Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 32
Invisibles : 2
Total : 36
· Jean-Claude
Équipe de gestion
· Ashimati
13387 membres inscrits

Montréal: 24 jan 14:05:27
Paris: 24 jan 20:05:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes par thèmes : Thème photo Octobre 2021 Sur le comptoir :: Confidence Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
741 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 22 oct 2021 à 03:13
Modifié:  22 oct 2021 à 03:27 par Joker
Citer     Aller en bas de page

A cette heure avancée de la nuit, les honnêtes gens du Quartier Latin se reposent. Les clients errants à l’esprit tourmenté envahissent Saint-Germain-des-Prés. Votre brasserie se remplit. Chacun de nous vous aborde en soignant ses apparences, car Paris n’est rien d’autre qu’un grand miroir aux alouettes. Il suffit de regarder ce politicien sans mandat qui refait le monde, un amaretto à la main. Il n’a que votre comptoir comme auditoire. Et cette demoiselle accoudée au bar, perchée sur ses cuissardes, qui déclare en bégayant être orthophoniste, bientôt elle tentera de vous séduire pour échapper à l’addition.

Au crépuscule de ma vie, je ferais mieux de penser à Okéréké. Elle aussi, elle a dû vieillir. Que reste-t-il de son p’tit cul ?

Parlons plutôt de moi, c’est la seule chose qui en vaille la peine. Vous êtes le gardien des secrets de comptoir, aussi ai-je décidé de vous confier une mission. Le moment venu, je vous demanderai de m’enterrer au Père-Lachaise avec une calculatrice à la place du cœur. Dans cette vie-ci, j’ai perdu. Mon but n’a pas été atteint. Je voulais être l’homme le plus riche du monde. J’ai fini par atteindre le milliard, mais mon compteur s’est arrêté. Il se pourrait que je ressuscite. Dans ce cas, je referai mes calculs. Mon équation n’était pas équilibrée. Les insignifiants disposaient d’un trop gros coefficient. Ils ont fait pencher la balance du mauvais côté. Je ferai en sorte qu’il y en ait moins la prochaine fois.

Tant pis si ma prochaine destinée me voue à la pauvreté. De toute façon je serai riche, car c’est la seule vie qui m’intéressera. Je connais plusieurs astuces : jouer avec l’argent, les idées et le travail des autres comme l’intermédiaire véreux que je serai. Contrairement aux apparences, je suis utile à la société. J’agis comme une erreur dans un code génétique. Sans les opportunistes, la société serait figée, enfermée dans un ordre préétabli comme ce fut le cas sous l’Ancien régime. Mon rôle consiste à ne rien respecter, ni la loi, ni la foi, ni le chagrin de mon prochain. En réalité, c’est moi qui détiens les clés de la liberté. J’incarne l’espoir de tous ceux que la malchance s’acharne à humilier.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 167
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0220] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.