Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 51
Invisible : 0
Total : 54
· Chlamys · Joliemome
Équipe de gestion
· Nitrox
13374 membres inscrits

Montréal: 15 mai 10:01:47
Paris: 15 mai 16:01:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Je suis la mer Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 6 févr 2011 à 21:40 Citer     Aller en bas de page





Je suis la mer



Je suis la mer fougueuse, toi la douceur de ces grèves.
Je suis le flot qui abat tes falaises à la brune,
Je suis celui qui désire submerger ton corps de rêves.
Je suis la déferlante lancée à l'assaut de cette dune.

Je suis l'ultime vague s'écrasant sur les rochers
Je suis celle qui te renverse avec ma brutalité,
Je suis le flux qui revient plein d'amour pour t'approcher
Je suis celui qui force ton anfractuosité.

Je suis aussi ce reflux qui nous retient alanguis
Je suis celui qui te perd ici couverte d'écume,
Je suis la vaguelette sur le sable du targui
Je suis cette étincelle, feu qui dans tes yeux s'allume.







Corwin 02/11 Montage photoshop licence ArtLibre

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
737 poèmes Liste
15763 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 7 févr 2011 à 02:15 Citer     Aller en bas de page

Je suis l'ultime vague s'écrasant sur les rochers
Je suis celle qui te renverse avec ma brutalité,
Je suis le flux qui revient plein d'amour pour t'approcher
Je suis celui qui force ton anfractuosité.

Je suis aussi ce reflux qui nous retient alanguis
Je suis celui qui te perd ici couverte d'écume,
Je suis la vaguelette sur le sable du targui
Je suis cette étincelle, feu qui dans tes yeux s'allume.







Belle lecture mouvementée et riche d'élans...

pour cette nouvelle semaine qui commence...



galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 7 févr 2011 à 03:04 Citer     Aller en bas de page

Un poème fougueux et puissant comme la mer.
J'aime beaucoup.
Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 7 févr 2011 à 03:27 Citer     Aller en bas de page

Galatéa, merci d'être passée faire une petite baignade, même si le temps est un peu frais!

Bonne semaine



----
Rousselaure ça me fait plaisir de t'offrir ce petit moment aux puissantes senteurs d'iode.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
219 poèmes Liste
4191 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
9 mai
  Publié: 7 févr 2011 à 04:15 Citer     Aller en bas de page

Je trouve l'image sublime , et ton poème enchanteur , que c'est beau bravo pour cette fougue cher Corwin

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril 2020
  Publié: 7 févr 2011 à 04:28 Citer     Aller en bas de page

Cette mer sous ta plume est remplie de passion et d'amour, il est magnifique


Mystic

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
568 poèmes Liste
24941 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 7 févr 2011 à 07:51 Citer     Aller en bas de page

Quel beau poème et ce tableau qui me fait penser aux grandes marées de chez moi, sublime....
Tu es la mer , mais certainement aussi l'océan , plus fougueux , dont les vagues sont plus puissantes ...Attention à ne pas la briser ( humour
Amitiés ODE 3117
J'aime tout ce qui touche à la mer....Alors ton poème je l'ai fortement apprécié

  OM
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 7 févr 2011 à 09:41 Citer     Aller en bas de page

Lady, Mystic, Ode,Vous me faites un immense plaisir en appréciant ce poème.
J'avais commencé ce texte il y a plus d'un an mais il avait trop de défauts pour sortir. Puis, comme il collait bien avec un thème sur la mer je l'ai poli comme la mer le fait d'un galet...

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Rabab


"Si Dieu n'avait pas fait la femme, il n'aurait pas fait la fleur..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2010
Dernière connexion
23 janvier 2018
  Publié: 7 févr 2011 à 11:01 Citer     Aller en bas de page

Moi, j'ai rien à dire... Mes pensées préfèrent de perdre encour dans ces mots... J'ai adoré

  Tout ce qui brille, offre à l'âme... Son parfum ou sa couleur... Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur... (V. Hugo)
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 7 févr 2011 à 16:47 Citer     Aller en bas de page

Rabab inutile d'en rajouter, adorer est déjà tellement bien.

Mille merci

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Nitrox

Modératrice

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
7512 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 7 févr 2011 à 16:53 Citer     Aller en bas de page

j'aime trop la mer pour ne pas être sensible à ton poeme..
de bien jolies vagues
Amicalement

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 7 févr 2011 à 17:03 Citer     Aller en bas de page

FeudeBelt Merci de m'aimer, mais c'est jamais trop!

Non , je déconne.

Je suis heureux que cela évoque quelque chose pour toi, J'ai pris du plaisir à l'écrire même si l'enfantement était un peu difficile.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Sandi


…on n'a qu'une seule maman... et quand on est maman, rien ne compte plus que ses enfants !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
378 commentaires
Membre depuis
18 janvier 2010
Dernière connexion
14 février
  Publié: 8 févr 2011 à 22:45 Citer     Aller en bas de page

Je suis aussi ce reflux qui nous retient alanguis
Je suis celui qui te perd ici couverte d'écume,
Je suis la vaguelette sur le sable du targui
Je suis cette étincelle, feu qui dans tes yeux s'allume

j'ai traversé la mer en tous sens et me suis imprégnée de l'odeur des eaux. Merci pour ce poème fascinant.
Amitiés, Sandi

  SANDY
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 9 févr 2011 à 10:15 Citer     Aller en bas de page

Sandy, fais attention les embruns iodés à haute dose ça soûle, et après tout peut arriver!

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Sandi


…on n'a qu'une seule maman... et quand on est maman, rien ne compte plus que ses enfants !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
378 commentaires
Membre depuis
18 janvier 2010
Dernière connexion
14 février
  Publié: 9 févr 2011 à 11:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de Corwin
Sandy, fais attention les embruns iodés à haute dose ça soûle, et après tout peut arriver!



Ne t'en fais pas, je saurais comment s'y prendre..

  SANDY
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1039 poèmes Liste
16774 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
10 mai
  Publié: 21 mars 2011 à 01:53 Citer     Aller en bas de page

J'aime la répétition de "je suis" qui donne la sensation d'une mer en mouvement avec des vagues qui sans cesse viendraient s'échouer sur la plage de nos esprits !
C'est vraiment bien écrit, et j'ai apprécié découvrir ces vers !
amitiés très sincères.
pyc.

 
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 22 mars 2011 à 11:51 Citer     Aller en bas de page

Pierre Yves oui c'est un des ressorts du texte qui s'impose, de même que si je m'identifie à la mer, ma muse est le rivage, la terre.

Merci pour ton commentaire.

Amitiés

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1951
Réponses: 16
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0307] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.