Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 28
· Galatea belga · wippi
13358 membres inscrits

Montréal: 19 oct 04:32:00
Paris: 19 oct 10:32:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: je t'ai toujours compris ! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 16 avr 2010 à 07:57
Modifié:  21 févr 2011 à 20:15 par Idou
Citer     Aller en bas de page

Toi que j’ai toujours su, comme un refrain d’enfance
Comme un lai qu’on respire au palais des sultans
De mes rêves, vieillir, d’un prince de romance
Je t’ai toujours compris, avant le bleu des ans …

Tu n’as de mots d’amour que ceux de ta folie
Et tu marches par sorts, de tes pas sans vouloir
Sur rives, convergence ! Elle t’amène à la vie
Je t’ai toujours suivi, sans vraiment te savoir !

Tu pars à la quiétude en repensant le monde
Le contant à l’enfant, imager la vertu
Et comme ce torrent, tu te verses sans fondre
Comme ces eaux Duden, à l’œil qui n’a pas bu …

Aux poèmes des fous, aux fureurs méridiennes
Ils ne pensaient pas Nous, le rare étant le ciel
Et à tes petits riens, mes muses diluviennes
Je t’ai toujours senti, présage démentiel !

Juste un hurle d’espoir quand le manque m’étouffe
Un toucher trop inquiet quand suinte les corps
Sachant que devenir est pour nous tout un gouffre
Je t’ai toujours compris, sans tes mots sur tes peurs !

Ne pense pas Raison, ne pense pas les Gens !
Pas de glaive soldat, ni sage Mandarin,
Je n’ai pas la promesse, est encore flou le Temps
J'ai t'ai toujours en_vie, à me voir ton destin !

  Seirén - ©
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
6 juin 2020
  Publié: 16 avr 2010 à 12:48 Citer     Aller en bas de page

Je passe et repartirais avec ce passage en particulier

"
Juste un hurle d’espoir quand le manque m’étouffe
Un toucher trop inquiet quand suinte les corps
Sachant que devenir est pour nous tout un gouffre
Je t’ai toujours compris, sans tes mots sur tes peurs !
"

Idou, tu sais combien tes mots transportent, c'est un souffle sans cesse renouvelé ou une caresse poétique...
Je rejoins le fan club
Merci d'avoir fait de ta plume, cette enchanteresse...
Amitiés
Pascal

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 16 avr 2010 à 12:59 Citer     Aller en bas de page

C'est une très belle façon de dire ses sentiments , ils sont aussi percutant qu'une parole .. l'encre est un duvet
qui exclame la rage qui sillonne ton coeur d'ange... c'est cela l'envie d'aimer sans relâche !

mes bisous bien à toi Idalie

JAMES

  Membre de la Société des poètes Français.
Narcissange


emia t ej tnat seniev sem snad sap semusnoc et en ut ùo ruoj nu sap tse n lI
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
2182 commentaires
Membre depuis
23 novembre 2008
Dernière connexion
18 septembre 2016
  Publié: 17 avr 2010 à 12:15 Citer     Aller en bas de page

je suis très émues par ces mots... les métaphores sont fortes et on ressent vraiment l'ampleur des sentiments exprimés dans ces vers... et la répétition de "je t'ai toujours compris" renforce le cris...
ta profondeur me touche beaucoup... merci du partage

amitiés

Ma

  ma971
Mustang (libre) Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Tais toi et danse...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
3363 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2008
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 18 avr 2010 à 17:02 Citer     Aller en bas de page




  Toute action entraine une réaction...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1513
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0219] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.