Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 166
Invisible : 0
Total : 168
· cro · Avraham
13361 membres inscrits

Montréal: 20 oct 16:49:09
Paris: 20 oct 22:49:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: La danseuse nébuleuse Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Coeur Noir


Je sais que la poésie est indispensable, mais je ne sais pas à quoi. - Jean Cocteau -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
125 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2014
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 28 mai à 11:29
Modifié:  28 mai à 11:31 par Coeur Noir
Citer     Aller en bas de page

La danseuse nébuleuse

Par un beau soir de pluie
Sur une place en granit
D’une vieille ville endormie
Un jeune homme abrite
Sous son bras-parapluie
Une jolie danseuse
Une danseuse voyageuse

Ensemble ils échangent
Quelques coupes de vin,
Quelques contes étranges,
Des couplets, des refrains,
Des promesses de lendemain.

Cette jolie danseuse
À l’âme aventureuse
Revient des hauts sommets
Des plateaux népalais
Où elle vécu heureuse

Là-bas, au contact des gens,
Des ruisseaux en mouvement,
Du feu, de l’air et du vent,
Elle apprit de nouveaux pas
De nouveaux pas de là-bas

Point de pas de deux ou de ports de bras
Point d’arabesques ou d’entrechats,
Non, des gestes d’instinct !
Des soubresauts aériens,
Et autres bonds de félins !

Car sur le toit du Népal
Est le royaume animal
D’une autre jolie danseuse
Une danseuse mystérieuse...
La panthère nébuleuse !

  Cœur Noir s'en venant de nulle part...
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
527 poèmes Liste
10602 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 28 mai à 11:56 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

J'ai bien aimé ton texte. Il me rappelle les chansons d'Arthur H. Tu connais ?

Catherine

 
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
810 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 28 mai à 21:11 Citer     Aller en bas de page

Beau poème suggestif et élégant comme la démarche du félin, Cœur Noir, qui est aussi instructif par son lien sur la Neofelis Nebulosa, que je ne connaissais pas. Pattes courtes et longues dents, ma foi, pourquoi pas !

Vous devez, ne venant de nulle part, être bien préparé à n’allez nulle part non plus à votre départ, ou sinon partout, mais sous forme d’atomes dispersés dans l’infini du Cosmos, qui est, dit-on, peu enclin à s’enquérir de leur provenance pourvu qu’ils se tiennent bien tranquilles et s’intègrent harmonieusement aux nuages de particules en attente de passer étoile. Mais comme vous m’avez l’air bien sage, je ne m’inquiéterais pas pour vous… et si vous êtes chanceux, vous et votre danseuse, peut-être aurez vous la chance de rencontrer le grand Shiva qui s’offrirait volontiers pour vous faire une démonstration de sa Danse de la Destruction, qui précède celle de Brahma le créateur qui remet tout en place en régénérant la Création. Un beau spectacle vous attend, donc...

X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 108
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0181] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.