me dit : « je suis un risque à prendre »
Surpris, je ne pus m'empêcher de l'embrasser,
« Tes charmes ne sont plus à vendre,
Viens dans mes bras, laissons nos cœurs s'entrelacer ».

Toute ma vie, j’ai vu pleurer les papillons
Aujourd'hui, je ne souhaite que les voir sourire.
Pour l’automne de mes souvenirs, même en haillons
Je lui offre cet amour qui m'a tant fait courir.

J’écrirai sur sa peau, une partition de vie
A l'encre dorée par les rayons du soleil
Avec ma plume rouge sang mourant d’envie
De lui peindre des jours aux couleurs des merveilles.

Viens avec moi, petite fille aux feuilles mortes
Donne moi la main avançons l'un et l'autre
Que plus jamais entre nous, il n’y ait de portes
Pour que l'amour et ses douceurs soient enfin nôtres.


Mélusine et Ashimati
09 septembre 2008


Source d'image

 
Ashimati

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
369 poèmes Liste
7755 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 9 sept 2008 à 04:28 Citer vertical_align_bottom

Monsieur Édouard BOUBAT

"La petite fille aux feuilles mortes" a fait le tour du monde

C'est à Montmartre, quartier propice à la création, qu'Edouard Boubat voit le jour. Après des études de typographie et de graphisme à l'école Estienne, il exerce son premier métier, celui de photograveur, et nourrit déjà une passion secrète : celle de 'voir la vraie vie'. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il décide d'illustrer la beauté de la vie. Il prend sa première photographie en 1946 et connaît un succès quasi immédiat puisqu'il reçoit le prix Kodak l'année suivante. Dès lors, il parcourt le monde - Italie, Mexique, Jordanie, Pérou, Yémen, Etats-Unis, Vietnam... - à l'affût de clichés inédits pour le magazine Réalités, avec une affection toute particulière pour les photos de Paris. Alors que la qualité de son travail n'est plus à discuter - il a collaboré avec Robert Frank, exposé aux côtés de Doisneau... - Edouard Boubat devient indépendant en 1967, et côtoie de grands noms comme Willy Ronis ou Sabine Weiss au sein de l'agence Top-Rapho. Les années 80 marquent pour lui le temps de la reconnaissance, et les récompenses se succèdent : grand prix du livre aux Rencontres d'Arles pour 'La Survivance' en 1977, grand prix national de la Photographie en 1984 et grand prix de la Fondation Hasselblad en 1988. Amoureux et témoin des petits plaisirs du quotidien, Edouard Boubat a consacré sa vie à saisir le bonheur avec humour et tendresse.

 
angetine au sol


J'ai juste rêver un jour que je pouvais rêver pour de vraie.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
3034 commentaires
Membre depuis
22 mars 2005
Dernière connexion
4 août 2016
  Publié: 9 sept 2008 à 04:40 Citer vertical_align_bottom

je suis sous le charme!! un vrai paradis que vous avez crée la!! bravo!!

de l'amour si tendre qu'on a envie de vous suivre au bout du monde!

amitié tendre

angetine au sol

  Le parfum subsiste toujours au creux de la main qui offre la rose
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
763 poèmes Liste
10473 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
3 décembre 2021
  Publié: 9 sept 2008 à 06:55 Citer vertical_align_bottom

Une belle rencontre entre deux plumes, vous nous decrivez un instant magique hors du temps, j'aime beaucoup

Mystic

 
nosferatia

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
35 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2008
Dernière connexion
25 juin 2020
  Publié: 9 sept 2008 à 07:30 Citer vertical_align_bottom

Un texte poignant qui m'a serré le coeur
Félicitation pour cette collaboration et encore bravo d'avoir su créer un univers emplie d'amour.

  Quand je vois ce que je vois et que j'entends ce que j'entends, je suis content de penser ce que je pense. F.Raynaud.
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16149 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 9 sept 2008 à 07:37 Citer vertical_align_bottom

Beau, attendrissant, un texte poignant, magnifiquement illustré...

Bravo à vous deux...

Comme quoi "le grimpeur" avec une Fée on peut écrire sur tout

Amitiés

des charmés pour la Fée-magicienne

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Catalina


"Chaque matin est un jour de moins sans lui" Mystic
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2416 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2007
Dernière connexion
5 février 2017
  Publié: 9 sept 2008 à 08:15 Citer vertical_align_bottom

Une belle envolée poétique.
MErci à vous deux.
Des bisous
Cathy

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 9 sept 2008 à 08:23 Citer vertical_align_bottom

Deux belles plumes pour une poésie fort délicieuse. J'en ai bien goûté mes dieux.

Poétiquement, votre lecteur

 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 9 sept 2008 à 12:42 Citer vertical_align_bottom

Suis passée et j'ai aimé. Mes amitiés vous deux et un bisous à la petite fille ...

Amicalement, Mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Anchentria


Une âme damnée pour une plume en rédemption
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
187 poèmes Liste
1522 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2007
Dernière connexion
16 novembre 2021
  Publié: 9 sept 2008 à 15:01 Citer vertical_align_bottom

Une salle des pas perdus perdue dans un univers de sentiments.

J'ai aimé m'y perdre.

Merci à vous deux pour cette promenade.

 
Napoléon


La Lune et les Etoiles nous ont regardé...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
297 commentaires
Membre depuis
4 juin 2008
Dernière connexion
14 juin 2011
  Publié: 9 sept 2008 à 16:44 Citer vertical_align_bottom

oui, c'est merveilleusement beau...

tendre une main, la prendre ne plus la lâcher...

enfin, cela ne marche pas à tous les coups, hélas... il faut faire avec... et continuer d'avancer, de montrer que l'on n'est pas mort... faire semblant quoi...

votre texte est une ode à l'Amour, il est magnifique de douceur, de tendresse...

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15625 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 10 sept 2008 à 10:03 Citer vertical_align_bottom

Chers poètes, un duo écrit avec le coeur...vous avez trouvé l'accord poétique parfait.....
Alex

 
Roxane.M

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
113 commentaires
Membre depuis
20 mars 2007
Dernière connexion
31 décembre 2018
  Publié: 11 sept 2008 à 07:25 Citer vertical_align_bottom

Très mouvant cette rencontre à double niveau, merci pour cette tranche de plaisir

 
Ashimati

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
369 poèmes Liste
7755 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 11 sept 2008 à 13:39
Modifié:  11 sept 2008 à 13:40 par Ashimati
Citer vertical_align_bottom

Merci à vous tous, Poétesses et Poètes, d'être venus nous lire.
J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce texte avec Mélusine, et j'espère que cela vous a plu.
Merci Mélusine, d'avoir répondu à nos amis, je n'étais pas très disponible ces derniers jours.
Amitiés à tous
Thierry

 
DarkSnake

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
62 commentaires
Membre depuis
30 septembre 2007
Dernière connexion
30 juin 2017
  Publié: 11 sept 2008 à 17:32 Citer vertical_align_bottom

Plus besoin de chercher les mots pour définir le vrai amour, ils viennent d'être assemblé d'une très belle manière par un duo de poètes, et on peut difficilement mieux faire.

Encore bravo à vous deux.

Amicalement

DarkSnake

  ¤¤ Un être de lumière gardé par un être d'ombre ¤¤
Ashimati

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
369 poèmes Liste
7755 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 12 sept 2008 à 05:51 Citer vertical_align_bottom

DarkSnake
Si tu as ressenti cela, c'est que nous avons réussi à transmettre nos émotions.
Merci à toi d'être passé sous ces lignes
Amitiés
Thierry

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
23748 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 13 sept 2008 à 00:10 Citer vertical_align_bottom

Deux belles plumes ! un écrit merveilleux toutes mes félicitations pour ce beau poème

  Membre de la Société des poètes Français.
Ashimati

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
369 poèmes Liste
7755 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 13 sept 2008 à 06:36 Citer vertical_align_bottom

James
Merci d'être passé nous lire, c'est toujours un plaisir.
Merci pour ton commentaire : "Deux belles plumes".
Amitiés
Thierry

 
Ashimati

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
369 poèmes Liste
7755 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 19 sept 2008 à 05:43 Citer vertical_align_bottom

Merci Mathieu d'être passé nous lire et ravi que cela t'ai plu
Amitiés
Thierry

 
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 7 sept 2010 à 22:33 Citer vertical_align_bottom

Ashimati / Mélusine

Un duo magnifique, que je découvre et quelle photo !!

Pour bien avoir connu ce pittoresque coin de Paris, tous à la belle époque étaient créateurs, j'en ai connu du monde là haut ....

Merci pour ce doux rappel

Sélénaé La Lionne

 
Ashimati

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
369 poèmes Liste
7755 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 24 sept 2010 à 12:26 Citer vertical_align_bottom

Sélénaé
En fait, nous étions parti d'une phrase et l'enchainement s'est opéré tout seul.
C'est un texte qui me touche de par sa pureté et Mélusine y est pour beaucoup.
Merci de ta visite
Bisous
Thierry

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 6423
Réponses: 25
Réponses uniques: 18
Listes: 1 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

J'ai égaré mon âme (Tristes)
Auteur : Roxane.M
Les mains nues (Tristes)
Auteur : Roxane.M

 

 
Cette page a été générée en [0,0375] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.