Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 76
Invisible : 0
Total : 81
· Xenia · Sol_M · patrick dabard · Jean-Claude · Laur'Ha
13215 membres inscrits

Montréal: 6 déc 06:19:17
Paris: 6 déc 12:19:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La flèche du temps Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
489 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 26 sept à 05:42 Citer     Aller en bas de page


Sur une route sans objet
Dépourvue de bornes stationnaires
La flèche du temps vise au loin
Une cible invisible non éprouvée

Toi à la pointe d'un présent impulsif
Tu marches d'un amont vers l'aval
Sans autre but que ce trou noir
Où toute matière est absorbée

  TF
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
6335 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 26 sept à 08:43 Citer     Aller en bas de page

Une poésie originale qui va droit au but...Le néant!

Amitiés

Yvon

  YD
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3895 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 26 sept à 14:38 Citer     Aller en bas de page

Une flèche à briser...celle de l'intemporel ? Notion de présent toute relative qui précipite dans un vide inquiétant. C'est juste une approche de ces lignes énigmatiques qui ne manquent pas de profondeur et nous questionnent.
Amicalement...
Riaga.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Jean-Baptiste Cilio Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
6588 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 28 sept à 09:02
Modifié:  28 sept à 09:05 par Jean-Baptiste Cilio
Citer     Aller en bas de page

 

"Sur une route sans objet
Dépourvue de bornes stationnaires
La flèche du temps vise au loin
Une cible invisible non éprouvée

Toi à la pointe d'un présent impulsif
Tu marches d'un amont vers l'aval
Sans autre but que ce trou noir
Où toute matière est absorbée"


Je dois être l'aveugle de service du temps. Je n'en ai que la vision segmentaire du présent, ce présent qui est toujours. Au point que je n'en vois pas la durée.

Alors imaginer une flèche du temps, cela m'est impossible. En revanche la "cible invisible" me parle. Ta route.. "sensible", est celle d'un instant imaginaire.

Le "présent impulsif"... lui si calme, qui ne sait être autre que lui-même, c'est plutôt la cavalcade perpétuelle de l'esprit, sans bornes il est vrai.

Au final je te rejoins pleinement sur ce "trou noir", mais ce serait celui du passé et du futur, morts-nés par définition. Les invoquer me parait toujours comme une marche autour de ma chambre, qui est marcher mais sans aller trop loin. A moins que ce ne soit loin de soi-même.

Prends garde aux circumanavigations temporelles !

Tiens, pourquoi pensé-je à Star Trek ?

Le poète est un passeur de temps. Sur le billard du temps à mille bandes il tire la quintessence de son ressenti. C'est ce que j'ai lu dans ton texte de guetteur.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
489 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 29 sept à 05:02 Citer     Aller en bas de page

Citation de Erédys
Quelque chose d'inéluctable transpire de vos vers. Inéluctablement beaux.



Vous me mettez la pression, là, inéluctablement ! Je suis touché et ne sais comment vous remercier.
En amitiés en tout cas.
Filiquier

  TF
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
489 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 29 sept à 05:08 Citer     Aller en bas de page

Citation de Y.D;
Une poésie originale qui va droit au but... Le néant.



Merci Yvon. Le néant en effet. Mais en attendant, il faudra vivre, et aimer justement.
Amitiés.
Filiquier

  TF
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
489 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 29 sept à 05:25 Citer     Aller en bas de page

Citation de RiagalenArtem
Une flèche à briser... celle de l'intemporel ?



Bonne question. Je ne sais pas. Je crois plutôt avoir pensé à une vision cosmologique du temps.
C'est que le temps reste une énigme pour moi.
Amitiés.
Filiquier


  TF
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
489 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 29 sept à 10:16
Modifié:  29 sept à 10:28 par Filiquier
Citer     Aller en bas de page

Bonjour, Jean-Baptiste,
Voilà un commentaire qui me pousse dans mes retranchements.

Citation de In Poésie
Je dois être l'aveugle du service du temps. Je n'en ai qu'une vision segmentaire du présent, ce présent qui est toujours. Au point que je n'en vois pas la durée.



Manifestement, nous n'avons pas le même "ressenti du temps". J'admets tout à fait ta vision du présent. Pour moi, passé, présent, futur sont indissociables et forment un tout. J'ai, depuis la lecture de la littérature en astrophysique, une vision cosmologique du temps, qui est intimement lié à l'espace. Quand je reprends cette expression "flèche du temps" des astrophysiciens, j'imagine un temps unique venant d'un point zéro (appelé big bang) filant inéluctablement vers une fin qu'on appelle "trou noir". Je le ressens ainsi, "loin de moi-même" comme tu dis. Il me semble d'ailleurs que lorsque tu écris "ce présent qui est toujours", tu te rapproches de cette idée. Quand nous observons des étoiles, des galaxies situées à des distances en années de lumière, c'est un passé présent pour nous que nous observons. De même quand nous observons la mort d'une étoile, c'est l'avenir de notre système solaire que nous voyons.

Citation de In Poésie
Le présent " impulsif "...lui si calme, qui ne sait être autre que lui-même, c'est plutôt la cavalcade perpétuelle de l'esprit, sans bornes il est vrai.



Le présent me semble (ce n'est qu'une sensation) impulsif parce qu'il nous pousse à l'action, c'est tout ce que je veux dire. Le temps poursuit sa course, malgré nous, portant en lui son passé et allant vers un avenir en partie inscrit dans son actualité. Mais je le concède, j'ai moi-même, une autre vision du temps, plus arrêtée, par laquelle je peux te rejoindre.

Citation de In Poésie
Prends garde aux circumnavigations temporelles !



On tourne en rond d'impatience quand on attend ou bien quand on est perdu. Mais tu as raison, je prendrai garde. Au fait, je tourne en rond aussi quand je réfléchis...
C'est dire pour conclure, que je ne suis pas si sûr que cela de ma vision du temps. Tes propos sous mon texte m'amènent à une remise en question. Sincèrement, je t'en remercie.

Filiquier



  TF
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
640 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 11 oct à 10:59 Citer     Aller en bas de page

Chaque mot sonde la profondeur du temps. Merci, Cordialement.

 
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
489 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 13 oct à 08:12 Citer     Aller en bas de page


Merci à toi, Dominique. Ta lecture sonde la profondeur du poème.
Filiquier

  TF
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 234
Réponses: 9
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0261] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.