Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 21
13687 membres inscrits

Montréal: 25 juin 09:19:01
Paris: 25 juin 15:19:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Ma muse est une Pute. (ou du porno à l'érotisme.) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 14 déc 2013 à 17:25
Modifié:  14 mai 2020 à 11:14 par Jean-Claude Glissant
Citer     Aller en bas de page

Elle arrive, elle approche et je sens son parfum
Fragrance envoûtante venant de son vagin
irrésistiblement m'invite à fourrer mon gourdin
elle arrive, elle approche et c'est mon tour enfin.

- Bonjour, monsieur. Billet S.V.P.
- Bonjour, voilà !
- Ah, monsieur, vous êtes en infraction.
- Mais, je ne comprends pas ???
- M., ici, vous êtes en classe érotique. La classe pornographique est en queue du train.
- (héhéhé. Et ma queue dans....)
- Je peux savoir pourquoi vous souriez monsieur ?
- Heu, non pour rien, pour rien.
- Bon, alors deux cent cinquante euros, S.V.P.
- Quoi ?! Mais comment ça, je croyais qu'il n'y avait plus de classe depuis longtemps.
- M., vous n'êtes pas à la R.A.T.P. ici.
- Mais érotique et pornographique, c'est pas pareil ?!
- Et pas non plus à la S.N.C.F. M., si la classe érotique est plus chère, c'est qu'elle a le supplément poétique, en sus.
- (héhéhé, en suce.)
- Encore ce sourire. Mais vous vous moquez de moi. Vous avez vu mon badge. J'ai l'air d'un agent du S.T.I.F. ?
- Pardon, pardon. j'étais dans mes pensées.
- 250 euros vont vous aider à en sortir, M.
- Grrrr. Carte bancaire ?
- Parfait. Voilà. Maintenant vous faites ce que vous voulez.
- Vous comptez aller, heu, en classe porno ?
- Non, pas du tout. Je laisse ça à mes collègues. J'éprouve plus de satisfaction à être ici. C'est plus enrichissant.
- Ah bon ??? Ben, alors je reste.
- Au revoir M.

Elle tourne les talons, s'en va et je sens son parfum
s'éloigner, accompagné d'un mouvement félin
et toujours en mon âme cette dévorante faim
Elle détourne l'étalon sur un autre chemin.

- Heu, à demain, peut-être. (mais quelle belle PUTE !!!.)

Lexique à l'attention du voyageur averti :

RATP : Régie Autonome des Transports Parisiens.
SNCF : Société Nationale des Chemins de Fer.
STIF : Société des Transports d'Ile de France.
PUTE : Personne Utile aux Transports Érotiques.

 
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
31 juillet 2020
  Publié: 14 déc 2013 à 17:49 Citer     Aller en bas de page

J'aimerai bien rencontrer une PUTE comme elle,
afin de me plaire dans le respect du charnel.
Coûteux ? Tout dépend de la personne ou du but recherché
Je le paierai bien.
Beau texte loufoques mais vrai

Sincèrement,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
9 mars
  Publié: 14 déc 2013 à 17:52 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé ma lecture.
"J'éprouve plus de satisfaction à être ici".

Amitié,

Bibi

  The Leprechauns told me to do it.
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 14 déc 2013 à 23:59 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

Une lecture tout à fait réelle ... Mes commentaires sont plats mais j'aime et j'adore

  Membre de la Société des poètes Français.
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
3540 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 15 déc 2013 à 00:24
Modifié:  10 mars 2014 à 15:12 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Un texte étonnant qui nous permet d'une part de faire la distinction entre érotisme et pornographie (ou pas... Thouw !! lol) - et d'autre part de constater que le mot "Pute" est toujours mal interprété. Vous nous en dévoilez le véritable sens, après des siècles de fourvoiement et d'obscurantisme !
Bravo Monsieur Glissant !

Nous n'avons pas manqué d'apprécier ce dialogue, qui trouve certainement son origine dans une situation réelle, nous en sommes persuadé.



Rem : certains se diront qu'il faut un "s" à "persuadé(s)" : non, car il s'agit d'un "nous" représentant une seule personne, appelé "nous de circonstance", ou de "politesse".

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 15 déc 2013 à 03:45 Citer     Aller en bas de page

Ilizia Chaim, Bibenja, KIWI, James, Le Poète Masqué, Péribole ; merci de votre visite sous ce poème.
À qui je m'adresse quand j'écris un poème ?
À mon âme charnelle, mon âme " spirituelle " ?
( Qui est de l'ordre de l'esprit,
tel les mathématiques ).
Dans quelle catégorie ?
Porno ou érotique ?
Est-ce que je m'incarne
ou me désincarne ?
Est-ce que je suis plus
ou est-ce que je ne suis queue ?

À bientôt, mes amis !

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
564 poèmes Liste
25220 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 15 déc 2013 à 06:10 Citer     Aller en bas de page

Aurais-tu plusieurs âmes ? " Mon âme charnelle, mon âme spirituelle " Tu pourrais dire
" sésame "ouvre toi à chacune d'elles. C'est d'ailleurs ce qui se passe.

Je ne savais pas qu'il y avait des classes érotiques, pas de quoi " rêver " longtemps au rythme où vont les trains de nos jours, du 300 à l'heure...
Ton loufoque m'a quand même fait beaucoup rire, érotique, poétique, il y a quelque chose qui te pique et tu l'as vraiment fait ressentir pour notre plus grand plaisir.
C'est ça le loufoque, faut se lâcher parfois. Je ne suis jamais dans ce genre de style, pas que je sois coincée, mais j'apprécie les auteurs qui savent trouver les mots qu'il faut
Bien amicalement ODE 31 - 17
C'est la SNCF qui va faire des adeptes

  OM
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
522 poèmes Liste
10478 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 15 déc 2013 à 09:31 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Claude,

Ton poème m'a bien plu. Surtout ce bout :

- M., ici, vous êtes en classe érotique. La classe pornographique est en queue du train.

La salsa du démon reprend du service.

Bises,
Catherine

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
14978 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 15 déc 2013 à 14:34 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup apprécié... Peut-être ai-je un côté voyeur...

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 16 déc 2013 à 04:44 Citer     Aller en bas de page

Ode, Catherine, Magali, sympa d'être passées. Oui c'est vrai, l'âme n'est qu'une. Elle fait le va et vient entre la chair et l'esprit, entre la terre et le ciel. On est ange et démon à tour de rôle. Être voyeur, c'est un peu être voyageur et vis et versa. À bientôt !

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22975 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 16 déc 2013 à 11:20 Citer     Aller en bas de page

Elle est maline ta Madone des Sleepings ! Elle a inventé la prostipoésie !
Quel beau métier !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 21 déc 2013 à 16:44
Modifié:  21 déc 2013 à 16:45 par Jean-Claude Glissant
Citer     Aller en bas de page

Muse ; c'est le plus vieux métier du monde. Merci de ton passage, Aude. A bientôt !

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 1er mai 2014 à 05:22 Citer     Aller en bas de page

Merci LANDE, de ton passage sous ces mots. À bientôt !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1705
Réponses: 12
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0456] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.