Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 24
· Avraham
13357 membres inscrits

Montréal: 19 oct 11:22:22
Paris: 19 oct 17:22:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Jardinage Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 26 avr à 14:58
Modifié:  15 mai à 05:41 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page




Grisée de brise citadine
J’effleure. Mes fleurs font des racines
Dans la terre et s’élancent aux cieux.
Je songe à m’arracher au mieux.

Partir ou bien rester ? Dilemme
Avoir la flamme ou bien la flemme
Être ferme ou bien la fermer
Femme libre ou femme enfermée ?

L’été scellera notre sort :
Chacune prendra son essor.
Puissent les gaines être fertiles
Et les préférences faciles.

Amies plantes je vous enterre
D'un Ave simple ou d’un Pater
Puis vous pulvérise de pleurs.
Je renaîtrai, un jour, ailleurs.


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Louis F-G

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
15 commentaires
Membre depuis
24 avril
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 27 avr à 10:13 Citer     Aller en bas de page

Mais quel merveilleux poème ! Le champ lexical du jardinage est bien utilisé et subtil (ex "J'effleure").
Je ne suis qu'un débutant facilement intimidable mais là je suis vraiment fasciné !
Pour ma part, j'adore les plantes et le jardinage.
Le seul détail qui me déçoit un petit peu est le titre peut-être trop simple pour un poème d'une telle qualité. Ce n'est que mon jugement et il n'est pas de grande valeur...
Au fait, vu que vous êtes une professionnelle des poèmes, pourrais-je avoir votre avis sur l'un des miens ?
Si oui, merci d'avance.
Félicitations pour votre oeuvre !

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 27 avr à 13:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de Louis F-G
Mais quel merveilleux poème ! Le champ lexical du jardinage est bien utilisé et subtil (ex "J'effleure").
Je ne suis qu'un débutant facilement intimidable mais là je suis vraiment fasciné !
Pour ma part, j'adore les plantes et le jardinage.
Le seul détail qui me déçoit un petit peu est le titre peut-être trop simple pour un poème d'une telle qualité. Ce n'est que mon jugement et il n'est pas de grande valeur...
Au fait, vu que vous êtes une professionnelle des poèmes, pourrais-je avoir votre avis sur l'un des miens ?
Si oui, merci d'avance.
Félicitations pour votre oeuvre !



Merci Louis F-G, tu as raison le titre n'est pas top.

PS : professionnelle des poèmes ? Ça existe ?
J'irai te lire.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
10 octobre
  Publié: 28 avr à 08:45 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,

J'aime beaucoup l'espoir qui sous-tend ce poème élégant.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 28 avr à 12:27 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chlamys
Bonjour Aude,

J'aime beaucoup l'espoir qui sous-tend ce poème élégant.



Merci Chlamys

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
436 poèmes Liste
4955 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
4 octobre
  Publié: 29 avr à 02:36 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,
jardinage et bricolage sont les deux mamelles du confinement en ce moment.
Beaucoup d'entre nous se découvrent se découvrent des talents pour ces occupations.
Qui a dit que le travail manuel n'avoir la faveur des français ? Oui je sais ça ne va pas durer…!
Bises
Pierre

  Pichardin
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 29 avr à 09:20 Citer     Aller en bas de page

De toute façon les racines s'accrochent à la terre afin que nul ne meure (comme le film), mais là ce n'est pas du cinéma, c'est un merveilleux poème qui me fait sortir de ma morosité.
Merci AUDE
Biz ODE 31 - 17
La flamme va chasser la flemme et les pleurs ne peuvent être que bénéfiques, pas besoin de trop arroser, tes larmes sont assez douces, sans trop de "celles" qui brûlent les terres.

  OM
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 30 avr à 06:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pichardin
Bonjour Aude,
jardinage et bricolage sont les deux mamelles du confinement en ce moment.
Beaucoup d'entre nous se découvrent se découvrent des talents pour ces occupations.
Qui a dit que le travail manuel n'avoir la faveur des français ? Oui je sais ça ne va pas durer…!
Bises
Pierre



Les semis sont un bon exercice de patience, mais attention aux seins de glace !
Merci Pierre

Citation de Ode3117
De toute façon les racines s'accrochent à la terre afin que nul ne meure (comme le film), mais là ce n'est pas du cinéma, c'est un merveilleux poème qui me fait sortir de ma morosité.
Merci AUDE
Biz ODE 31 - 17
La flamme va chasser la flemme et les pleurs ne peuvent être que bénéfiques, pas besoin de trop arroser, tes larmes sont assez douces, sans trop de "celles" qui brûlent les terres.



Tu as raison : trop d'arrosage serait néfaste, ce qu'il faut c'est du soleil !
Merci Ode3117

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4020 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 13 mai à 04:10 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,
t'es-tu déguisée en fleur ? ce joli poème est-il à double sens ? ...
Femme libre ou femme libérée ?
Je songe à m'arracher au mieux
Partir ou bien rester ? dilemme

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 15 mai à 05:43 Citer     Aller en bas de page

Citation de Sidonie
Bonjour Aude,
t'es-tu déguisée en fleur ? ce joli poème est-il à double sens ? ...
Femme libre ou femme libérée ?
Je songe à m'arracher au mieux
Partir ou bien rester ? dilemme



Oui, Sidonie, ce poème est à double sens.
Merci de ton passage, les saints de glaces sont passés donc les pousses seront sauvées.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 331
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0284] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.