Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 13
· Lilium · RiagalenArtem
13358 membres inscrits

Montréal: 19 oct 05:58:51
Paris: 19 oct 11:58:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: y'a que les plaies qu'on oublie pas ... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 6 sept 2010 à 19:10
Modifié:  23 févr 2011 à 18:27 par Idou
Citer     Aller en bas de page

Ici, tu m’aurais dit
Ne te retourne pas
Puisque tu as tes yeux,
Il y a des couleurs ;

Ici, tu m’aurais dit,
L’amour, c’est trop pour toi,
Prends juste Aimer, sans ses douleurs.

Pour un sommeil,
Sans cathédrale,
Des feuilles noires, avant l’hiver
Et des rosiers, plus admirables,
T’aurais pu vivre, t’aurais su plaire !

Je connais ce bruit
Du soleil dense,
Celui d’été, où t’aimes, tu danses,
Je connais le feu
D’une bulle céleste,
Celle d’un été, ta voix, mes gestes,

Seuls à chanter !

Je connais la voix
D’un rire éclair
Qui fend mon âme
En plein désert …

Je connais la strie de ton aveu,
Le mot baissé, a peur, un peu
Et juste trois doigts
…dans mes cheveux…

Je connais la vie
Mais sans tes mains,
Grand-père m’a dit
Sur lit de paumes ... le destin,
Moi j’n’ai pas lu !

J’aurais voulu mourir plus fort
Que mon baiser en fin du sort
Et mes genoux encor’ muets,
Seuls sans tes pas …

J’aurais voulu vieillir d’enfance
Avoir ma vie pour te revoir
Et peut-être même, oh moins d’errance
Quand on n’court plus sans rien y voir !

J’aurais voulu grandir nos mains
Pour compter les candeurs, à deux
De nos sur-cœurs, de nos bambins,
...Pétrir dans tes yeux …

Ça s’rait demain,
Que tu me dirais
Pour des bougies,
En rond d’étoiles
…Ma sœur t’es belle,
Et moi je t’aime !

Mais tu es loin…
Et tu deviens …
Qu’un clou planté
…dans ce faux ciel …
O ma planète,
O mon étoile !
Je n’savais pas, que tu serais celle…

Il y a que les plaies qu’on n’oublie pas
Les pleurs, c’est sûr, n’ont pas de chair
Alors je saigne
Et y’a pas d’air …
Dans cet œdème, liquoreux …
Dans mes orbites …

Et dans mon cœur, la mort habite
Et dégouline dans mes cheveux …

Je n’sais pas comment, s’écrit la suite …
N’ai plus les lettres de mes aveux!..

  Seirén - ©
Ashimati

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
7613 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 6 sept 2010 à 19:24 Citer     Aller en bas de page

Quel message tu envoies à celui qui n'est plus.
C'est immense, un texte qui me retourne, qui me remue tant ta supplique est belle
Bisous
Thierry

 
ovnissimo


L’amour, c'est sentir votre coeur battre dans la paume des mains divines de Dieu. Ovni
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
3135 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2008
Dernière connexion
12 février 2013
  Publié: 7 sept 2010 à 05:50 Citer     Aller en bas de page

Une envolée velouteuse pleine de tendresse et de douceur.





  amour et poésie malgré tout
L'Architecte


Entre beauté stylistique, profondeur émotive et subtilité métaphorique
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
1514 commentaires
Membre depuis
6 juin 2010
Dernière connexion
18 janvier 2018
  Publié: 7 sept 2010 à 09:33 Citer     Aller en bas de page

Idou...,
En effet, un texte à la fois grandiose et poignant qui exhale une immense tristesse et une nostalgie envers une personne chère. Merci pour ce partage plein d'émotions.
Mes amitiés.
Mdmgba, L'Architecte Des Mots
:

 
Textes protégés sous Copyright numéro 00049021
Esperanza


Rien n'est si doux que le charme d'aimer ..Victor Hugo
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
162 poèmes Liste
1612 commentaires
Membre depuis
9 avril 2010
Dernière connexion
15 janvier 2019
  Publié: 7 sept 2010 à 14:38 Citer     Aller en bas de page

C'est magnifique .....puissant .....rempli d'amour ...

.Respect ........
Létie

  Létie
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 8 sept 2010 à 13:55 Citer     Aller en bas de page

merci rêveur

merci espéranza

merci hikaru

merci ovnissimo

merci cristalline

merci ashimati ...


comme je suis ravie que mes mots décousus vous soient parvenus !

vous avez l'âme Fileuse.... et je m'en réjouis ...

merciiiii

  Seirén - ©
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 21 sept 2010 à 15:39 Citer     Aller en bas de page

Les plaies font moins mal que la pensée !

Idalie le temps n'effacera jamais une vallée ou à saigné l'amour !

Suis ému par ces vers qui te sortes du coeur ...

  Membre de la Société des poètes Français.
bernice


L'homme n'a pas de ports,le temps n'a pas de rives,il coule et nous passons.LAMARTINE
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
169 commentaires
Membre depuis
28 septembre 2006
Dernière connexion
10 février 2014
  Publié: 25 sept 2010 à 16:04
Modifié:  25 sept 2010 à 16:05 par bernice
Citer     Aller en bas de page

j'aurais voulu vieillir d'enfance......rien que pour cette phrase ton poème et magnifique tu as une façon de transcrire tes sentiments aux travers de mots simples et tu le fais à merveille ,je te félicite tu as du talent ,et la poésie dans le coeur ,je reviendrais te relire et je te remercie pour ce gentil commentaire laissée sur mon poème.
merci
bonne soirée idou a bientôt
bernard

  Pourquoi le verbe AIMER doit-il se conjuguer?
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4020 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 13 avr 2011 à 04:16
Modifié:  27 févr 2012 à 02:22 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page

C'est magnifique.. Et quelle émotion à vous lire.
bel hommage à un frère.. qui n'est plus.
Je mets ce texte dans mes favoris.

"Il y a que les plaies qu’on n’oublie pas
Les pleurs, c’est sûr, n’ont pas de chair
Alors je saigne
Et y’a pas d’air …"

Un texte que je ne suis pas prête d'oublier...
Merci
Sidonie.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 27 févr 2012 à 02:17 Citer     Aller en bas de page

Ton texte est magnifique et d'une grande puissance. Merci pour le plaisir que m'a procuré cette lecture.

 
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1040 poèmes Liste
16797 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 17 avr 2012 à 09:11 Citer     Aller en bas de page

je pense que le décousu souligne la spontanéité de l'inspiration, donc on ne peut s'en offusquer...tu dis des choses qui nous happent tout au long de ce poème, très personnel mais qu'on comprend malgré tout !
la tristesse dans l'amour est palpable.
amitiés très sincères à toi.
pyc.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2364
Réponses: 10
Réponses uniques: 10
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0272] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.