Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 354
Invisible : 0
Total : 358
· Guid'Ô · Matavie · Lou Malou
Équipe de gestion
· Maschoune
13391 membres inscrits

Montréal: 8 déc 01:59:50
Paris: 8 déc 07:59:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Langue au chat Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 16 mars à 13:53 Citer     Aller en bas de page

(A Félix alias Yin-Yang, le bien nommé)

Où va l’âme d’un chat quand elle quitte son corps
Et la lumière s’éteint au fond de ses yeux d’or ?
Joue-t-elle encore un peu à griffer l’arc-en-ciel,
Légèreté suprême. Ou bien se pose-t-elle
Sous le couchant vermeil ?

Depuis que le matou a quitté la maison,
Depuis qu’on l’a remis aux bons soins de la terre
Sait-il que les souris grignotent les cartons
Et la mésange bleue peaufine son nid rond
Tout près de la fenêtre ?

Pour qui, harpe et piano ; pour qui, douces sonates,
Et « Music for a While* » et autres chants lyriques
Qu’on jouait au salon ?

Qui viendra vers minuit se glisser près de moi,
Réciter sans fin son ronron, son doux mantra ?
Qui viendra se blottir quand ma gorge se serre
Et sera juste là, et saura ne rien faire,
Qui le devinera ?


* de Henry Purcell

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
527 poèmes Liste
10653 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 16 mars à 14:44 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

Des mots très sensibles pour l'ami félin. Il doit sourire en les entendant.

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
609 poèmes Liste
26432 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 16 mars à 15:22 Citer     Aller en bas de page

Il nous semble toujours les avoir près de nous, j'en sais quelque chose et ton poème est très émouvant avec ces mots qui font que ce petit chat, partage encore tout de ta vie.
Merci CHLAMYS;
De son dernier domicile, j'envoie à Félix, de douces caresses.
Bises CHLAMYS.
ODE 31 - 17

  OM
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
23748 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 16 mars à 15:35 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Chlamys,

Une très belle lecture sur nos amis les chats.

James

  Membre de la Société des poètes Français.
SHElene


Il y a un phoque dans ma piscine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
2009 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 16 mars à 15:50 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Chlamys,

Ils ont 7 vies dit-on...

Félix méritait bien un poème. Je le devine noir et blanc?

  SHElene
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 16 mars à 16:11 Citer     Aller en bas de page

Merci Catwoman, Ode, James, SHElene ... pour vos mots compatissants.

Citation de SHElene

Je le devine noir et blanc?

Tout à fait ! Avec des yeux d'or.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Jean-Claude Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
465 commentaires
Membre depuis
4 mars
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 16 mars à 17:02 Citer     Aller en bas de page

J'ai invité une amie qui adorait son chat disparu a lire votre poème, elle a aussitôt adopté un sans abri et la voilà qui se remet un peu de sa disparition...ses larmes se sont arrêtés de couler depuis...JC

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
117 poèmes Liste
2008 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 17 mars à 05:50 Citer     Aller en bas de page

Bonjour, un hommage mérité et émouvant pour nos amis les chats
Amicalement

  Critiques acceptées
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
443 poèmes Liste
5029 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 18 mars à 03:47 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Chlamys,
Bel hommage à ton matou. Les animaux de compagnie font parmi de la famille, leur disparition nous touche plus qu'on ne peut l'imaginer.
Bises
Pierre

  Pichardin
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 19 mars à 12:56 Citer     Aller en bas de page

Merci JC, Xénia, Pichardin. Oui, une toute petite boule de poils nous quitte et c'est la désolation.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
2965 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 23 mars à 02:13 Citer     Aller en bas de page

Ronronronronron miiiiiiii aaaaaaaaaaaah oùùùùùùùùùù es-tu es là dans mon cœur et même que j'ai vu s'enfuir des souris sans ton apparence, je suppose qui tu es toujours là à nous protéger nous cajoler de ta langue rugueuse...


Ronronronronron miiiiiiii aaaaaaaaaaaah oùùùùùùùùùù

Vas-tu toi le félin, si ce n'est dans mon cœur aux souvenirs... (et pas que...)






    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 29 mars à 05:19 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Chlamys,

Une très belle évocation de ce félin, dont le mystère s'accompagne de douceur et d'affection.
Un poème aussi tendre qu'une caresse, soyeux comme une main qui parcourt un doux pelage...

Amicalement
Pierre-Emmanuel

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 29 mars à 05:21 Citer     Aller en bas de page

Citation de doux18
Bonjour Chlamys,

Une très belle évocation de ce félin, dont le mystère s'accompagne de douceur et d'affection.
Un poème aussi tendre qu'une caresse, soyeux comme une main qui parcourt un doux pelage...

Amicalement
Pierre-Emmanuel



Merci Pierre-Emmanuel pour ton passage et ce message amical.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
98 poèmes Liste
2009 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 29 mars à 22:31 Citer     Aller en bas de page

Chlamys,
Un magnifique poème qui par l'émotion qu'il suscite, donne l'impression que votre chat est présent.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 30 mars à 09:46
Modifié:  30 mars à 09:47 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

Merci marchepascal, Daniel, de vous être arrêtés sous mes lignes

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19149 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 31 mars à 15:24 Citer     Aller en bas de page

Beaucoup d'émotions dans ce poème, j'en ai la larmichette à l'œil... Les animaux nous donnent tellement c'est incomparable.

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 3 avr à 11:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de Bestiole
Beaucoup d'émotions dans ce poème, j'en ai la larmichette à l'œil... Les animaux nous donnent tellement c'est incomparable.


Merci pour ton passage, Bestiole, et ce doux commentaire

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
3220 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 4 avr à 15:17 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Chlamys
J'ai aimé ce poème vous mettant à la place de votre chat.
Bonne soirée
Cidnos

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 7 avr à 08:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
Bonjour Chlamys
J'ai aimé ce poème vous mettant à la place de votre chat.
Bonne soirée
Cidnos


Merci Cidnos. Ça va faire un mois et je sursaute encore tous les matins en réalisant qu'il n'est plus là ...

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 367
Réponses: 18
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0324] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.