Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 12
· prosateur
13217 membres inscrits

Montréal: 3 déc 00:54:02
Paris: 3 déc 06:54:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : 21ème année du site : Levons nos vers :: Désillusion (levons nos vers) vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
4363 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 26 juin 2021 à 13:23
Modifié:  27 juin 2021 à 16:10 par Bernylys
Citer vertical_align_bottom

Le bonheur, mon Amour, mais à tout prendre, qu’est-ce ?
Serait-ce ce décor planté là, au hasard
Le doux clapotis de la mer sur les galets
Une senteur de giroflées sur les rochers
Une promesse échangée lors d’un premier baiser
Une étendue de sable sous un soleil couchant
Et nos corps transis, s’émerveillant dans les vagues.

Qu’était-ce, cette ardeur aux allures éternelles ?
Je m’en étais éprise, de tes yeux, de ces lieux
Les galettes bretonnes que tu m’avais offertes
M’évoquaient les saveurs des madeleines de Proust
Promesses échouées sur un sable mouvant
Déclin de notre amour, dont témoigne le couchant
Accrochée à mes rêves, aujourd’hui, je divague…

De l’amour, à ce jour, ne reste que mépris
J’ai déserté les lieux, sous la voûte des cieux,
Les galets ramassés dans nos lits de torrents
Les giroflées fleuries dont mes joues sont empreintes
Mes rêves aujourd’hui se perdent dans le sable
Suspendant le néant au portes du couchant
Mon corps transi de froid, me laissant dans le vague…

  Ma dernière parution "Confidences d'un piano" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
Ashimati

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
372 poèmes Liste
7794 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 27 juin 2021 à 05:50 Citer vertical_align_bottom

J'aime beaucoup
Bises

 
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
4363 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 27 juin 2021 à 15:43 Citer vertical_align_bottom

Citation de Ashimati
J'aime beaucoup
Bises



Merci beaucoup Thierry. Je me suis rendue compte que je n'avais pas respecté la règle des 21 vers... voilà qui est rectifié

  Ma dernière parution "Confidences d'un piano" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19522 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 29 juin 2021 à 07:59 Citer vertical_align_bottom

Un roulis boulis qui emporte loin, merci

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
4363 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 4 août 2021 à 09:57 Citer vertical_align_bottom

Citation de Bestiole
Un roulis boulis qui emporte loin, merci



Merci Bestiole. Belle journée.

  Ma dernière parution "Confidences d'un piano" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 453
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0206] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.