Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 28
· Avraham
Équipe de gestion
· Emme
13213 membres inscrits

Montréal: 9 mars 05:39:43
Paris: 9 mars 11:39:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Naissance Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
721 poèmes Liste
3011 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 11 jan à 10:19 Citer     Aller en bas de page

Naissance




Silence blanc. Lever du jour. La lune attend.
Chaque chose revit couleur, reprend son nom.
La mer règne paysage, écume linon.
Lances des verts. Un sable noir. Soleil battant.


Flambe un oiseau dans la lumière. Un ciel renaît.
La mousse molle éveille en chaque creux un nid.
Fulmine un jeu de roux vers les cannes jaunies.
Sur les eaux, un voilier, plein sud, se reconnaît.


Feuilles régénérées, chaque arbre s’agrandit
D’un bouquet d’ombres soeurs. Ondule un coule-sang
Sur le manteau rosat des herbes l’enlaçant.
Une araignée étend sa toile d’organdi.


Concert silencieux des crabes musiciens
Sur l’algue ivoirière. Brûlure des rochers,
Eclat du sel en l’oeil. Un palmier déhanché
Salue où le ciel ouvre ses bleus magiciens.



(Extrait de "Rivages" in "DES FABULEUX")

 
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
513 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
6 mars
  Publié: 11 jan à 13:43 Citer     Aller en bas de page

Merci pour cette naissance divine. Amicalement

 
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
721 poèmes Liste
3011 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 21 jan à 03:12 Citer     Aller en bas de page



pour mon divin soleil

Mes Pluriels d'une aurore

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 108
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0149] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.