Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 22
· Plume d'amour · Avraham
13678 membres inscrits

Montréal: 28 oct 01:44:57
Paris: 28 oct 07:44:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon été 21 : Sem 1 - Amours d'automne :: Amour automnal de la nature Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
723 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
26 octobre
  Publié: 30 juin à 04:37
Modifié:  2 juil à 01:26 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Assise sur tapis de mousse
Seul être humain de l’instant
Dans la forêt dense et rousse
J’épie le moindre craquement.

Dos reposant sur l’écorce d’un frêne
J'admire toutes les nuances
Des feuilles qui se balancent
A l’automne, je m’enchaîne !

Un simple soir où le soleil se couche
Sur les aiguilles encore fumantes
Du cadran floral, avec cette touche
Magicienne et en forêt, troublante.

Les heures s’égrènent sans se bousculer
En secondes précieuses, où rien ne presse
Juste ressentir, écouter, apprivoiser
La nature entière comme une caresse.

Ces heures où l’animal se terre
Une fraction de seconde, un sursaut !
Les légendes envahissent l’atmosphère.
Les fées et les faunes prennent l’air !

Surgissant comme l’écume sur la vague
En un battement de cils, sous les jaunes prunelles
De la lune qui ce soir divague.
La nature de l’automne est si belle.

Qu’elle rend amoureuse la femme, qui la butine
Puis en disperse le pollen, sur l’horizon qui flamboie
En son âme de mille essences divines.
Et à l’amour inconditionnel la renvoie.

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
527 poèmes Liste
10610 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
28 octobre
  Publié: 30 juin à 08:27 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Un poème basé sur le sensoriel. J'aime ! Il rappelle bien l'automne et ses feuilles.
Catherine

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
346 poèmes Liste
6261 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 30 juin à 11:48 Citer     Aller en bas de page

j'ai bien aimé ce regard d'automne

Yvon

  YD
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
601 poèmes Liste
26162 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 30 juin à 12:01 Citer     Aller en bas de page

Un regard qui m'a passionné, moi qui scrute le moindre mouvement des arbres, de leurs locataires, et de cette nature que l'on doit protéger, pour nous tous aussi, notre devenir.
Belle approche
Merci PAPILLON
ODE 31 - 17

  OM
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
291 poèmes Liste
6507 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 1er juil à 04:56 Citer     Aller en bas de page

Un traitement original du thème, sur le mode du sensible de la nature;
Il vaut mieux l'aimer ainsi (ça se sent), que la maltraiter ainsi que nous le faisons tous.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
723 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
26 octobre
  Publié: 1er juil à 10:18
Modifié:  1er juil à 10:19 par PapillonMystere
Citer     Aller en bas de page

Catherine
Merci pour ton appréciation.
De nos jours nous ne prenons pas assez le temps de nous poser...pour écouter, voir, la simplicité.
Amitiés

Yvon
Merci d'avoir posé ton regard sur "Mon" automne
Amitiés

Merci ma chère Ode , je sais que tu es toi aussi une amoureuse et protectrice de la nature.

JB
Oui la nature est sensible et que nous le voulions où pas nous en faisons partie intégrante! Et l'aimer et faire chacun ce qu'on peut à son niveau pour la protéger c'est nous protéger tous.
Amitiés




  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
SHElene


Il y a un phoque dans ma piscine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
1962 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 1er juil à 14:53 Citer     Aller en bas de page

Une belle lecture, comme un moment de méditation. Merci Papillonmystere

  SHElene
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
723 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
26 octobre
  Publié: 2 juil à 02:34 Citer     Aller en bas de page

Schelene
merci de tes mots, c'est un peu ça oui une méditation au long cours.
Amitiés

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1044 poèmes Liste
16837 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 24 oct à 05:19 Citer     Aller en bas de page

L'automne est tellement associé à l'hiver, peut être qu'inconsciemment, ça fait passer à côté des trésors et beautés de cette saison. Mais ton poème me permet de les retrouver, et remet l'automne sur le piédestal mérité. Je regarderais les paysages, j'imaginerais les forêts avec un autre oeil.
Amitiés chaleureuses.
pyc.

 
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
723 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
26 octobre
  Publié: Avant-hier à 11:50 Citer     Aller en bas de page

PYC
je trouve que l'automne est la plus belle saison pour les couleurs que j'affectionne particulièrement, la lumière est plus douce aussi et en plus cette année il fait encore très doux et la nature est merveilleuse.
Do

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 234
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0254] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.