Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos publications
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 67
Invisible : 0
Total : 71
· mido ben · JYL · Alphonse BLAISE. · Andesine
13345 membres inscrits

Montréal: 21 avr 15:43:10
Paris: 21 avr 21:43:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La vie respire en corps Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
885 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 22 févr à 16:12 Citer     Aller en bas de page

La vie respire en corps


Ancré à l’ubique et incontournable présent
Le souffle unique, narcotique refuge
Hors et dans l'océan du temps, du monde
Du chant des pensées-sirènes
Et du jusant des émotions.

Ailleurs qu’en la sensorialité dépouillée
Attentive, consciente
De ce souffle continu
Il est vain de chercher la vie
Qui respire en corps.

Chaque instant est l’éclat singulier
De l’immuable éternité.
Infinitude, fusion des pôles abolis
Tout entière contenue dans le souffle
L’énergie, pure, alors est inépuisable et libre.



  MariePaule
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
513 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
6 mars
  Publié: 22 févr à 16:37 Citer     Aller en bas de page

La puissance de vivre, la force de l'air qu'on respire, merci. Amicalement

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
560 poèmes Liste
24752 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 23 févr à 10:32 Citer     Aller en bas de page

Respirer en corps et encore, subtil jeu de mots.
Le dernier quatrain donne une force intense à ce poème. Merci
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
mido ben

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
16938 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 23 févr à 11:39 Citer     Aller en bas de page

Plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
3537 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
22 mars
  Publié: 21 mars à 09:56 Citer     Aller en bas de page

Un poème étonnant, qui m'a transporté.

Et j'ai apprécié ces vers :

Chaque instant est l’éclat singulier
De l’immuable éternité.


Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3688 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 24 mars à 16:07
Modifié:  24 mars à 16:10 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

La titre est déjà à lui souffle d'inspiration...En ces lignes, se souligne le vif qui bat, encore et encore. J'aime...tout simplement.

Amitiés...
Riaga....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
885 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 12 avr à 03:25 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous !

  MariePaule
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 166
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0201] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.