Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 39
Invisible : 0
Total : 42
· Peïo Sybarite · Avraham
Équipe de gestion
· Adamantine
13219 membres inscrits

Montréal: 8 déc 02:14:09
Paris: 8 déc 08:14:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: La sextine d’agnès vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 22 sept 2008 à 06:32 Citer vertical_align_bottom



On dirait que nous deux on serait des géants !
Que l’ombre de nos cœurs cacherait le soleil
Qu’une larme versée serait un océan…
Notre rencontre alors affligeant le néant
Quand l’azuré docile arbore ce pareil
À l’aurore orangée tirée de son sommeil.

Nos rêves enchantés n’ont besoin de sommeil
Ils inventent la voie bordée d’arbres géants
L’insomnie de la vie éclairée sans pareil.
Mains en mains pour toujours mimant Lune et Soleil,
Puis au creux de nos cœurs d’univers sans néant :
Les battements discrets d’un plus calme océan.

Notre chemin d’Amour nous mène à l’océan
Par ses méandres sûrs dans un demi-sommeil…
L’arc-en-ciel sur nos peaux peint en Vie le néant
Puis ton gris vire au bleu de sentiments géants
Quand la pluie sur le sol prend l’effet du soleil
Et que ses gouttes d’or chantent d’esprit pareil.

Tambourine le beau de ce précieux pareil
À ces mille brillants flottant sur l’océan
Lorsque la nuit s’étend déprimant le soleil
Juste avant qu’il ne sombre en son profond sommeil.
Je chausse les souliers offrant des pas géants
Puis aux traces laissées élude le néant.

Notre monde enchanté se moque du néant,
Les grains d’éternité ne coulent plus pareil
Dans notre forteresse on ne craint les géants
Qu’ils soient de Jupiter ou fils de l’océan,
Ils n’empêcheront pas de garder le sommeil
Puisque à chaque matin renaît notre soleil.

Ce bonheur sang pour sang - Joli coup de soleil
En début sur la fin ; âmes sœurs du néant
Où pleuvent nos destins lors de notre sommeil
D’une réalité, l’onirique en pareil.
On ne saura jamais de pleurs ou d’océan
Qui crée réellement les vagues de géants.

On dirait que nous deux on serait le soleil…
Munis de nos rayons hâleraient le néant…
Mais je vois que nous deux…
On a un peu…
Sommeil…

 
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 22 sept 2008 à 06:56 Citer vertical_align_bottom

Au niveau du ton, du style d'écriture, je trouve qu'il change de ce que j'ai (presque) pris l'habitude de lire de toi. Mais tu es toujours aussi doué pour suivre les mots et les malgré tout, leur donner la forme que tu veux.

C'est... beau ? grandiose ? Etincellant ? Superbe ? Délicieux ?- rayer mention inutile, si mention il y a.

 
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 22 sept 2008 à 09:40 Citer vertical_align_bottom

je me suis déjà demandé d'où provenait la structure génératrice de cette forme, cette espèce de pelure d'oignon que l'on inverse à chaque couche ... bravo en tout cas

  La musique danse, la poésie chante
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 22 sept 2008 à 13:47 Citer vertical_align_bottom

Peut-être parce qu’il aura deux ans bientôt c'est écrit là ?
Lol ! J’aime bien ce « suivre les mots… » Il me fais me rappeler que je suis (loin) derrière et en plus : Je commence à avoir la vue qui baaaaaisse !!!
C’est toi qui décides…
Ou pas !
Merci

Tu sembles ne pas t’avoir répondu ! C’est dommage, j’aurai bien voulu le savoir aussi ! !
Merci beaucoup

 
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 23 sept 2008 à 03:20 Citer vertical_align_bottom

C'est du grand art . Bravo c'est superbe. Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 23 sept 2008 à 12:30
Modifié:  23 sept 2008 à 12:31 par bonjour
Citer vertical_align_bottom

Merci Rimeur

Kajak
Merci
En fait, j’ai un « masque » où j’inscris les « mots rimes » pour ne pas me mélanger… Le crayon ! Et cela permet aussi d’avoir une vision globale de la strophe c’est commode car c’est bien de savoir où on va quand on veut y arriver

C’est bien trop Athenea
Merci

Merci Lys et tant mieux

 
Ellea Lee
Impossible d'afficher l'image
Garde tes rêves, tu ne peux jamais savoir à quel moment tu en auras besoin ...(Carlos Zafon)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1372 commentaires
Membre depuis
23 septembre 2007
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 23 sept 2008 à 15:21 Citer vertical_align_bottom

Je me suis laissée embarquer sur le fil de tes mots (j'en aurais presqu'oublié qu'en plus je m'appelais Agnès ! )

 
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 24 sept 2008 à 08:27 Citer vertical_align_bottom

Oublier qui l’on est et partir au gré des mots… Quoi de plus joli commentaire… ?
Mille mercis Anges

 
Douce_émeraude

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
1101 commentaires
Membre depuis
2 juillet 2004
Dernière connexion
7 décembre 2014
  Publié: 25 sept 2008 à 21:31 Citer vertical_align_bottom

Je me suis laissée emporter par la vague de tes mots sublimes ...

Merci ... une lecture que j'ai grandement appréciée ...

Amitiés,
Douce_Émeraude

  Douce_Émeraude
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 26 sept 2008 à 12:40 Citer vertical_align_bottom

Tant que tu ne t’y noies pas !!!

Merci
Amitiés à l'idem

 
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 1er févr 2009 à 06:23 Citer vertical_align_bottom

C'est siiii gentil Lunealautre !!!
Mille mercis

 
Abeille341


Perdre quelqu'un qu'on a aimé est terrible mais le pire serait de ne pas l'avoir rencontré. Marc Lév
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
330 commentaires
Membre depuis
15 août 2008
Dernière connexion
5 décembre 2015
  Publié: 10 nov 2010 à 03:09 Citer vertical_align_bottom

"Ames soeurs du néant" quel magnifique poème, les mots, le ton, la cadence, j'adore ! Merci....

  «On ne peut pas tout vivre, alors l’important est de vivre l’essentiel et chacun de nous a “son essentiel”.»
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1891
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0265] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.