Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 38
Invisible : 0
Total : 38
13357 membres inscrits

Montréal: 19 oct 12:13:38
Paris: 19 oct 18:13:38
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le ziste et le zeste Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 2 juin à 14:32
Modifié:  3 juin à 07:14 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page



Tant de choses : rire, larmoyer
Me suis-je permis ces derniers mois !
Baiser, écrire, vivre sans émoi…
Je m’octrois le droit d’atermoyer

Le moral moyen, j’ai l’intention
D’être, au lendemain, différente :
La variation incohérente
D’un virus mutant sans attention

Mes rêves étroits, un peu étranges
Sont le zeste d’une amère orange
À vif, écorcée de ses problèmes

Mes attaches rompues, je suis neuve
Au réveil, j’ai le ziste tout blême
Mais l’aube me vêt d’une peau veuve


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
908 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 2 juin à 15:23 Citer     Aller en bas de page

C'est original et je ne connaissais pas ce mot le ziste
Merci pour ce partage.
La peau blême prendra peut-être de la couleur cet été.

 
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4020 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 3 juin à 02:21 Citer     Aller en bas de page


Coup de blues ? Comme une orange épluchée à vif ?

Pour nous, tu restes toujours la même, Et j'aime toujours autant te lire.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 3 juin à 07:15 Citer     Aller en bas de page

Citation de Fried
C'est original et je ne connaissais pas ce mot le ziste
Merci pour ce partage.
La peau blême prendra peut-être de la couleur cet été.



Le ziste, oui, mais c'est le zeste qui compte...
Merci Fried

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 3 juin à 07:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de Sidonie

Coup de blues ? Comme une orange épluchée à vif ?

Pour nous, tu restes toujours la même, Et j'aime toujours autant te lire.



Il y a du bon et du moins bon, pas de quoi se laisser blouser.
Merci Sidonie

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 3 juin à 12:08 Citer     Aller en bas de page

Le zest à la parole, et un petit mojito pour parler apéro.
Merci AUDE , toujours des poèmes truculents et subtils et ça me plaît.
Biz ODE

  OM
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 3 juin à 13:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Le zest à la parole, et un petit mojito pour parler apéro.
Merci AUDE , toujours des poèmes truculents et subtils et ça me plaît.
Biz ODE



Ha si tu me parles de mojito on va bien d'entendre !
Tchin ma chère Ode !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
751 poèmes Liste
15972 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 3 juin à 15:30 Citer     Aller en bas de page



Avec moi pas d'alcool , mais on s'entend également


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 4 juin à 03:21 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga


Avec moi pas d'alcool , mais on s'entend également


lilia



On prendra le thé ensemble Lilia !
Merci de ton passage

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
289 poèmes Liste
6500 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 20 juin à 11:45 Citer     Aller en bas de page

Nous sommes pas mal à s'être pris le virus en plein dans le citron.
Quant au limoncello, c'est sans ziste, mais pas sans histoire., à boire de préférence avec un fantaisiste.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 24 juin à 01:52 Citer     Aller en bas de page

Ha oui, toi aussi tu t'es pris une tarte au citron ?
Merci In Poesie

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
pirate24


Persévère dans tes vers
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
990 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2009
Dernière connexion
10 octobre
  Publié: 12 sept à 21:48 Citer     Aller en bas de page

Et les nuits blanches, chère Aude...

  Daniel
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 20 sept à 13:41 Citer     Aller en bas de page

Citation de pirate24
Et les nuits blanches, chère Aude...



Par bonheur je ne souffre pas d'insomnies.
Merci Pirate24

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 256
Réponses: 12
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0263] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.