Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 35
· Jean-Claude · James · André
Équipe de gestion
· Catwoman
13346 membres inscrits

Montréal: 16 mai 13:52:46
Paris: 16 mai 19:52:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Soir de printemps Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
André


La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
153 commentaires
Membre depuis
7 avril
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 16 avr à 06:28
Modifié:  16 avr à 06:35 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Le vent a essaimé les pétales de rose
En tapis de velours au gazon du jardin,
Quand un soir de printemps la nature repose
Au chant des passereaux dans le vertugadin.

Et les coquelicots ondulent, flegmatiques,
Habillés par les rais d’un soleil fléchissant,
Tandis qu’au firmament, en vols acrobatiques,
Les martinets s’octroient un ballet incessant.

Le lac – perle d’argent – est miroir séraphique,
Tel un ange gardien dans son écrin galant,
Où sur une onde étale, à mon regard pudique,
S’offre un envol accort du cygne vigilant.

Et j’observe, en amont, un petit exutoire
D’où s’écoulent les eaux aux prairies, s’échappant ;
Quand la riche verdure offre un évocatoire
À l’âme solitaire, aux sens m’enveloppant.

ANDRÉ



  ANDRÉ
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
568 poèmes Liste
24951 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 16 avr à 07:18 Citer     Aller en bas de page

Un soir que bien des poètes tout comme moi, vont apprécier.
Dommage, il y a longtemps que personnellement je ne vois plus de martinets.
Merci ANDRE pour ce soir enchanteur
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Jean-Claude Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
153 commentaires
Membre depuis
4 mars
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 16 avr à 09:09 Citer     Aller en bas de page

J'ai adoré !! Poème talentueux...J'ai aimé ma lecture, l'atmosphère aidant... bien amicalement...JC

 
André


La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
153 commentaires
Membre depuis
7 avril
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 17 avr à 05:43 Citer     Aller en bas de page


Citation de ode3117
Un soir que bien des poètes tout comme moi, vont apprécier.
Dommage, il y a longtemps que personnellement je ne vois plus de martinets.
Merci ANDRÉ pour ce soir enchanteur
Bien amicalement ODE 31 - 17



Citation de Jean-Claude
J'ai adoré !! Poème talentueux...J'ai aimé ma lecture, l'atmosphère aidant... bien amicalement...JC



Bonjour ODE,
Bonjour JEAN-CLAUDE,

La Nature est un tableau vivant et quelle saison, en dehors du printemps, peut être plus inspiratrice pour le poète en quête de "renouveau", de couleurs, de lumière et de parfums ?

J'essaie de représenter le plus possible mes descriptions sur la Nature comme je le ferais si j'étais peintre. Bien entendu, les mots n'iront jamais aussi loin que les images car dans un tableau il y a les couleurs, les ombres, les contours, le relief. Alors, comme le font TOUS les poètes, je joue avec les métaphores, avec l'harmonie, avec une recherche sur la musicalité des vers. Je pense que la beauté naturelle (un beau paysage) produit une satisfaction indépendante de tout intérêt, car elle plaît par sa forme et son existence sans référence au désir. Une beauté naturelle a une simple finalité formelle qui invite à un jugement appréciatif par l'intermédiaire du sentiment de plaisir.

Vos appréciations sont un véritable acte d'Amitié et de considération. Je suis très touché par vos mots chaleureux et vous en remercie vivement.

Passez un excellent week-end tous les deux.

CARPE DIEM

ANDRÉ



  ANDRÉ
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
689 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 17 avr à 05:55 Citer     Aller en bas de page

Votre poème est un très beau tableau que j'ai vraiment apprécié.
Amitiés

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
André


La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
153 commentaires
Membre depuis
7 avril
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 17 avr à 13:01 Citer     Aller en bas de page


MERCI beaucoup, PAPILLONMYSTÈRE, pour ce bien agréable commentaire d'évaluation et d'estime. C'est vrai, il y a des moments de grâce, lorsqu'on observe la Nature. Ce sont ces instants où s'établissent de subtiles correspondances lorsque la configuration des paysages, la lumière, les couleurs, les contours prennent un sens caché, en un mot, un empirisme du sensible. Nous autres poètes ne pouvons que nous révéler au contact de ces moments d'exception en essayant de les "peindre" pour en tirer des effets réflexifs tout autant qu'esthétiques, dans nos évocations.

Très bonne fin de soirée et un agréable dimanche, PAPILLONMYSTÈRE.

Ma bien chaleureuse Amitié de plume.

ANDRÉ



  ANDRÉ
Trident

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
130 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2020
Dernière connexion
2 mai
  Publié: 19 avr à 14:13 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir André, c'est très beau et recherché, j'aime beaucoup
Trident

 
André


La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
153 commentaires
Membre depuis
7 avril
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 20 avr à 05:14 Citer     Aller en bas de page


Bonjour TRIDENT,

Toute ma gratitude pour ces impressions favorables. Des images, rien que des images, afin que chaque quatrain se transforme en un presque tableau, et où les couleurs, la lumière, les reliefs et les formes donnent une impression de "mouvement". C'est ce que j'essaie de reproduire, car la nature est à la fois un cadre et un état d'âme.

Très bonne journée et ma bien chaleureuse Amitié poétique.

CARPE DIEM

ANDRÉ



  ANDRÉ
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
18903 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 22 avr à 17:48 Citer     Aller en bas de page

Je retiens ce mot : enveloppant
C'est vraiment ce qui ressort de ce texte, on est embarqués direct dans cette ambiance et on savoure spectateur, la nature qui s'offre sans contrepartie.
Ils sont rares dans nos vies désormais ces moments de contemplation simple.

Merci pour avoir partagé ce moment intemporel

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
André


La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
153 commentaires
Membre depuis
7 avril
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 23 avr à 02:28 Citer     Aller en bas de page

Citation de Bestiole
Je retiens ce mot : enveloppant
C'est vraiment ce qui ressort de ce texte, on est embarqués direct dans cette ambiance et on savoure spectateur, la nature qui s'offre sans contrepartie.
Ils sont rares dans nos vies désormais ces moments de contemplation simple.

Merci pour avoir partagé ce moment intemporel



Bonjour BESTIOLE,

Vos impressions sont très affables, et je vous remercie infiniment pour ce ressenti de lecture. J'essaie d'introduire du romantisme descriptif dans mes évocations bucoliques Dans l'étendue et la diversité de la Nature le décor met directement le poète en connexion avec la "méditation" qu'il se propose de développer. C'est une sorte de rideau métaphorique pour introduire le propos dans sa "théâtralité", lui donner sa couleur et lui tenir lieu de tremplin.

Ma bien chaleureuse Amitié et considération poétiques.

Je vous souhaite de passer une excellente journée.

CARPE DIEM

ANDRÉ



  ANDRÉ
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 146
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0235] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.