Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 21
13381 membres inscrits

Montréal: 14 juin 22:58:14
Paris: 15 juin 04:58:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes loufoques :: Qui va à la chasse... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ava55


Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
1516 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
1er août 2018
  Publié: 28 sept 2013 à 11:37
Modifié:  7 oct 2013 à 12:14 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Il avait un mal de chien
A tirer sur ces cerfs
Ce s’rait le coup du lapin ! Il était à bout de nerfs !
Ils l’avaient pris pour le dindon de la farce
Il mettrait à exécution ces menaces
Nom d’un chien ! Cette fois il les coincerait !
Il les entendait s’éparpiller dans la forêt

Il parlait comme une vache Espagnole
L’accent prononcé, il n’avait pas eu de bol
Bon revenons à nos moutons !
Le chasseur commençait à trouver le temps long
Il était certes, futé comme un renard
Mais cette fois, y en avait vraiment marre !
Il avait d’autres chats à fouetter
Mais qu’elle mouche l’avait donc piqué ?
Il s’accroupit pour tenter de les canarder
Sauf que les autres n’entendaient pas se faire plumer
Qu’ils cessent donc de monter sur leurs grands chevaux !
Je finirai par les avoir, aujourd’hui j’aurai leurs peaux !
Il aperçut la route…ils étaient faits comme des rats !
Mais l’une de ses proies, soudain la traversa !
Une voiture fit à une autre une queue de poisson
Ignorant le danger, il se précipita sur les talons
Du cerf, volant, qui venait de lui échapper
Et en bourrique, l’avait fait tourner

Ce jour, alors qu’il lui cherchait des poux
Un noble animal le traîna dans la boue
De sa bouche soudain, des insultes fusèrent
Des mots tout droits sortis d’un riche vocabulaire
Il convoitait les bois mais n’eut que la forêt
L’animal stupide l’avait pris pour un niais
Alors si vous courez après deux lièvres à la fois
Apprenez que jamais, vous ne deviendrez Roi
Et si vous voulez jouer à quelqu’un un tour de cochon
Vous ne serez plus jamais gai comme un pinson !

  La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour... Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
562 poèmes Liste
25123 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 28 sept 2013 à 16:29 Citer     Aller en bas de page

Super loufoque CAT, à jouer au jeu du chat et de la souris...Qui va à la chasse perd sa place et toi tu l'as bien gagnée dans cette rubrique et cette histoire que tu as créée avec brio. Bravo.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Ava55


Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
1516 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
1er août 2018
  Publié: 30 sept 2013 à 06:05 Citer     Aller en bas de page

Chat ch'est sûr ^^

Merci pour ton passage
Bonne journée

  La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour... Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1027
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0175] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.