Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 6
Invisible : 0
Total : 7
· Julia Bosch
13226 membres inscrits

Montréal: 5 févr 22:56:58
Paris: 6 févr 04:56:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères Octobre 2022 - Dis-moi :: De toi, dis-moi encore ! vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
194 poèmes Liste
4245 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 10 oct 2022 à 16:31
Modifié:  12 oct 2022 à 03:19 par RiagalenArtem
Citer vertical_align_bottom

Je défie la Mort et le Temps – ou l’idée que les Hommes s’en font.
Vous fauchez, moi je sème ; j’extirpe de sous la terre ce que vous avez cru détruire en insufflant la Vie aux Hôtes de mon cœur tant qu'il battra encore et qu'il n'y aura plus personne pour les célébrer et s'en souvenir.



Je suis le passager des nues
Revenu pour te retenir,
Nous dessiner un avenir
Où nous pourrons tous deux partir.

Dis-moi que tu respires encore
Dans une contrée inconnue,
Dis-moi le vertige au sommet
De ce qui vibre en notre corps
Quand il s’en va, quand il s'endort.

Dis-moi que ne peut vaciller
L’éclat de la lueur vaillante
De tes yeux verts, ce don d’aimer,
Qui est un cadeau, une chance.


Dis-moi tes humeurs, tes pensées
Sont-elles tristes, sont-elles bonnes ?
Dis-moi toutes tes vérités même si elles perdent la boussole.

Dis-moi que tu as soin de toi, ne prends pas froid, l’hiver s’avance.
Dis-moi le décor inchangé de la maison de notre enfance.
Donne-moi des nouvelles des rosiers dans notre jardin qui frissonne.

Raconte-moi la véranda aux céramiques céladon,
où il fait bon auprès de toi et, ce, quelles que soient les saisons.

Dis-moi la rousseur automnale
Sur nos forêts, sur nos vallons,
Le bleu marine vespéral où voguent des volutes blondes.
Sur l’organdi d’un ciel de traîne, l’hiver s’avance, l’hiver s’annonce.
Dans l’attente – je t’entends encore –
D’un nouvel Avril à éclore.

Dis-moi ta vivante présence
- mon Invincible préférence -
Sur la buée de ces losanges
Que dessinent le souffle des anges,
Sur le verre d’un papier huilé
Où je scrute venues et allées…


Dis-moi que tu m’as entendu,
Dis-moi que tu m’es revenue…



Riagal – le 10 octobre 2022 -



  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
550 poèmes Liste
11263 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
5 février
  Publié: 11 oct 2022 à 01:23 Citer vertical_align_bottom

Bonjour frérot,

Le temps passe. Encore une attente d'une saison, le passage d'une année ; le trait d'une vie, peut-être même. La vie passe, se prélasse, malmène. De quoi demander de la poésie et de la couleur céladon, le bleu, qui t'est si cher...

Biiiiiiiises

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13581 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
5 février
  Publié: 11 oct 2022 à 03:08 Citer vertical_align_bottom

Mais qu'il est beau ! Qu'elles sont belles ces couleurs... ces bleus, ces roux...

Merci RIAGA pour cette balade matinale dans tes mots

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
174 poèmes Liste
5161 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
4 février
  Publié: 11 oct 2022 à 03:48
Modifié:  13 oct 2022 à 16:17 par Jean-Louis
Citer vertical_align_bottom

Bonjour Riaga,

Très joli poème des attentes et de l'espoir dans un registre et un ton, peut-être inhabituels, mais qui vont d'une manière certaine à ma rencontre.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d’oser !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
336 poèmes Liste
7104 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 11 oct 2022 à 05:09 Citer vertical_align_bottom

Ciao Fratello !

De tous ces dits, je ne vois qu'espoir et connaissance de ce que l'on devrait (doit) se dire, parce que la beauté des mots forge des images, qui à leur tour renforcent les sentiments.

Que ce texte chatoie bien !

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
JH.Metz


“Chaque pomme est une fleur qui a connu l'amour.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
110 commentaires
Membre depuis
15 novembre 2021
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 11 oct 2022 à 07:30 Citer vertical_align_bottom

L'espoir fait vivre et écrire ...
et je préfères le vibes positives car elles donnent lieu à des écrits plus mélodieux et plus imagées qui résonnent mieux dans le coeur et l'âme du lecteur,
JH

  Le poète a toujours raison - Qui détruit l'ancienne oraison - L'image d’Ève et de la pomme. - Face aux vieilles malédictions, - Je déclare avec Aragon : La femme est l'avenir de l'homme ! (Jean Ferrat)
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
209 poèmes Liste
2015 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
30 janvier
  Publié: 11 oct 2022 à 12:18 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir RiagalenArtem

très beau texte
Où l 'espoir d'être peut-être entendu
Où la magie opère
Amour qui ne parle pas d'avenir,
Mais de seulement de " peut-être"
Merci de ce partage

Bisous

MUSCADE



  MUSCADE
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
1129 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
2 février
  Publié: 12 oct 2022 à 06:56 Citer vertical_align_bottom

Tout en couleur le souffle de la beauté. Amitié.

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3313 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 12 oct 2022 à 07:14 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Riagal
Il y a des gens qui comptent pour nous plus que d'autres. Tu nous le raconte bien avec ta sensibilité qui colore à merveille ton écriture.
J'aime l'évocation de ces paysages.
Bonne journée
Amicalement
Cidnos

 
marchepascal


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
378 poèmes Liste
3102 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
5 février
  Publié: 13 oct 2022 à 01:41 Citer vertical_align_bottom

Éthéré me vient à l'esprit, comme une âme errante fait de souvenirs passés, d'idéal à trouver, à toucher...
Lire à se croiser, savourant le moment de la communion, de la compréhension
Et puis se reconnaître le droit de rêver à l'absolu, paradis perdu, retrouvé ici en évasion littéraire


Bonne journée mon cher, que cette journée t'apporte l'apaisement, le doux instant d'être


marché

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
354 poèmes Liste
6851 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 13 oct 2022 à 09:47 Citer vertical_align_bottom

waouh tu défies la mort et le temps de belle manière. tous tes mots s'enchaînent pour me créer une musique douce, envahissante qui me touche beaucoup. Bravo l'artiste!!!!

Amitiés
Yvon

  YD
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
717 poèmes Liste
29017 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 février
  Publié: 13 oct 2022 à 10:52 Citer vertical_align_bottom

Et moi je dois dire que si l'on devait créer un tableau de ces si beaux et touchants mots sur cet écrit, le pinceau en tremblerait.
Quelle sensation et quel profond ressentiment en te lisant.
Des souvenirs à jamais éteints.
de CIGOGNE

  OM
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
194 poèmes Liste
4245 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 22 oct 2022 à 11:27 Citer vertical_align_bottom

A vous toutes et vous tous, je n'énumère pas mais pour chacune de vos présences, un très grand merci.
Pour celles et ceux qui me connaissent un brin, quelque chose vous aurait-il échappé ? Serait-ce le cas, ce n'est pas grave.

J'aime que les lecteurs ne soient pas passifs. C'est le cas ici. Même en non-dits...

(nb : peut-on questionner ce qui disparaît ou paraît l'être. Ce n'est qu'une piste à explorer, sans se prendre la tête et sans boule de cristal et cie. Ce qui m'intéraissais dans ce thème, c'était de tutoyer le "vous" Le personnage est multiple et le lieu s'inspire de mes "Bois Noirs" tout autant ressuscités. D'où l'ajout tout au début du texte en italique, qui m'est venu comme ça...quelle arrogance ! ).

Avec mes amitiés....
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
775 poèmes Liste
16476 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
4 février
  Publié: 23 oct 2022 à 04:57 Citer vertical_align_bottom


Raconte-moi la véranda aux céramiques céladon,
où il fait bon auprès de toi et, ce, quelles que soient les saisons.

Je souligne juste ces mots pas parce que les autres me plaisent moins ...
mais cette couleur là je la devoure avec tous mes sens !
Tu écris, tes "cris" de beauté intime et d'affection pour les gens de ton monde font émerveiller et donnent espoir, je crois.
Les gens ne sont pas si souvent riches en affection et memoire qui fait continuer à vivre...
Je t'embrasse,


Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
glycine


Même silencieux, les mots font du bruit... alors j'écris le soleil et la pluie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
1280 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
3 février
  Publié: 27 oct 2022 à 20:18 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir Riagal
J'aime beaucoup ce que tu as écrit en italique... Oui, tant que nous pensons aux personnes chères à notre cœur, elles sont toujours présentes (et vivantes) dans notre vie...
J'ai apprécié la sensibilité qui émane de ton poème et toutes les belles images qui défilent à la lecture...
Bravo et Merci pour l'émotion
Amicalement

  Du vu, du lu, de l'entendu, de l'inventé et du vécu
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
194 poèmes Liste
4245 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 4 déc 2022 à 16:20 Citer vertical_align_bottom

Citation de Galatea belga

Raconte-moi la véranda aux céramiques céladon,
où il fait bon auprès de toi et, ce, quelles que soient les saisons.

Je souligne juste ces mots pas parce que les autres me plaisent moins ...
mais cette couleur là je la devoure avec tous mes sens !
Tu écris, tes "cris" de beauté intime et d'affection pour les gens de ton monde font émerveiller et donnent espoir, je crois.
Les gens ne sont pas si souvent riches en affection et memoire qui fait continuer à vivre...
Je t'embrasse,


Lilia


Thxs pour ces mots généreux, my friend. Continuer comme pour entretenir leur Vie, j'essaye...quant à l'espoir i'm not so sure.


Bisouxxx

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
194 poèmes Liste
4245 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 4 déc 2022 à 16:22 Citer vertical_align_bottom

Citation de glycine
Bonsoir Riagal
J'aime beaucoup ce que tu as écrit en italique... Oui, tant que nous pensons aux personnes chères à notre cœur, elles sont toujours présentes (et vivantes) dans notre vie...
J'ai apprécié la sensibilité qui émane de ton poème et toutes les belles images qui défilent à la lecture...
Bravo et Merci pour l'émotion
Amicalement


Merci Glycine. Nous sommes sur la même longueur d'ondes. Mais c'est encore plus que cela...plus que des pensées. Une réalité. Je sais, je suis fou !

Amitiés...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 370
Réponses: 16
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0351] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.