Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 63
Invisible : 0
Total : 65
· Jean-Claude
Équipe de gestion
· Ashimati
13223 membres inscrits

Montréal: 6 déc 07:04:19
Paris: 6 déc 13:04:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: L'ascenseur du moi... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
316 poèmes Liste
7482 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 6 oct à 15:47
Modifié:  9 oct à 06:15 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page

Les vibrations cherchent, en corps,
ses origines, équivalentes,
au lent tempo des mondes cérébraux

Les couleuvrines tombent des yeux crevés,
par l'orifice des fluides sanguins,
au ciel réverbérant de silence

Dansent les mots cadavériques,
au chemin suranné des pâles veines,
entre les fleurs du mal, aimé

En souvenir des eunectes, qui traversaient
les mouroirs de l'espace, où glissait
l'âme des scrutateurs métalliques

Je viens d'ouvrir le ventre de la raison,
devant un panel de pendus,
dont l'obsession cesse de s'étirer

En haut des fondations mentales,
les plagiaires aveugles se noient,
dans l'acidité de la mémoire

Il se peut, qu'ailleurs, il pleuve
des rubik's cubes, le long des sentes rétiniennes
au flux aléatoire de clins déments

Je ne suis que l'ombre des nombres,
derrière la nuit vertébrale,
lorsque les blondes vomissent de l'or

Et déjà, pourrit Anastasie,
devant un déambulateur coi, en attendant
un ascenseur bourré d'explosifs

Le moi se tient, se tord, se tire, de rire,
de sort, de rien, éjaculant des "je"
dès que muent les derniers serpents de lumière...

Hubix.

 
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
266 commentaires
Membre depuis
21 août 2020
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 10 oct à 15:21 Citer     Aller en bas de page

Humm vous êtes caustique maître Hubix,toujours aussi judicieusement délicieux et l'inverse tout aussi d'ailleurs.

Amitiés.

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
316 poèmes Liste
7482 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 12 oct à 03:22 Citer     Aller en bas de page

Merci Gil...

Caustique jusqu'à ce que chacun(e) y trouve son compte (ou non!), sans aucun doute...
J'essaie de me frayer un chemin dans une forme de noirceur surréaliste et ne peux m'empêcher, au passage, d'éreinter, celle qui fait toujours autant de mal aux artistes-créateurs à tous les niveaux...

Amicalement...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 157
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0176] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.