Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 107
Invisible : 0
Total : 108
· porticcio
13384 membres inscrits

Montréal: 15 juin 17:32:02
Paris: 15 juin 23:32:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Un petit tour de ma neige Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
427 poèmes Liste
1111 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 16 avr à 05:55
Modifié:  16 avr à 06:09 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Un litron posé dans l'herbe ployée et moi assis sur une pierre
à regarder les canards tourner en rond à l'aide de leurs palmes,

plus loin un train s'enfuit, dirait-on
à moins qu'il ne s'en revienne de lointaines cités
les gueules à la fenêtre ne semblent pas en savoir plus que moi à ce sujet.

Le temps est conçu pour que la mort ne soit pas obligée de nous payer un taxi.
Pourquoi devrais-je en parler pendant des heures, sachant ce que je viens d'en dire.

En me promenant sur la jetée avant d'en arriver là
la démarche dédicacée par le désœuvrement
le plus grand couturier du néant, comme chacun sait
je me suis retrouvé un peu plus loin qu'où je n'étais jamais allé
mais ce n'était ni le point de départ de quelque chose d'autre
ni le terminus du reste.

On s'est tenu par la main
ma femme et moi
je me sentais beau et utile comme un bonhomme de neige en décembre
je l'ai regardée et elle ressemblait de son côté de notre univers
à un détail important de l'histoire
voire même les rebords d'un plan.

Je lui ai proposé
"Un petit tour de ma neige ?
Elle n'a pas compris la blague
mais on l'a fait quand même
le petit tour de manège.
Elle sur les épaules du bonhomme et moi à cheval sur une illusion
dont elle avait le secret.

Ailleurs les feuilles mortes se heurtaient à la fenêtre
tandis que crevait l'hiver
dans un dernier effort
comme le ferait un regret.

 
Jean-Claude Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
180 commentaires
Membre depuis
4 mars
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 16 avr à 09:15 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé ma lecture et bravo pour le poème ...Bien amicalement... JC...

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
14975 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 16 avr à 13:00 Citer     Aller en bas de page

J'ai des images qui me viennent en lisant ton poème et ça me fait du bien.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 17 avr à 03:07 Citer     Aller en bas de page

Agréable lecture, j'avais l'impression de lire les divagations d'un homme saoul, mais c'est autre chose et autre manière de voir et dire les choses.

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
427 poèmes Liste
1111 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 30 avr à 04:03 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue sur le grand carrousel de mon vocabulaire !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 103
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0187] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.