Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 202
Invisible : 0
Total : 206
· zouzou31 · Alphonse BLAISE. · Lou Malou · Morteüs
13184 membres inscrits

Montréal: 1er déc 16:52:47
Paris: 1er déc 22:52:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Soirées Etudiantes... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
antonio35


« Quand je ferme les yeux, c’est pour mieux ouvrir les cieux. » grand corps malade
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
323 commentaires
Membre depuis
30 octobre 2011
Dernière connexion
31 octobre 2020
  Publié: 25 avr 2014 à 11:12
Modifié:  3 mai 2014 à 21:45 par antonio35
Citer     Aller en bas de page

Soirées étudiantes...



A l'heure où la ville se calme et s'endort,
Nous envahissons les rues de notre gaieté.
Brisant les codes, dans un silence de mort ,
Nous lançons à la Lune nos chansons osées.


Et dans chaque bar, enchaînant les tournées,
Au nom de l'insouciance de notre jeunesse.
Enchaînons les verres sans jamais s'arrêter,
Jetons nos tourments dans le gouffre de l'ivresse.


Et puis Dansons! Dansons pendant toute la nuit!
Que viennent dans nos yeux briller les étincelles.
Dansons encore comme si en dépendaient nos vies,
Tailladons nos tympans à grand coups de décibels.


Et peu importent les réveils des lendemains,
L'estomac qui se tord et la tête qui crie ,
Peu importent les souffrances du petit matin
Rien ne pourra stopper nos soirées du jeudi

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
23745 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 25 avr 2014 à 19:35 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir

J'aime les images

  Membre de la Société des poètes Français.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15026 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
2 août
  Publié: 26 avr 2014 à 11:03 Citer     Aller en bas de page



Bonjour antonio35,

Merci de ce partage!



Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
antonio35


« Quand je ferme les yeux, c’est pour mieux ouvrir les cieux. » grand corps malade
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
323 commentaires
Membre depuis
30 octobre 2011
Dernière connexion
31 octobre 2020
  Publié: 27 avr 2014 à 10:52 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux sybilla et James!

Antoine

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
607 poèmes Liste
26383 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 28 avr 2014 à 06:04 Citer     Aller en bas de page

C'est agréable à lire, mais soyez prudents, ne prenez pas le volant et n'abusez pas trop...L'alcool est un piège, on s'amuse, c'est certain cela met de l'ambiance, mais il ne faut pas trop s'habituer.
Bons jeudis
Bien amicalement ODE 31 - 17
Dansez, chantez, c'est bon de vivre sa jeunesse ainsi

  OM
antonio35


« Quand je ferme les yeux, c’est pour mieux ouvrir les cieux. » grand corps malade
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
323 commentaires
Membre depuis
30 octobre 2011
Dernière connexion
31 octobre 2020
  Publié: 28 avr 2014 à 17:55 Citer     Aller en bas de page

Ode3117

L'alcool n'est pas indispensable à la fête
mais il faut avouer que ça détend les esprits.
Après, il ne faut pas faire d'abus non plus!
Mais je reste raisonnable tout de même
Jamais de voiture après les boissons.

Et puis il faut bien décompresser de temps en temps!
Autant profiter de l'insouciance de notre jeunesse!

Bien amicalement!
Antoine




 
Ara De Cyprine


La technique n'est ni bonne ni mauvaise, c'est son utilisation qui est bonne ou mauvaise
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
46 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2015
Dernière connexion
1er janvier
  Publié: 3 jan 2017 à 17:28 Citer     Aller en bas de page

Bon résumé et belles images de ces jeudi soirs étudiants. J'ai aimé les connaitre et j'ai aimé les quitter.

  Ara De Cyprine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 780
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0206] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.